Communiqué



AQCT a dévoilé les lauréats de ses Prix de la critique 2010-2011

10 Novembre 2011 - Plusieurs spectacles présentés par le Théâtre français du Centre national des Arts et
Zones Théâtrales à l’honneur


L’Association québécoise des critiques de théâtre remet ses Prix de la critique pour la saison 2010-2011

L’Association québécoise des critiques de théâtre (AQCT) dévoile les lauréats de ses Prix de la critique pour la saison 2010-2011. Le Centre national des Arts est fier d’annoncer que parmi ces lauréats se trouvent plusieurs spectacles présentés par le Théâtre français et la biennale Zones Théâtrales.

Pour Peter Herrndorf, président et chef de la direction du CNA, ces prix ‘ réaffirment non seulement notre mission de présenter du théâtre dans la langue de Molière, mais aussi de faire découvrir à nos spectateurs des propositions artistiques fortes d’ici et d’ailleurs. Le CNA félicite tous les artistes qui ont contribué au succès des spectacles primés ’.

Le spectacle de l’année dans la catégorie ‘Montréal’ a été remis à Chante avec moi d’Olivier Choinière, dans une mise en scène d’Olivier Choinière et Alexia Bürger, une production de L’Activité. L’AQCT affirme qu’« en s’appuyant sur la force du nombre et la tyrannie du refrain, en mettant la forme au service de la dénonciation, en dévoilant les rouages absurdes et terrifiants de la société du spectacle, en donnant à contempler le kitsch galopant et le conformisme dévorant, Olivier Choinière a frappé en plein dans le mille », avant de saluer « haut et fort cette démonstration par l’absurde, irréfutable, réjouissante en même temps que repoussante de notre soumission aux mille et un diktats qui régissent chaque jour davantage notre vie en société ». Chante avec moi a marqué, de façon on ne peut plus festive, le coup d’envoi de la saison 2011-2012 du Théâtre français.

Dans la catégorie ‘Jeunes publics’ le Prix de la critique a été décerné à Éclats et autres libertés de Marie-Josée Bastien, Mathieu Gosselin, Étienne Lepage et Jean-Frédéric Messier, dans une mise en scène de Benoît Vermeulen, une production du Théâtre Le Clou. L’AQCT a vu en Éclats et autres libertés un « spectacle qui incite à la curiosité intellectuelle et à l’engagement citoyen, un condensé de poésie, de philosophie et de douce folie, un hymne à l’adolescence comme lieu de tous les possibles, de tous les soulèvements », estimant que « le monde a infiniment besoin de ces ateliers où les identités se construisent, de ces chaos de la pensée où les idéaux se forgent ». Rappelons que Benoît Vermeulen est artiste associé au volet Enfance/jeunesse du Théâtre français et que ce spectacle, destiné aux jeunes de 14 ans et plus, faisait partie de sa saison 2010-2011.

La comédienne Sylvie Léonard est lauréate du Prix dans la catégorie ‘Interprétation féminine – Montréal’ pour son rôle dans Jackie d’Elfriede Jelinek, traduit par Magali Jourdan et Mathilde Sobottke, dans une mise en scène de Denis Marleau et Stéphanie Jasmin, une production d’UBU compagnie de création et d’Espace GO. Les spectateurs du Théâtre français pourront découvrir, du 22 au 26 novembre 2011, la Jacqueline Kennedy « inébranlable, séduisante, toujours en contrôle en même temps que prête à se briser, à voler en éclats, à s’effondrer tragiquement » de madame Léonard.

La comédienne Marie-Josée Bastien, pour sa part, est lauréate du Prix dans la catégorie ‘Interprétation féminine - Québec’ pour son rôle dans Temps, de Wajdi Mouawad, dans une mise en scène de l’auteur, une production du Théâtre du Trident. Cette pièce du directeur artistique actuel du Théâtre français a permis à madame Bastien, toujours selon l’AQCT, d’« insuffler énormément d'âme à son personnage, une femme privée de voix et d’ouïe, terriblement tourmentée, mais surtout déterminée, habitée par une dévorante soif de justice. De ce rôle difficile, pour ne pas dire périlleux, Bastien s’est saisie avec sensibilité, incarnant la blessure de manière vibrante, laissant transparaître une violence intérieure d'une intensité peu commune ». Temps a été présenté au CNA en avril dernier.

Enfin, le Prix dans la catégorie ‘Interprétation masculine - Québec’, est allé à Christian Essiambre pour son rôle dans Les trois exils de Christian E. qu’il cosigne avec Philippe Soldevila qui en est le metteur en scène, une production du Théâtre Sortie de Secours et du Théâtre l’Escaouette. Le spectacle a été présenté lors de la quatrième édition des Zones Théâtrales qui s’est tenue du 11 au 17 septembre 2011. Les spectateurs ayant assisté au spectacle se souviendront de la « grande maîtrise physique, tirant fort ingénieusement profit de l’espace, capable de petits miracles à partir d’une simple chaise » dont faisait preuve le comédien qui empruntait « avec autant de virtuosité, dans une Acadie bien contemporaine, des sentiers aussi contrastés, tour à tour désopilants et dramatiques ».

Les Prix de la critique sont décernés annuellement dans huit catégories, par le biais d’un vote des membres de l’Association québécoise des critiques de théâtre suivi d’une discussion. L’AQCT compte 24 membres œuvrant dans 14 médias différents à Montréal, Québec et Gatineau.



Source : Carl Martin







< - RETOUR - >