Communiqué



Festival Voix d’Amériques - 11 au 18 mars

12 Février 2011 - Le 1er février a eu lieu le dévoilement de programmation du 10e Festival Voix d’Amériques qui se tiendra du 11 au 18 mars 2011

Avec deux invités d’honneur Melissa Auf der Maur et Michel Faubert qui offriront des spectacles exclusifs, avec des performeurs d’ici, de New York et de France, avec tous ses grands spectacles à 10. $ et des séries gratuites, le Festival Voix d’Amériques fait sauter la baraque et continu de donner à Montréal sa dose d’expression libre et d’électricité !



Le Festival Voix d’Amériques
10 ans d’audace (et d’imperfection!)


Le Festival Voix d’Amériques a été fondé en 2002 par le conteur André Lemelin (grand fondateur devant l’éternel!) qui a par la suite proposé à D. Kimm et aux Filles électriques d’en reprendre la direction. Dès 2003, les balises étaient posées pour ce Festival pas comme les autres, bilingue, dédié à la poésie et au spoken word, et qui présente un mélange d’artistes connus et de voix émergentes. Et par-dessus tout, avec un intérêt marqué pour les parcours atypiques.

Au cours des années, les invités d’honneur ont été : le poète Patrice Desbiens, l’auteur compositeur Urbain Desbois, la chanteuse Chloé Sainte-Marie, le dramaturge autochtone Tomson Highway, l’auteur compositeur Richard Desjardins, le poète new-yorkais John Giorno, la chanteuse d’origine acadienne Marie-Jo Thério et la performeuse américaine Ursula Rucker. Le Conseil des Arts de Montréal a reconnu l’excellence du FVA en le nommant finaliste à deux reprises pour son Grand Prix (2004 et 2010).

Interdisciplinaire et indiscipliné, le Festival présente essentiellement des productions originales créées pour l’occasion. Privilégiant la transgression et le mélange des genres, le FVA donne place aux voix différentes. Au FVA, on peut entendre tout autant des poètes, des performeurs, des musiciens, des chanteurs, des danseurs, mais aussi des drag queen, des intervenants communautaires, des marginaux, des nouveaux.

Axé au départ sur l’oralité et le spoken word, le Festival a évolué lentement mais sûrement vers la performance, tout en conservant son engagement envers le texte performé par son auteur. Donc en principe pas d’interprètes, que des artistes qui parlent en leur nom. Et en plus on leur demande de prendre des risques et d’essayer des choses différentes! C’est grâce à la générosité des artistes que le FVA est devenu cet événement inclassable et festif : une fabuleuse fête pour ceux qui préfèrent la sincérité.




Grands spectacles de 20h


Melissa Auf der Maur
Vendredi 11 mars
La Tulipe - 10 $


“When I was thirteen, I stared into the night sky long enough to grasp the notion of infinity. Even since, I’ve been orbiting around the themes of time travel and duality. Contemplating, exploring the dual realities of earth and outer space, masculine and feminine, inner and outer worlds, heart and mind… My concert at La Tulipe, in honor of the Festival Voix d’Amériques 10th anniversary, is an extension of this exploration. An intimate show, created exclusively for this event, it will be stripped down to bass, synthesizers, minimal guitar and visuals. I will experiment with my current repertoire and play tribute to the influential work of others.”
- Melissa Auf der Maur

Musiciens : Alex Crow, Will Tendy and other guests.
Environment visuel : OOOM Film Director Tony Stone and Foumalade.

Fascinée depuis l’adolescence par l’infini, Melissa Auf der Maur explore les thèmes de la dualité et du voyage dans le temps, une aventure qu’elle poursuit de manière intimiste avec ce spectacle créé spécialement en l’honneur du FVA.


Michel Faubert / Spoken Métal
Samedi 12 mars
La Sala Rossa - 10 $


On lui a dit : tu te lâches lousse et tu t'éclates. Depuis le temps que l'ami Langevin parlait de cette rencontre entre l'univers space-métal-fiction d'un groupe comme Voivod et le monde fantasticorétro-futuriste du Faubert conteur. Ce soir, les planètes s'alignent, la terre tremble, le calendrier maya se fend par le milieu, le racontage à mononcle Jean-Guy en prend pour son rhume et tous les trous noirs du monde d'en haut fondent sur la Sala Rossa.

Il y aura du métal façon Voivod, du récit-vision façon Faubert, il y aura de la poésie, des manipulations électroniques de Ramachandra Borcar (aka DJ RAM), il y aura une chaise et même du traditionnel et ça s'entendra jusqu'à St-Raphaël-de-Bellechasse.

Avec : Michel Langevin, Dan Mongrain, Jean-Yves Thériault et Ramachandra Borcar.



Maison close / Salle de Montre #2
Dimanche 13 mars
La Sala Rossa - 10 $


Une coprésentation FVA + Et Marianne et Simon
Direction artistique : Catherine Tardif et Michel F. Côté

Maison close offrira huit de ses plus jolies Filles (Catherine, Éric, Normand, Lyne, Martin, Guy, Lucie et Luciane, au choix), toutes sous la direction méticuleuse de la Madame en chef (Catherine Tardif). La splendeur des numéros d'ouverture et de fermeture, ainsi que les différents solos de nos pudiques effeuilleuses, seront accompagnés par un Maître queux hors norme (Michel F. Côté). Dans ce lupanar chorégraphique, vous aurez même le plaisir de vous payer une danse à 2 $.

Avec Maison close, le FVA ose offrir des voix muettes et extatiques, des corps voués aux dérives et aux plaisirs. Réservé aux 18 ans et plus.

Fondée en 2001 par la chorégraphe Catherine Tardif, la compagnie Et Marianne et Simon est maintenant codirigée par Tardif et le musicien et compositeur Michel F Côté. Afin de célébrer le dixième anniversaire de la compagnie, ils ont créé une nouvelle série d'événements migratoires, récurrents et associatifs : Salle de Montre.

Avec : Catherine Viau, Lucie Vigneault, Luciane Pinto, Lyne Nault, Guy Trifiro, Éric Bernier, Martin Faucher, Normand Marcy, Catherine Tardif et Michel F. Côté.



Claude Guerre / Dans le Jardin de mon père
Lundi 14 mars
La Sala Rossa - 10 $
Collaboration avec le Printemps des Poètes


Directeur de la Maison de la poésie à Paris, Claude Guerre est à la fois poète et diseur. Son spectacle Dans le Jardin de mon père, présenté un peu partout en France, est un poème de deuil mais aussi du retour au pays natal, la Provence terre des troubadours. C’est un conte de souvenance, un rap en forme de cérémonie, écrit en vers comptés et martelés dans un dire dansant. Claude Guerre est d’une rare intensité, seul au milieu du public installé en cercle autour de lui et participant à cette tentative d’arrêter le temps pour savoir.

Une heure sans entracte et sans service. Une soirée d’écoute.

Dans le Jardin de mon père sera aussi présenté à Québec le 17 mars au Théâtre de la Bordée
et à Chicoutimi le 19 mars au Bar à pitons.

quand je mourrai, mes fils chéris
diront un poème de moi
ils ont mon nez devant leur reste
c’est ma mort, enfin, c’est mon tour
ils sont vaillants et forts me portent
aux bras, en chemise tous trois
tendres pensées qu’un fil relie
mes chers amis, au cimetière!




New York Temptation
Anne Waldman - Bob Holman - Penny Arcade
Mardi 15 mars
La Sala Rossa - 10 $


One thing D. Kimm brought back from her six-month stay in New York is this line-up of fervent, provocative, avant-garde artists. Poet, performer and consummate showman Bob Holman is the founder and artistic director of the Bowery Poetry Club in New York. He will be joined by the Brahja Waldman's Quartet. Anne Waldman, who fell in love with us at the 2004 FVA, is a monument. A poet, performer, and cultural and political activist, she co-founded with Allen Ginsberg the Jack Kerouac School of Disembodied Poetics at the Naropa Institute (now Naropa University) in Colorado. She will be joined by her son, musician Ambrose Bye. The legendary Penny Arcade is known for her experimental theatre and disorderly performances. A teen superstar at the Andy Warhol Factory, she toured the world before returning to New York to live.

D. Kimm a profité d’un séjour de six mois à New York pour nous ramener trois artistes avantgardistes, intenses et provocants. Poètes, performeurs, activistes, fondateurs et véritables monuments vivants, Penny Arcade, Bob Holman et Anne Waldman sont en ville.



Dans la forêt III
Mercredi 16 mars
La Sala Rossa - 10 $


Initiée l’année dernière avec deux spectacles de filles, nous poursuivons notre exploration dans la forêt avec des gars très particuliers, des gars indépendants ayant un parcours atypique. Et franchement, de réunir ces quatre créatures pour une rencontre aussi improbable dans un tel contexte (une salle de spectacle, un public) relève du miracle. Poésie, parole franche, silences, austérité. À eux les pièges et les secrets de la forêt, à eux le risque et le danger. Et à nous d’écouter.

Un spectacle intimiste et mystérieux dans une Sala Rossa réaménagée. Avec les projections poétiques de deux nouveaux collaborateurs, Joseph Lefèvre et Martine Koutnouyan. Et notre complice de toujours, Michel F Côté pour insuffler l’esprit de la forêt.

Une heure sans entracte et sans service car dans la forêt la poésie est un murmure, un bruissement.

Avec : Marc Séguin, Maxime Catellier, Robin Aubert et Louis-Karl Picard-Sioui.
Projections : Joseph Lefèvre et Martine Koutnouyan.
Environnement sonore : Michel F Côté.



Combat contre la langue de bois 7e round
Jeudi 17 mars
La Tulipe - 10 $


L’un des spectacles marquants du Festival est sans contredit son fameux Combat contre la langue de bois, souvent imité, jamais égalé! Pour célébrer le 7e round de cet événement unique, le FVA propose un méga combat avec quinze combattants et dans une salle de grande capacité pour une fois. Le tout mené d’une main de fer par un Stéphane Crête qui ne s’enfargera pas dans les fleurs du tapis. Le Combat c’est une tribune pour l’audace et la liberté d’expression, un espace malheureusement de plus en plus rare dans une société qui n’ose plus rien dire. Artiste ou citoyen allumé, chaque combattant à 5 minutes pour faire taire l’ineptie. Pas de débat, pas de droit de réplique, juste de l’authentique. À noter : la participation indéfectible de notre vétéran, le musicien Fred Fortin, fidèle au poste depuis maintenant sept ans.

Animé par Stéphane Crête.
Avec : Robin Aubert, Louise Beaudoin, Mathieu Beauséjour, Michelle Blanc, Christiane Bonneau, Léa Clermont-Dion, Patrice Coquereau, Michel Faubert, Rémy Girard, Monique Giroux, Émilie Laliberté, Jacques L’Heureux, Ariane Moffatt, Benoit Roberge, Monique Simard.
Interventions musicales et mise à mort des discours trop longs : Fred Fortin, Jocelyn Tellier et Robbie Kuster.




Cabaret DADA FREAK SHOW
Vendredi 18 mars
La Sala Rossa - 10 $


Depuis quatre ans le Cabaret DADA permet de clore dans une apothéose délirante le Festival. Cette année nous explorons la thématique du Freak Show authentique certifié 100% sideshow véridique puisque nous travaillons avec un maître. D’origine hongroise, Laszlo Kolozsy est né dans une famille de cirque et travaille dans le cirque depuis plus de quarante ans principalement, aux États-Unis. Débusqué à New York dans une fiesta italienne alors qu’il exhibait deux serpents géants, il a été recruté par D. Kimm pour venir partager son savoir avec des artistes montréalais.

Au menu, outre les inévitables femmes à barbe, géants et soeurs siamoises, on aura droit à des numéros prestigieux et historiques tels The Sarcophagus of Doom, The Human Pin Cushion, The Escape King, Miss Twisto, Zoltan le Magnifique et Mademoiselle Voltara.

Animatrice : Mami Wata.
Avec : 2boys.tv, Mobile Home, Mélanie Charest, Pierre Potvin, Peter James, Alma Buholzer, Urbain Desbois, Miss Sugarpuss, D. Kimm, Laszlo Kolozsy et Alexis O’Hara.
Ambiance sonore : Martine H. Crispo.
Spectacle inusité et d’une durée indéterminée.




5 à 7 Band + Poésie


Du 11 au 18 mars
Divan Orange - 17h - entrée libre


Cette année nos 5 à 7 déménagent au Divan Orange pour des rencontres exubérantes entre musique et mots avec des musiciens et des artistes jeunes et allumés. Et c’est toujours gratuit!



Vendredi 11 mars
Samian + Anodajay


C’est en 2006 que Samian, métis engagé qui rap en Algonquin, rencontre Anodajay, le rappeur des bois de l’Abitibi. De sa plume frappante et précise, Samian nous parle de son identité et ses textes portent le message de toute une nation qui a du mal à se faire entendre. Avec Anodajay, fier représentant de sa culture et de sa région, ils prouvent de manière lumineuse que le hip-hop transcende le phénomène urbain.



Samedi 12 mars
Benoit Paradis Trio + Queen Ka


L’auteur-compositeur-tromboniste-chanteur offre un drôle de jazz minimaliste avec son Benoit Paradis Trio. Avec une virtuosité nonchalante, ses chansons - BD nous entraînent dans un ordinaire montréalais un peu décalé (et souvent drôle), où folie et sensibilité s'entremêlent. La slameuse Queen KA, avec sa présence unique et théâtrale, le rejoint par sa verve poétique.



Dimanche 13 mars
Keith Kouna + JFNo


Keith Kouna est le chanteur et parolier du défunt groupe culte Les Goules. Son premier album solo, Les Années Monsieur, présente un univers éthylique avec une signature poétique acrobatique, hargneuse et candidement lucide. Avec l’auteur et bête de scène JF NO, les deux mauvais garçons excentrés triqueront la scène à grands coups de poésie.



Lundi 14 mars
Canailles + Maxime Catellier


Inspiré par la musique cajun, le zydeco, le country, le blues, le bluegrass, le ragtime et le rock garage, Canailles, avec ses composition bien québécoises, est maintenant un groupe de sept musiciens autodidactes et hyperactifs diplômés des nuits imbibées de whisky. Ils invitent l’auteur Maxime Catellier à partager leur passion de la musique acoustique, brute et rassembleuse.



Mardi 15 mars
Lake of Stew + Paula Belina


Bien qu’influencé par la musique old time traditionnelle, les chansons de Lake of Stew parlent autant de graffitis que d’une rencontre avec le Dalaï Lama, de l’état du système de santé, des tartes et de la ville de Châteauguay. Le sextuor acoustique de Montréal invite la poète Paula Belina à se joindre à leur répertoire de valses, de chansons à répondre ou de boogies!



Mercredi 16 mars
Navet Confit + Marie Hélène Poitras


Navet Confit est un vampire. En spectacle, le légume sanguin cherche à surprendre le spectateur, à l’emmener dans un monde surréaliste où tout est possible. Il s’amuse à des relectures complémentaires d’une oeuvre ouverte, agrémentées de visuels abstraits pour être certain qu’on ne sache plus où l’on est. Il invite la romancière, nouvelliste et journaliste Marie Hélène Poitras.



Jeudi 17 mars
Seugueuveugueu Quartet
(Belgique/Québec)


Un quatuor de faux poètes et musiciens russes, se déplaçant avec une lenteur et une méticulosité de cosmonautes. Ou plutôt, la rencontre spontanée des Belges Sebastian Dicenaire et Vincent Tholomé, adeptes de poésie sono-verbale et des musiciens québécois Guido Del Fabbro et Guillaume Soucy, pour un rendez-vous éclectique et expérimental.



Vendredi 18 mars
Avec pas d’casque + JF Nadeau


C’est le retour d’un groupe qui nous avait bouleversés en 2009. Offrant un mélange de folk/country dépouillé aux textes imagés, Avec pas d’casque privilégie une approche artisanale fabriquée à la maison. La rencontre avec le comédien et performeur JF Nadeau est aussi naturelle que tombée du ciel.




Shift de Nuit


Du 11 au 17 mars - 22h
Casa del Popolo - entrée libre


Les Shift de Nuit demeurent dans notre bonne vieille Casa del Popolo pour des fins de soirée délinquantes et avant-gardistes avec une nouvelle formule. Nous accueillons dès 22h un spectacle de musique ou de performance de 45 minutes. Les Micros ouverts, animés par Pascal-Angelo Fioramore, commencent à 23h. Les 3 premiers soirs nous collaborons avec le festival de musique alternative et indépendante Sous La Neige/Under the Snow. Pour faire de ces trois soirées un véritable événement, nous avons proposé aux 3 groupes d’assurer aussi l’accompagnement musical lors des Micros ouverts.



Vendredi 11 mars - 22h
- O -
en collaboration avec Sous La Neige / Under the Snow


Créé en 2006 et composé de Patrick Hamilton, Jean-Philippe Leclerc et Francis Rossignol, - O - est né du projet de faire de la techno minimale noise organique. Les prestations de – O - ont une saveur techno / krautrock / noise avec une constante opposition entre l’analogue et le digital. 23h - Micro ouvert / Bilingue



Samedi 12 mars - 22h
Les momies de Palerme
en collaboration avec Sous La Neige / Under the Snow


Marie Davidson et Xarah Dion occupent une place singulière dans le paysage musical montréalais avec leur son inclassable, à la fois éthéré, ambiant, poétique et étrangement dévotionnel. Les momies profitent de l’occasion pour lancer officiellement leur deuxième album, Brûlez ce coeur, sur l’étiquette Constellation Records, dans la série Musiques Fragiles. 23h - Micro ouvert / Bilingue



Dimanche 13 mars - 22h
Héliodrome
en collaboration avec Sous La Neige / Under the Snow


Héliodrome réunit le rappeur Khyro (ex Atach Tatuq), le multi-instrumentiste YPL, et le bassiste Éric Gingras. À la croisée du rap et de la musique expérimentale, les musiciens d’Héliodrome produisent une musique fascinante, où la poésie et l’improvisation plantent leurs racines dans le terreau fertile de l’inconscient. 23h - Micro ouvert / Bilingue



Lundi 14 mars - 22h
Zazalie Z.


Sacred Spirit est une performance sonore, vocale et visuelle inspirée des Premières Nations, des Métis et des Inuit. Croyances, mythes, légendes, rituels, génocide culturel sont les thèmes qui inspirent cette performance à saveur poétique et rebelle. Peinture en direct, IMPRO*MIX de NADine Samuel et Johanne Picard, co-fondatrices du Virus d'improvisation Picturale de Montréal. 23h - Micro ouvert / Bilingue



Mardi 15 mars - 22h
Sapo


Musicienne autodidacte, elle nous livre des histoires en chansons ludiques et imagées; à la guitare, au piano ou à l'accordéon; en français, anglais, espagnol ou allemand. Une vraie caméléonne jouant/chantant les personnages de ses chansons. 23h - Micro ouvert / Bilingue



Mercredi 16 mars - 22h
Éric Létourneau


Éric Létourneau (Benjamin Muon) présente son projet Khédive et Mamelouk, en un seul sur son patron. Ce hörispiel - ou science-fiction radiophonique - donne la parole à… deux chats. Ils livrent leur version de l’histoire, celle qui traite du présent, de son idée, de sa persistance et de la résistance à celui-ci. Avec Jonathan Parant et plusieurs invités numérisés. 23h - Micro ouvert / Bilingue



Jeudi 17 mars - 22h
Bobo Bisous - poésie action


Avec Sébastien Dulude, Jonathan Lamy, André Marceau, Hélène Matte et Claudine Vachon. Études des différents possibles entre le baiser et la blessure, la parole triviale et la parole qui touche, qui frappe, entre le corps banal et le corps mis à l’épreuve. Poésie et action 50/50. 23h - Micro ouvert / Bilingue


À partir de 23h : les célèbres Micros ouverts du FVA
Animation : l’inclassable Pascal-Angelo Fioramore
Accompagnement musical : musiciens improvisateurs

Nous voulons faire des Shift de nuit une scène ouverte et le lieu de tous les possibles. Maintenant vous avez droit à 5 minutes pour déployer votre talent et vous pouvez vous inscrire à l’avance et faire venir votre fan club ! Poésie, textes, performance, chanson, en français, en anglais ou toutes autres langues, tout est permis. Mais attention: vous interprétez vos propres textes. Il faut aussi travailler avec la complicité du super house band qui est là pour ça. Les trois premiers soirs, les musiciens accompagnateurs seront les groupes -O-, Les momies de Palerme et Héliodrome. Du lundi au jeudi nous retrouvons les merveilleux Guido Del Fabbro et Philippe Brault. Ainsi, vous pourrez mettre dans votre CV que vous avez performé avec les plus fantastiques musiciens de Montréal.

Inscription à l’avance par courriel à lesfilles@electriques.ca ou encore sur place à partir de 22h le soir même. Arrivez tôt car les places sont limitées.




Hors les murs


Installation et performances en collaboration orbitale avec le FVA
Entrée libre

Faire avec sans… - 12h à 19h
Laurence Brunelle-Côté et Myriam Legault
au 241 St-Joseph Ouest #8


Exposition poétique dans un appartement privé. Les mots se nichent dans un appartement inconnu le temps d’une fin de semaine pour confronter nos propres manques à ceux des autres. Des poèmes sur le frigo et des listes improbables invitent les lecteurs-promeneurs à une réflexion sur les traces que laissent les manques dans nos vies. Tenter de tout combler ou faire avec sans?
Son : Simon Elmaleh.
Photos: Jacynthe Carrier.



Poèmes en pyjama - 14h à 18h
Geneviève Letarte
La Bibliothèque - Espace Marie Chouinard - 4499 rue de l'Esplanade


C’est l’après-midi et je vous offre une mini performance en toute intimité, dans un espace qui n’est pas chez moi mais avec des mots qui sont bel et bien les miens, extraits de carnets et de pièces inachevées, des bribes, en somme, entre story-telling et poésie, sur fond de musique ambiante.







Les Filles électriques

La compagnie Les Filles électriques (LFÉ) a pour mandat de créer et diffuser des oeuvres et des événements artistiques interdisciplinaires liés au texte performé. L’organisme a été fondé par l’artiste D Kimm, qui voulait un lieu où refléter l’esprit d’expérimentation qui caractérise son travail personnel et en tant que directrice artistique. Bien sûr, l’organisme ne regroupe pas que des filles et ne travaille pas qu’avec des filles mais cherche à donner place aux voix différentes.

L’événement majeur produit par LFÉ est le Festival Voix d’Amériques (FVA), créé en 2002 et dédié à la performance, à la poésie et à l’expérimentation autour de la voix. Le Conseil des Arts de Montréal a reconnu la qualité et la vitalité du FVA en le nommant finaliste à deux reprises pour son Grand Prix (2004 et 2010). Au cours des années, les invités d’honneur ont été : le poète Patrice Desbiens, l’auteur-compositeur Urbain Desbois, la chanteuse Chloé Sainte-Marie, le dramaturge autochtone Tomson Highway, l’auteur-compositeur Richard Desjardins, le poète new-yorkais John Giorno, la chanteuse d’origine acadienne Marie-Jo Thério et la performeuse américaine Ursula Rucker.

Le Festival Voix d’Amériques (FVA) est un événement bilingue, hybride, original et festif ; un lieu pour la parole authentique, l’audace et la prise de risque. Privilégiant la transgression et le mélange des genres, le FVA donne place aux voix différentes et aux parcours atypiques et permet de réunir sur la même scène des artistes connus et émergents. On peut y entendre poètes, performeurs, musiciens, chanteurs, danseurs, mais aussi des drag queen, des intervenants communautaires, des marginaux, des nouveaux.

Interdisciplinaire et indiscipliné, le Festival présente essentiellement des productions originales créées pour l’occasion. Les spectacles sont présentés à La Sala Rossa, au La Tulipe ou au Théâtre La Chapelle à un coût très raisonnable ou encore gratuitement à la Casa del Popolo et au Divan Orange.

Les Filles électriques offrent une tribune aux voix atypiques, différentes et émergentes. L’organisme chapeaute différents collectifs interdisciplinaires dont le duo de musique et performance 'spoken noise' Mankind, le groupe de poésie musique Erlenmeyer, le collectif interdisciplinaire Brahmine, le projet La Mariée perpétuelle et des projets de vidéos, toujours dans un contexte de pluralité linguistique. La compagnie assure aussi un mentorat auprès de jeunes artistes et propose un site Internet qui contient des références sur près de 700 artistes. LFÉ présentent la poésie et le texte performé (par son auteur) de manière vivante et accessible, que ce soit sous forme de spectacle, de performance, de livre, de vidéo ou de disque.

En plus de ses productions artistiques, la compagnie met à profit son expertise et son réseau pour donner place à des voix différentes ou traditionnellement exclues, dont celles des femmes en difficulté, itinérantes ou encore judiciarisées. Trois livres ont été publiés en collaboration avec des maisons d’hébergement : Écrire et sans pitié (éditions du Passage/l’Arrêt-Source, 2006) et l’ABCd’art de La rue des Femmes (Remue-ménage, 2007) et Passagères - Voix de changement (Planète rebelle, 2010). Un quatrième livre CD intitulé Temps d’agir sera publié chez Planète rebelle, en collaboration avec la Société Élizabeth Fry et Engrenage Noir / LEVIER. Nous dirigeons maintenant chez Planète rebelle la collection « Traces » qui vise à donner une place à des voix différentes ou traditionnellement exclues.


Depuis sa création, la compagnie a :

. signé 9 éditions du Festival Voix d’Amériques, produit plus de 150 spectacles et a accueilli plusieurs centaines d’artistes différents
. produit le CD et les spectacles du Band de poètes
. produit le DVD Écrits et chuchotements / Page vs Stage présentant le travail d’une quinzaine d’artistes de spoken word montréalais
. produit le CD Le Silence des hommes ainsi que les spectacles
. présenté des tournées dans les Maisons de la culture
. présenté le spectacle La Salle des pas perdus au Poesie Berlin Festival à Berlin, à Ex-Centris à Montréal et au FIMAV à Victoriaville
. présenté le duo Mankind dans différents festivals: Festival International de Musique Actuelle de Victoriaville, Edgy Women, Suoni Per Il Popolo et à l’étranger au Poesie Berlin Festival (Allemagne), Donau Festival (Autriche), Musique Action (France), Howl (États-Unis)
. produit le CD Ice Machine du duo Mankind (étiquette Ambiances Magnétiques)
. présenté les vidéos En attendant Corto Maltese, Si tu veux me garder, tu dois t’éloigner, Qui est là? et Mlle Clara dompteuse de lapins au Festival du Nouveau Cinéma et aux Rendez-vous du cinéma québécois
. présenté le spectacle interdisciplinaire La Mariée perpétuelle et Le Miracle de Brahmine, le Retour dans le cadre du OFFTA.
. présenté le groupe Erlenmeyer dans différents festivals (Francofolies, FIL, Marché de la poésie)
. parrainé des projets Jeunes Volontaires



D. Kimm, directrice artistique

Artiste interdisciplinaire, D. Kimm a publié quatre recueils poétiques, dont La Suite mongole (accompagné d’un cédérom, Planète rebelle, 2001). Elle a réalisé le disque Le Silence des hommes, en collaboration avec le guitariste Bernard Falaise. Son duo de « spoken-noise » Mankind, (avec la performeuse Alexis O’Hara) s’est produit dans différents festivals au Canada (Festival International de Musique Actuelle de Victoriaville, Edgy Women, Suoni Per Il Popolo) et à l’étranger (Poesie Berlin Festival en Allemagne, Donau en Autriche, Musique Action et Montevideo en France). Leur premier disque intitulé Ice Machine est paru en 2009 sur l’étiquette Ambiances Magnétiques. D. Kimm a aussi réalisé trois courts métrage: En attendant Corto Maltese (2007) et Si tu veux me garder, tu dois t’éloigner (2008), en collaboration avec le regretté Patrice Duhamel, et Mlle Clara dompteuse de lapins (2010), en collaboration avec Brigitte Henry, tous présentés au Festival du Nouveau Cinéma et aux Rendez-vous du Cinéma Québécois.

Elle travaille actuellement à La Mariée perpétuelle, un vaste projet interdisciplinaire qui se déroule sur plusieurs années et dont une première version a été présentée en 2009 dans le cadre du OFF.T.A. (Off Festival TransAmériques). Elle revient d’un séjour de six mois à New York en tant qu’artiste en résidence au Studio du CALQ.



Source : Karine Cousineau Communications







< - RETOUR - >