Le Théâtre français du CNA dévoile sa programmation

24 Avril 2012 - « Le théâtre existe dans cet espace vacant d’où viendra le geste, la main tendue, le surgissement d’une parole, sa vibration dans l’air et la lumière, sa résonnance » . Brigitte Haentjens

Louis Aragon, Pascal Brullemans, Italo Calvino, Olivier Choinière, Daniel Danis, Patrice Desbiens, Marguerite Duras, Tomson Highway, Alfred Jarry, Bernard-Marie Koltès, Agota Kristof, Alexis Martin, Émile Nelligan, Lars Norén, David Paquet, Georges Perec, Joël Pommerat, Raymond Queneau, Michel Tremblay, Marie Uguay, Anne-Marie White.

Ce sont leurs mots, et ceux de plusieurs autres auteurs d’ici et d’ailleurs, qui composeront la première programmation de Brigitte Haentjens à la barre du Théâtre français du Centre national des Arts. Le dévoilement de la saison 2012-2013, qui a eu lieu aujourd’hui devant une foule de plus de 400 personnes, a permis à la nouvelle directrice artistique de réaffirmer son amour du Verbe et des écritures profondes, sa passion pour la langue « hétérogène, inédite, bruyante, cacophonique parfois, qui ne demande qu’à être hébergée dans un corps ».

Inspirées par la phrase Rien de ce qui est humain ne m’est étranger du poète latin Térence, Brigitte Haentjens et Mélanie Dumont, directrice artistique associée au volet Enfance/jeunesse, ont conçu une saison de vingt-deux spectacles qui, tantôt sur scène, tantôt en coulisses, interpellent l’étranger – aussi celui en nous. Et c’est cette rencontre, dans le langage, dans les sensations qu'il crée, qui ramène le théâtre à sa réalité, toujours humain.


Faits saillants

- Un total de vingt-deux spectacles (treize grand public, six pour l’enfance et trois pour la jeunesse)
- La plus récente création de Joël Pommerat, en exclusivité nord-américaine ; réitérant sa foi en la création, le Théâtre français est coproducteur de ce spectacle dont on ne sait rien encore sinon le talent de son auteur et metteur en scène
- La première canadienne de Zesty Gopher s’est fait écraser par un frigo, version française de The (Post) Mistress de l’écrivain cri Tomson Highway, en coproduction avec le Théâtre du Nouvel-Ontario, avec Patricia Cano dans le rôle-titre et Highway au piano
- Trois adaptations de récits majeurs de la littérature : La douleur, Le grand cahier et Rouge décanté
- Deux mises en scène de Brigitte Haentjens : Le 20 novembre, avec Christian Lapointe, et La nuit juste avant les forêts, avec Sébastien Ricard
- Un happening, Jusqu’où te mènera ta langue, avec des textes de trois auteurs de la région : Pierre Raphaël Pelletier, Catherine Voyer-Léger et Anne-Marie White


Grand public

Jusqu’où te mènera ta langue / un soir seulement
Le 12 septembre
à 19 h 30 / Théâtre
Textes : Fanny Britt, Olivier Choinière, Sébastien David, Philippe Ducros, Emmanuelle Jimenez, Annick Lefebvre, Catherine Léger, Jean-François Nadeau, Dominick Parenteau-Lebeuf, Pierre Raphaël Pelletier, Catherine Voyer-Léger et Anne-Marie White
Direction artistique : Martin Faucher
Production : Festival du Jamais Lu

Ce happening un brin polémique est placé sous le signe de la liberté. Sur scène, des auteurs et comédiens à qui ont a demandé de se délier la langue nous livrent des morceaux magnifiques, caustiques, parfois politiques, drôles, tordants même.


La douleur
Du 26 au 29 septembre
à 20 h / Studio
D’après le récit de Marguerite Duras / Mise en scène : Patrice Chéreau et Thierry Thieû Niang
Production : Les Visiteurs du Soir

Un jour, Duras retrace son journal dans lequel elle avait consigné sa quête pour retrouver son mari prisonnier dans un camp de concentration, et revit l’angoisse qu’à son retour il ne soit plus le même, que ses sentiments pour lui soient transformés.


Poésie, sandwichs et autres soirs qui penchent
Du 3 au 6 octobre
à 19 h 30 / Théâtre
Idée originale et direction artistique : Loui Mauffette
Production : Attitude Locomotive

Autour d’une immense table, une vingtaine d’invités, déchaînés par moments, prouvent que les mots conservent le pouvoir de nous réunir et de nous faire vibrer. Tous les sens sont conviés à ce banquet constamment remanié de poèmes théâtralisés.


Zesty Gopher s’est fait écraser par un frigo / première canadienne
Du 17 au 20 octobre
à 20 h / Studio
Texte, livret et musique : Tomson Highway / Mise en scène : Geneviève Pineault
Production : Théâtre du Nouvel-Ontario et Théâtre français du Centre national des Arts

La maîtresse des postes Marie-Louise a l’étrange pouvoir de deviner le contenu des lettres scellées passant entre ses mains. Elle connaît donc tous les commérages sur sa communauté, et dévoile en chanson les secrets des gens de chez elle.


Invention du chauffage central en Nouvelle-France
Du 14 au 17 novembre
à 19 h 30 / Théâtre
Texte : Alexis Martin / Mise en scène : Daniel Brière
Production : Nouveau Théâtre Expérimental

Les personnages sont charriés au gré des tempêtes, des bordées de neige et autres soubresauts hivernaux. Véritable mythologie, le froid canadien constitue ici une ressource sensible à cette fresque historique inscrite sous le signe du métissage.


Le grand cahier
Du 5 au 8 décembre
à 20 h / Studio
D’après le roman d’Agota Kristof / Adaptation et mise en scène : Catherine Vidal
Production : Groupe Bec-de-Lièvre

Des jumeaux prennent en main leur éducation ; s’interdisant les sentiments trop humains, ils consignent leurs progrès de façon froide et subjective. Et c’est dans ce jeu que leur inventivité unique et débrouillarde croise celle de la mise en scène.


Rouge décanté
Du 16 au 19 janvier
à 19 h 30 / Théâtre
D’après le récit de Jeroen Brouwers / Mise en scène : Guy Cassiers
Production : Toneelhuis et Ro Theater

À la mort de sa mère, un homme replonge dans ses souvenirs de blessures. Et d’amour. Magnifiée par la vidéo en direct, son image déformée est une traversée au plus profond de la souffrance humaine. Or le dire procure un baume à une vie ravagée.


UBU sur la table
Du 12 au 16 février
à 19 h et 21 h / Salle de répétition A
D’après Ubu Roi d’Alfred Jarry / Adaptation, mise en scène et manipulation : Olivier Ducas et Francis Monty
Production : Théâtre de la Pire Espèce

Sur une table se joue le grotesque du monde. Dans cette grande fresque bouffonne en miniature à la mécanique décapante, l’assistance est complice des rebondissements, cascades dangereuses et effets spectaculaires de ce théâtre d’objets sans limites.


Oulipo Show
Du 27 février au 2 mars
à 20 h / Studio
Textes : Raymond Queneau, Italo Calvino, François Caradec, François Le Lionnais, Jean Lescure, Denis Marleau, Harry Mathews, Georges Perec et Michel Tremblay / Collage, mise en scène et scénographie : Denis Marleau
Production : UBU compagnie de création

Plus de vingt ans après la création de ce spectacle-performance, le quatuor virtuose, exhibe, dans la folie contrôlée, une fête des mots dont les envolées humoristiques ou dérisoires développent une chorégraphie de tous les possibles du langage.


Le 20 novembre
Du 12 au 16 mars
à 20 h / Studio
Texte : Lars Norén / Mise en scène : Brigitte Haentjens
Production : Sibyllines

Nous sommes les témoins d’une colère qui gronde, conséquence vicieuse de notre violent silence si criant à la fois ; ce témoignage incandescent d’un signe d’humanité est celui d’un jeune à l’aube de l’âge adulte dont toute la vie rime avec exclusion.


Changing Room
Du 3 au 6 avril
à 20 h / Studio
Texte : Alexandre Fecteau en collaboration avec Raymond Poirier / Mise en scène : Alexandre Fecteau
Production : Nous sommes ici

Le Studio devient un cabaret alors que les numéros et les styles des travelos se succèdent au rythme de la musique pop. Et le party se termine en coulisses, intrusion ludique et honnête questionnant l’identité, l’authenticité et l’acceptation.


Création 2013 / Joël Pommerat / exclusivité nord-américaine
Du 10 au 13 avril
à 19 h 30 / Scène du Théâtre en configuration bi-frontale
Texte et mise en scène : Joël Pommerat
Production : Compagnie Louis Brouillard et « Villes en scène/Cities on Stage » (Odéon-Théâtre de l’Europe, Théâtre National de la Communauté française, Folkteatern, Teatrul National Radu Stanca et Teatro Stabile di Napoli Mercadante)
Coproduction : Théâtre français du Centre national des Arts, CNCDC de Châteauvallon et La Filature-Scène nationale de Mulhouse

Le Théâtre français réitère sa foi en la création en coproduisant ce spectacle dont on ne sait rien encore sinon le talent de Joël Pommerat qui ne cesse de surprendre avec le potentiel théâtral de ses puissants spectacles d’une grande simplicité.


La nuit juste avant les forêts
Du 14 au 18 mai
à 20 h / Lieu à confirmer
Texte : Bernard-Marie Koltès / Mise en scène : Brigitte Haentjens
Production : Sibyllines

Il te touche le bras et te parle sans s’arrêter ; tu deviens le témoin de sa détresse, de son cri d’humanité. Il te tend la main, il t’aime, il cherche quelqu’un qui soit comme un ange au milieu de ce bordel, et tu es là, et puis toujours la pluie.


Enfance

L’atelier / 5 ans et +
Les 27 octobre
à 13 h 30 et 28 octobre à 13 h 30 et 15 h 30 / Studio
Conception et direction artistique : Hélène Langevin
Production : Bouge de là

L’instant de ce spectacle sans paroles composé d’une suite de tableaux, grâce au mouvement et à une foule d’accessoires, la danse et les arts plastiques se croisent et se réinventent dans l’irrésistible envie de s’éclater avec la matière.


La scaphandrière / 10 ans et +
Les 1er décembre
à 13 h 30 et 19 h et 2 décembre à 13 h 30 / Studio
Texte : Daniel Danis / Mise en scène : Olivier Letellier
Production : Théâtre du Phare

La gorge remplie de photos, Pierre-Aimé parole ses dix ans. Se mêlent à son récit une bande de pêcheurs de perles à la dérive ; leur cupidité n’a d’égal que le désespoir de pauvres gens qui plongent toujours plus profond pour s’enivrer d’illusions.


Les mécaniques célestes / 4 ans et +
Les 22 décembre
à 13 h 30 et 23 décembre à 13 h 30 et 15 h 30 / Studio
Conception et mise en scène : Claudie Gagnon
Production : Théâtre des Confettis

Dans cet espace hors du temps, cette collection de petits moments tricotés de magie, de plaisirs espiègles et d’éclats de rire, tous semblent à l’abri. Rien ne peut les atteindre sinon la beauté… c’est alors que surviennent surprise et ravissement.


Édredon / 12 mois à 5 ans
Les 26 et 27 janvier
à 10 h, 11 h 30 et 14 h 30 / Studio
Idéation, mise en scène et interprétation : Laurence P. Lafaille et Audrey Marchand
Production : Les Incomplètes

Elle quitte son lit et explore un monde fait de rêves et d’émotions. Au passage, des jeux d’ombres, du mouvement, de la vidéo. Parce que la vie, à l’instar du théâtre, commence par la rencontre de l’Autre qui fait sortir des frontières connues.


Vipérine / 9 ans et +
Les 2 février
à 13 h 30 et 3 février à 13 h 30 et 15 h 30 / Studio
Texte : Pascal Brullemans / Mise en scène : Nini Bélanger
Production : Projet MÛ

Vipérine vit dans l’ombre de sa sœur défunte et va jeter ses cendres à l’eau, non sans d’abord s’aventurer dans un sombre royaume. Comme dans une possibilité de réconciliation, ce spectacle parfois drôle est une véritable quête artistique et humaine.


Corbeau / 5 ans et +
Les 27 avril
à 13 h 30 et 28 avril à 13 h 30 et 15 h 30 / Studio
Texte : Jean-Frédéric Messier / Mise en scène : André Laliberté
Production: Théâtre de l’OEil

Corbeau, ange noir aux répliques plutôt comiques, était jadis un enfant très blanc maintenant prisonnier du ciel. C’est ce qu’il raconte à Nukum qui le révèle à son tour à ses petits-enfants avant de partir accrochée aux ailes du grand oiseau.


Jeunesse

Les Zurbains 15 ans / 14 ans et +
Le 15 décembre
à 20 h / Studio
Textes : Marion Chassé, Martin Faucher, Thomas Ginter, Christophe Hamel et Eva Vandervort Charbonneau
Mise en scène : Monique Gosselin, Sylvain Scott et Benoît Vermeulen
Production : Théâtre Le Clou

Les Zurbains, c’est une plate-forme pour les jeunes afin qu’ils expriment ce qu’ils ont à dire, et qu’on les entende. Leur parole, telle une brèche ouverte, permet de découvrir des imaginaires remplis de candeur, de fougue et de zones de fulgurances.


Kiwi / 12 ans et +
Les 22 et 23 février
à 20 h / Studio
Texte : Daniel Danis / Mise en scène : Guylaine Rivard
Production : La Tortue Noire

Abandonnée dans une ville qu’on veut nettoyer de sa misère, Kiwi est recueillie par une communauté de jeunes évoluant dans la clandestinité. À travers cette difficile posture, elle montre qu’il est possible de rêver à un avenir moins sombre.


Portes (qui inviter quand tout peut entrer ?) / 14 ans et +
Les 22 et 23 mars
à 20 h / Studio
Texte : David Paquet / Mise en scène : Benoît Vermeulen
Production : Théâtre Le Clou

Dehors : des femmes à barbe, de la corruption politique, des blessures inavouées, un panda qui éternue. Dedans : Anna, Louis et Charlotte regardent la porte. On arrête un peu car ça fait du bien. Et parce que vouloir être aimé, c’est loin d’être con.


Pour s’abonner
Nos abonnés profitent d’avantages exclusifs, y compris le choix des meilleurs sièges disponibles dans la salle, les meilleurs prix et la possibilité d’échanger leurs billets sans frais.

Communiquez avec la Billetterie :
En ligne :http://www.cna-nac.ca/abonnement
Par téléphone : 613 947-7000 x620 ou 1 866 850-ARTS x620
En personne : du lundi au samedi de 10 h à 21 h
Pour plus de détails, consultez le site du Théâtre français : http://www.cna-nac.ca/tf


Source : Sylvain Lavoie







< - RETOUR - >