Communiqué



BNL MTL 2011

1 Mai 2011 - Arts et nouvelles technologies
Le hasard : une force imaginaire pour les arts électroniques

Commissaire : Paule Mackrous

« Video is the new net art », peut-on lire sur le compte Twitter de Mark Amerika! L’art vidéo étant considéré comme l’une des origines du net art, cette affirmation peut sembler contradictoire. Elle reflète pourtant les œuvres rassemblées pour cette exposition et les formes artistiques émergentes sur Internet. Celles-ci se situent au croisement de la vidéo, du cinéma et de l’hypermédia. Ces expériences mixtes sont non seulement renouvelées par les outils technologiques actuels (logiciels de Video Jockey et d’animation, webcaméra, plateforme YouTube, lecture en transit, téléphonecellulaire), mais surtout vivifiées par cette grande force imaginaire détournant les principes de prévisibilité du média informatique : le hasard!

L’installation Motor + 1 de l’artiste français Grégory Chatonsky exprime l’expérience interactive à travers ses plus dangereuses, parce qu’impondérables, répercussions. Par le simple visionnement du site Internet, le visiteur active un bras robotique enserrant une moto. Alors que le déroulement des événements de la salle d’exposition est retransmis par webcaméra, la destruction finale du véhicule demeure imprévisible.

Dans Immobilité (Extraterrestrial Glitch Remix), un film créé à l’aide d’un téléphone cellulaire, Mark Amerika poursuit l’aventure d’un tournage sans scénario. Il laisse l’improvisation dessiner la diégèse. Acteur majeur de la culture Remix américaine, Amerika compose avec l’esthétique accidentée du glitch informatique et du Video Jockey.

Turkmenbashi, mon amour met en scène le célèbre personnage virtuel Mouchette, créé par l’artiste néerlandaise Martine Neddam. Puisant son scénario dans une lettre d’amour dédiée à l’ancien dictateur du Turkménistan, l’animation expose la manière dont Mouchette se familiarise avec le dictateur. Au fil des rencontres fortuites avec sa figure (statues, photographies numériques) dans la ville d’Achgabat, elle en tombe éperdument amoureuse.

Thompson & Craighead (Angleterre) actualisent quant à eux leur projet en ligne Template Cinema, une série de films dont le contenu est repéré en temps réel sur Internet. Images, textes et éléments transmis par des webcaméras génèrent au hasard une version inédite pour chaque visionnement.


En écho aux vidéos en ligne populaires qui mettent en scène des animaux exerçant des actions humaines (mêmes, LOL cats), l’artiste canadien Jhave offre un regard inquiétant sur deux figures : un chaton sur le point de mourir et un primate asservi. Les portraits tragiques de Give Me Your Light sont orchestrés selon un algorithme aléatoire. Ils deviennent alors de véritables métaphores de la condition humaine.

Les œuvres sont présentées dans le Magazine électronique du CIAC et dans l’espace de La Biennale de Montréal durant tout le mois de mai. Merci aux artistes qui ont su mettre en œuvre, d’une manière dont les mots ne peuvent le faire, les enjeux importants de la présence des technologies du virtuel au sein de notre vie quotidienne.


...............................


La Tentation du hasard :
Toute Pensée émet un Coup de Dés (Stéphane Mallarmé, 1897)
La 7e édition de La Biennale de Montréal - BNL MTL se déroulera du 1er au 31 mai


2011 et réunira les œuvres d’artistes québécois, canadiens et étrangers autour d’une programmation riche et variée sur le thème du hasard.

L’événement, dont le titre est La Tentation du hasard, est sous le commissariat de Claude Gosselin, Directeur général et artistique du CIAC - Centre international d’art contemporain de Montréal et David Liss, Directeur du MOCCA - Museum of Contemporary Canadian Art à Toronto.

La BNL MTL 2011 s’inspire du poème de Stéphane Mallarmé, Un coup de dés jamais n'abolira le hasard, paru en 1897. Pour certains, ce poème, par son contenu et son graphisme inusité, marque le début de l'art contemporain ou à tout le moins le début d’une conception nouvelle de l’art qui a frappé toutes les disciplines artistiques.

Chance, jeu aléatoire, probabilité sont différents mots sous lesquels se cache le hasard. Il détermine une grande partie de notre existence. Nous avançons sans savoir de quoi demain sera fait. Cette réalité façonne notre vie, notre imagination et influence notre compréhension du monde.

Depuis toujours et tout particulièrement depuis le milieu du XXe siècle, les artistes ont intégré la notion de hasard dans la conception et la réalisation de leurs œuvres. Marcel Duchamp, pour les arts visuels, a assimilé des objets du quotidien, choisis au hasard, à des œuvres d’art par le concept du « ready made ». Il rejette les notions de virtuosité et de savoir-faire et défend l’idée que l’art est le résultat d’une perception plus que d’une création. John Cage, en musique, élabora des partitions construites sur un principe d’indétermination.

Merce Cunningham, en danse, a utilisé l’improvisation et l’aléatoire. Les artistes du mouvement Fluxus ont encouragé l’intégration accidentelle d’éléments extérieurs à l’œuvre afin de rapprocher l’art et la vie. Enfin, le work in progress et la participation imprévisible du public aux travaux d’artistes sont des pratiques de plus en plus répandues en art contemporain, explorant différents registres du hasard : le doute, le destin et le chaos.

Ainsi, cette 7e édition de La Biennale de Montréal propose une réflexion sous plusieurs formes - arts visuels, musique, films, conférences, colloques, ateliers et activités de médiation - sur un sujet primordial dans l’art comme dans la vie, à savoir la place du hasard.

C’est ainsi que nous pourrions ajouter un élément politique à la reconnaissance du hasard dans nos comportements. Dans les sociétés actuelles où le quotidien devient de plus en plus fixé par des lois et des règlements limitatifs, il devient impérieux de remettre en valeur la reconnaissance du hasard dans la simple façon dont le monde se développe et s’expérimente. Reconnaître le hasard, c’est reconnaître la liberté, l’aléatoire, les forces indisciplinées de la nature, de notre nature. Reconnaître le hasard, c’est s’ouvrir à l’autre, à l’indéterminé, à recevoir positivement l’inattendu.

Pour répondre à ce thème, les commissaires ont retenu près de 40 artistes de 10 pays. La BNL MTL 2011 est présentée par QUEBECOR du 1er au 31 mai dans l’ancienne École des beaux-arts de Montréal, 3450, rue Saint-Urbain à l’angle de la rue Sherbrooke Ouest. Ouvert tous les jours de midi à 18 h, les jeudis prolongation jusqu’à 21 h.

Don suggéré : 2$



Source : Pierre Pilotte, Directeur Communications


...............................

C’est sous la bannière du hasard que s’ouvrira La Biennale de Montréal (BNL MTL), du 1er au 31 mai 2011. Ce thème insolite tient une place essentielle dans la démarche artistique mais n’a pas encore fait l’objet d’exposition d’envergure. Organisée par le CIAC – Centre international d’art contemporain de Montréal, cette 7e édition de la BNL MTL, dont le titre est La Tentation du hasard, aura comme commissaires Claude Gosselin, directeur général et artistique du CIAC, et David Liss, directeur artistique et conservateur du Museum of Canadian Contemporary Art (MOCCA), Toronto.

Claude Gosselin a fondé le CIAC en 1983 et en est depuis le directeur général et artistique. À ce titre, il a imaginé et réalisé Les Cent jours d’art contemporain de Montréal de 1985 à 1996 et créé La Biennale de Montréal en 1998. Formé en histoire de l’art et recherche culturelle, il a également agi comme conservateur ou commissaire de plusieurs expositions d’art contemporain fort remarquées, dont la Biennale du Havre, en France, en 2006. Claude Gosselin est récipiendaire de nombreux prix, dont le Prix du Gouverneur-général du Canada pour sa contribution exceptionnelle en arts visuels et en arts médiatiques en 2005, et il est membre de l’Ordre du Canada depuis 2006.

David Liss apparaît comme le partenaire idéal pour un tel événement, lui qui connaît parfaitement Montréal et la scène canadienne, et expose régulièrement des artistes nationaux au sein du MOCCA. Il possède également une sérieuse expérience internationale puisqu’il fut commissaire d’exposition à ARCOmadrid, la foire d’art contemporain espagnole, et à photo MIAMI, la foire d’art contemporain dédiée à la photographie, aux vidéos et nouveaux médias.

Après avoir exploré en 2009 le thème de la « culture libre » qui mettait l’accent sur le processus créatif, la BNL MTL 2011 embrassera le « hasard », cette donnée intrigante qui passionne et conditionne le travail autant des artistes que des scientifiques. Vidéo, arts visuels et électroniques, installation porteront alors la marque du hasard comme autant de coups de dés créatifs.

Renouant avec l’esprit des premières Biennales de Montréal et des manifestations « Les Cent jours d'art contemporain de Montréal », la BNL MTL 2011 offrira une cuvée exigeante et vivifiante. Toujours portée par son désir d’exploration et de métissage, la manifestation accueillera autant les artistes majeurs que ceux de la relève pour créer un événement complet et international.

Une mise à jour régulière sur le site du CIAC (http://www.ciac.ca) et de La Biennale de Montréal (http://www.biennalemontreal.org) permettra de suivre toutes les nouvelles informations concernant la BNL MTL 2011.

La BNL MTL 2011 est présentée par QUEBECOR du 1er au 31 mai dans l’ancienne École des beaux-arts de Montréal, 3450, rue Saint-Urbain à l’angle de la rue Sherbrooke Ouest.

Ouvert tous les jours de midi à 18 h, les jeudis prolongation jusqu’à 21 h.

Don suggéré : 2$



Source : Pierre Pilotte, Directeur des communications,



...............................


Les artistes


ARTS VISUELS

Lois Andison Canada | Ontario
David Armstrong Six Canada | Ontario | Québec
Gilles Barbier France
Jean-Pierre Bertrand France
Walead Besthy États-Unis
John Bock Allemagne
Sophie Calle France
Sylvie Cotton Canada | Québec
COZIC Canada | Québec
Jean Dubois Canada | Québec
Jean Dupuy France
Rodney Graham Canada | British Columbia
Karilee Fuglem Canada | Québec
Kristiina Lahde Canada | Nova Scotia
Scott Lyall Canada | Ontario
Guido Molinari Canada | Québec
Gareth Moore Canada | British Columbia
Nadia Myre Canada | Québec
Werner Reiterer Autriche
Jeremy Shaw Canada | British Columbia
Daniel Spoerri France | Italie | Autriche
Derek Sullivan Canada | Ontario
Keith Tyson | UK
Ian Wallace Canada | British Columbia


ARTS ÉLECTRONIQUES Magazine du CIAC, Spécial sur le hasard, no 39
Mark Amerika | États-Unis
Grégory Chatonsky France | Québec
Jhave Canada | Québec
Martine Neddam | Pays-Bas
Jon Thompson & Alison Craighead | UK


Catalogue de la BNL MTL 2011 : FARIMANI no 3
Michael Capio | États-Unis
Amir Mogharabi | États-Unis
Livres d'artistes sur le texte de Mallarmé, Un coup de dés...
Jérémie Bennequin | France
Marcel Broodthaers | Belgique
Stéphane Mallarmé | France
Michael Maranda Canada | Ontario
Guido Molinari Canada | Québec
Cerith Wyn Evans U




Source :


...............................


Lieux

L'ancienne École des beaux-arts de Montréal
Ouvert tous les jours de midi à 18h, les jeudis prolongation jusqu'à 21h
Du 1er au 31 mai 2011
3450, rue Saint Urbain à l'angle de la rue Sherbrooke Ouest
Place des Arts. Bus : 80 ou 129
Détails : http://biennalemontreal.org/fr/lieux/lancienne-ecole-des-beaux-arts-de-montreal


La Fondation Guido Molinari
Ouvert du mercredi au dimanche de midi à 17h, dernière entrée à 16h30
Du 1er au 31 mai 2011
3290, rue Sainte Catherine Est
Papineau, Frontenac, Préfontaine. Bus: 34, 29 ou 125
Détails : http://biennalemontreal.org/fr/lieux/fondation-guido-molinari


Le Cinéma du Parc
Tous les dimanches de mai 2011
3575, avenue du Parc
Place des Arts. Bus : 80 ou 129
Détails : http://biennalemontreal.org/fr/lieux/cinema-du-parc








< - RETOUR - >