Communiqué



Québec numérique 2011

1 Octobre 2011 - Québec numérique
6 au 9 octobre 2011, Paris, France
présenté par Némo et Elektra
avec la Gaîté Lyrique et le Centquatre


À partir du 6 octobre 2011, l’événement Québec numérique 2011 mettra l’accent sur le dynamisme de la création québécoise en art numérique avec une programmation de performances et d’expositions complétée d’une édition spéciale du Marché international de l’art numérique [MIAN]. Cette initiative conjointe du festival Elektra (Montréal) et d’Arcadi (Paris) s’inscrira lors du second épisode du Festival Némo, dans le cadre du 50e anniversaire de la Délégation générale du Québec à Paris et celui du ministère de la Culture, des Communications et de la Condition féminine du Québec. Entièrement gratuit, l’événement présentera plus d’une quinzaine d’artistes québécois réputés sur la scène internationale et se déploiera pendant trois jours à la Gaîté Lyrique et au Centquatre, deux lieux emblématiques de la création numérique à Paris.

Au Centquatre du 6 au 9 octobre - Performances
La grande soirée d’ouverture de Québec numérique aura lieu le 6 octobre à partir de 19h30 au Centquatre et le premier ministre Jean Charest, en mission à Paris, nous fera l’honneur de sa présence.

Lors de cette soirée, Louis-Philippe Demers proposera The Tiller Girls – aussi présenté le 8 octobre à 17het à 19 h, ainsi que le 9 octobre à 18h– un fascinant ballet robotique composé d’une multitude d’automates, rendant hommage aux fameuses interprètes féminines de danse synchronisée du début du XXe siècle. Le duo formé de Nicolas Bernier et Martin Messier viendra compléter cette soirée avec La chambre des machines, une performance à la croisée de l’acoustique et de l’électronique, inspirée des intonarumori (machines à bruits) construits par les futuristes italiens du début du XXe siècle.

À la Gaîté lyrique, du 6 au 9 octobre - Performances, expositions, Mian et table ronde
Québec numérique se déroulera aussi à la Gaîté lyrique réunissant des performances, un grand Marché international de l’art numérique, une table ronde initiée par le Conseil des arts et des lettres du Québec ainsi que des expositions. Le jeudi 6 et le vendredi 7 octobre à partir de 14h30, rendez-vous au Marché international de l’art numérique (MIAN), où artistes et organismes québécois rencontreront les acteurs majeurs européens de l’art numérique. Créé en 2007 par Elektra, le MIAN est une rencontre professionnelle incontournable centrée sur la découverte et l’échange, visant à stimuler le rayonnement international de l’art numérique.

Le vendredi 7 octobre dès 22 h, Herman Kolgen présentera en première mondiale sa toute nouvelle création Train Fragments, inspirée de l’oeuvre Different Trains de Steve Reich. Sur les images conçues par Kolgen, quatre solistes de l’Ensemble intercontemporain créeront à leur tour une nouvelle composition musicale en forme d’interprétation improvisée millimétrée pour percussions, flûte, cor et violoncelle. Se produira ensuite le duo Purform avec leur plus récente création audiovisuelle intitulée White Box. Présentée dans une version 360° sur tous les écrans de la Gaîté lyrique, White Box proposera une remarquable fresque synthétique inspirée de la théorie des systèmes et reposant sur une nouvelle manière de concevoir des compositions audiovisuelles en temps réel.

Les 7 et 8 octobre de 20h à minuit (dernière entrée à 23h30) le public pourra assister à deux nocturnes exceptionnelles de Trackers, l’exposition de Rafael Lozano-Hemmer. Reconnu pour ses installations de grande envergure, spectaculaires et participatives, l’artiste mexicano-québécois sera exposé pour la première fois à Paris. Réunissant douze oeuvres utilisant les techniques de surveillance et l’interactivité, l’exposition Trackers nous portera à réfléchir sur la manière dont les technologies nous entourent et nous observent.

Samedi 8 octobre à partir de 15 h, le public sera convié à participer à la performance Capture, nouvelle création de Grégory Chatonsky. Glanant des paroles sur Internet et en composant de la musique générative, Capture est un groupe de rock prolifique dont les concerts sont aussi l’occasion de nouvelles productions picturales et sculpturales dépendantes du contexte.

Lors de cette même journée de 14h30 à 17haura lieu la table ronde du Conseil des arts et des lettres du Québec (CALQ) pendant laquelle des spécialistes européens et québécois débattront notamment de l’identité de l’art numérique et de ses divers enjeux. La table ronde aura lieu en présence d’Yvan Gauthier, président du CALQ, avec pour modérateur Dominique Moulon, enseignant, journaliste et spécialiste français des arts numériques.
Enfin, pendant ces quatre journées dans l’espace jeux vidéo de la Gaîté lyrique, Lynn Hughes (TAG), Heather Kelley (kokoromi) et Cindy Poremba (kokoromi et TAG) présenteront une sélection internationale innovatrice de jeux vidéo, allant des jeux disponibles le marché, réalisés par de petits ou microstudios, jusqu’à des jeux hautement expérimentaux, conçus et réalisés par des créateurs indépendants.

La suite au Québec, printemps - été 2012
Au printemps et à l’été 2012, ce sera au tour des artistes d’Île-de-France de profiter d’une vitrine de choix en sol québécois. La création francilienne sera l’un des points de mire de la programmation internationale de la Biennale internationale d’art numérique (BIAN), une manifestation internationale mise sur pied par l’ACREQ, producteur du Festival Elektra.

Programmation et horaire complet
http://www.festivalnemo.fr | http://www.elektramontreal.ca | http://www.104.fr | http://www.gaite-lyrique.net
Québec numérique est présenté par l’ACREQ (Elektra) et le festival Némo, avec la Gaîté lyrique et le CENTQUATRE. Québec numérique est rendu possible grâce à l’appui du ministère de la Culture, des Communications et de la Condition féminine du Québec, du Conseil des arts et des lettres du Québec, de la Délégation générale du Québec à Paris, des Offices jeunesse internationaux du Québec et de la Conférence régionale des élus de Montréal. Ce projet a été soutenu par le ministère des Relations internationales du Québec et le ministère des Affaires étrangères et européennes de la République française (Consulat général de France à Québec) dans le cadre du Fonds franco-québécois de coopération décentralisée (FFQCD). L’ACREQ remercie le gouvernement du Québec, le Conseil des Arts du Canada, le Conseil des arts de Montréal, Patrimoine canadien et la Ville de Montréal pour leur soutien.

Le festival Némo est réalisé par Arcadi, en collaboration avec l’ACREQ (Elektra), en coproduction avec le CENTQUATRE et la Gaîté Lyrique, avec le soutien du Nouveau Paris Île-de-France, du ministère de la Culture et de la Communication (DICRéAM), du Fonds franco-québécois de coopération décentralisée (FFQCD), du Service de Coopération et d’Action culturelle du Consulat Général de France à Québec et du Service des affaires culturelles de la Délégation générale du Québec à Paris.



Source : Karine Cousineau Communications







< - RETOUR - >