Interstices - Joseph Edgar

15 Juin 2012 - INTERSTICES, 4e opus pour l’auteur-compositeur-interprète acadien Joseph Edgar, qui se démarque de plus en plus avec une plume exceptionnelle. Si l’on recherche une comparaison pour expliquer son style, les noms qui me reviennent en tête sont ceux de Bob Dylan et Daniel Lanoie. Si Joseph Edgar avait vécu à l’époque de la Beat Génération, il aurait été une figure marquante.

Même si sa musique me rappelle l’effervescence du la folk des années 60, elle a tout de même une modernité qui nous captive. Tantôt énergique, tantôt tendre, elle est toujours juste au
propos du texte. Dès les premières notes de SANS JAMAIS PARLER DU VENT, on est captivé par une écriture musicale intense qui se promène entre l’énergie tribal et des mélodies plus paisible.

Je pense qu’il n’y a aucun texte qui ne nous interpelle pas sur cet album. Relation humaine, politique, santé de l’âme, bref la plume de Joseph Edgar nous offre vraiment 14 petits bijoux. Il nous propose vraiment un recueil de chansons très poétique qui décrit vraiment l’émotion proposé par la musique. Je suis comblé par ce produit exceptionnel et j’adore particulièrement dans l’ordre ROUTE 56, un hommage et une compassion pour les gens de la Louisianne. PONT MACKAY pour sa belle énergie et finalement SECOUSSE pour son intensité tribale.

Je suis la carrière de Joseph Edgar depuis son premier album solo LA LUNE COMPRENDRA. Il n’a cessé de progresser depuis, nous offrant d’album en album une assurance définitive dans le propos dans ses chansons. INTERSTICES est sans contredit un des meilleurs albums qui me fut le plaisir de commenter. Avec INTERSTICES, Joseph Edgar nous propose un chef-d’œuvre qui se démarque du lot. L’auteur-compositeur-interprète confirme ce que nous pensions déjà de lui, qu’il est vraiment un artiste exceptionnel dans une classe à part. Ses musiques et textes intenses font d’INTERSTICES un must au niveau de la musique franco-canadienne. Allez, faites-vous plaisir et visitez le http://reverbnation.com/josephedgar afin de vous procurer cet album exceptionnel qu’est INTERSTICES.







< - RETOUR - >