Appel des dossiers



Appel de textes pour esse no 77

31 Mai 2012 - Appel de textes pour esse no 77,
dossier Indignation


Ce numéro se veut d’abord l’écho des bouleversements sociaux et politiques qui ont pris forme depuis 2011 et que rien, d’ailleurs, ne semble vouloir essouffler. Le « Printemps arabe » en est un déclencheur avec tous ces pays, à commencer par la Tunisie, dont les peuples se sont insurgés, dans la rue contre des gouvernements tyranniques et autoritaires qu’ils ont parfois réussi à déloger du pouvoir. Ce printemps-là de 2011, sur fond de crise économique, allait voir naître aussi le mouvement des indignés qui, de ville en ville, en Espagne, aux États-Unis et au Québec entre autres, ont occupé les espaces publics pour décrier pacifiquement les inégalités sociales impunément créées par les marchés financiers avec la complicité des gouvernements. Porté par le slogan « Nous sommes le 99 % », ce mouvement qui a proliféré jusqu’à l’automne appelait à la résistance.

Dans ce contexte, qu’en est-il des artistes et de l’art ? Le Printemps arabe a-t-il contribué a considérer davantage les arts du monde arabe par l’Occident (par exemple leur plus grande représentativité à la Biennale de Venise en 2011) ? Les artistes des pays arabes en révolte, de même que ceux provenant de d’autres régimes répressifs tels la Chine ou la Russie, traitent-ils des luttes pour la démocratie dans leurs oeuvres, témoignent-ils des affrontements vécus et de leurs réalités culturelles ? Connaissent-ils un changement quant à leur droit d’expression? Quelle est l’efficacité de l’art dans de tels contextes ? Du côté de nos sociales-démocraties où la permissivité est grande, comment se joue le désir de transgresser et quels sont les nouveaux motifs de résistance de l’artiste ?

Vous pouvez consulter l’appel de texte complet et la politique éditoriale : http://www.esse.ca/appel-de-textes

Date de tombée : le 1er septembre 2012



Source : Association des groupes en arts visuels francophones







< - RETOUR - >