Communiqué



Théâtre français du CNA dévoile sa saison 2010-2011

30 Mars 2010 - « Toute époque de désagrégation des valeurs fut en même temps une époque de kitsch. »
Hermann Broch

Le Théâtre français du Centre national des Arts (CNA) dévoile sa saison 2010-2011 orchestrée par son directeur artistique Wajdi Mouawad. Après deux saisons ponctuées de rendez-vous marquants, l’auteur, metteur en scène et comédien propose, pour sa troisième saison à la barre du Théâtre français, dix-huit spectacles parmi lesquels on compte trois exclusivités canadiennes et sept coproductions nationales et internationales.

Pour la saison 2010-2011, Wajdi Mouawad et Benoît Vermeulen, artiste associé à la direction du volet Enfance/jeunesse, ont choisi de donner la parole à des auteurs, des metteurs en scène et des concepteurs qui, par leur pratique visionnaire, donnent forme à ce qu’est aujourd’hui le théâtre. « Faire du théâtre au jour de “hui”, nous dit Wajdi Mouawad, c’est aussi se poser la question bizarre : Mais qu’est-ce que “hui” ? Qu’est-ce que je sauve du désastre ? »
Ainsi, succédant aux paroles Nous somme en guerre et Nous sommes en manque, une pensée accompagne les spectateurs tout au long de leur voyage à travers la saison : Le kitsch nous mange. Tel un projecteur braqué sur nos vies, cette phrase éditoriale donne du coup - non sans ironie ! - une aura particulière aux spectacles à l’affiche. Du même coup, des photographies de l’artiste visuelle de Winnipeg Diana Thorneycroft viennent éclairer et animer l’esprit de cette saison.


« Chaque génération invente elle-même le monstre qui la dévore. Elle en est responsable. De quoi notre époque est-elle responsable ? Par quoi notre époque est-elle dévorée ? »
Wajdi Mouawad


FAITS SAILLANTS DE LA SAISON 2010-2011

- Deux spectacles de l’étranger sont présentés en exclusivité canadienne : Les Justes, d’Albert Camus, dont l’année 2010 marque le cinquantenaire de sa mort, dans une mise en scène de Stanislas Nordey (Rennes, France); Vérité de soldat, de Jean-Louis Sagot-Duvauroux, d’après Ma vie de soldat de Soungalo Samaké, mis en scène par Patrick Le Mauff, projet piloté en Afrique par Alioune Ifra Ndiaye à l’occasion des cinquante ans de l’Indépendance du Mali (Bamako, Mali);
- Une soirée littéraire est offerte en exclusivité canadienne : Mais que lit Stephen Harper ?, suggestions de lecture de Yann Martel, avec d’illustres personnalités canadiennes (Ottawa, Canada);
- Deux créations en langue étrangère sont coproduites et accueillies par le Théâtre français : Le Fusil de chasse (Tokyo, Japon), roman épistolaire de Yasushi Inoué adapté par Serge Lamothe et mis en scène par François Girard (présenté en japonais avec surtitres français et anglais); Vérité de soldat (Bamako, Mali), projet piloté en Afrique à l’occasion des cinquante ans de l’Indépendance du Mali (présenté en bamanan avec surtitres français et anglais);
- Sept spectacles sont coproduits par le Théâtre français : Personal Jesus, de Gaétan Nadeau (Montréal); Le Fusil de chasse, mis en scène par François Girard (Tokyo); Moi qui me parle à moi-même dans le futur, de Marie Brassard (Vienne); Wolfe, d’Emma Haché (Moncton); Vérité de soldat, mis en scène par Patrick Le Mauff (Mali); [. .], nouvelle création de Wajdi Mouawad (Québec); Éclats et autres libertés, mis en scène par Benoît Vermeulen (Montréal).
- Deux projets sont signés par Emma Haché, auteure associée au Théâtre français depuis 2008-2009 : la création de Wolfe (Moncton) et l’adaptation de La Tempête (Bonaventure);
- Un spectacle destiné aux tout-petits (1 an ½ à 3 ans) fait son apparition au Théâtre français : Le Spectacle de l’arbre, de la compagnie Des mots d’la dynamite fondée par Nathalie Derome (Montréal);
- Un conte d’un élève de l’École secondaire de l’Île (Gatineau), David Le Quéré, fait partie du spectacle Les Zurbains 2010.

« Le mot kitsch désigne l’attitude de celui qui veut plaire au plus grand nombre. Pour plaire, il faut confirmer ce que tout le monde veut entendre, être au service des idées reçues. »
Milan Kundera


SPECTACLES DE LA SAISON 2010-2011

LES JUSTES
Albert Camus / Stanislas Nordey
Du 28 septembre au 2 octobre 2010 au Théâtre

Exclusivité nord-américaine
Drame de guerre d’Albert Camus mis en scène par Stanislas Nordey avec Emmanuelle Béart, Vincent Dissez, Raoul Fernandez, Damien Gabriac, Frédéric Leidgens, Wajdi Mouawad, Véronique Nordey, Laurent Sauvage. Un spectacle du Théâtre National de Bretagne, de la Compagnie Nordey et du Grand Théâtre de Luxembourg.

Moscou, février 1905. Un groupuscule révolutionnaire trame un attentat terroriste contre le grand-duc Serge. À travers cette histoire inspirée d’événements historiques réels, Albert Camus (1913-1960), dont l’année 2010 marque le cinquantenaire de sa mort, pose la grande question moderne : pour combattre les grandes injustices, le crime politique peut-il être légitimé ?
Stanislas Nordey partage avec Wajdi Mouawad – dont il a mis en scène Incendies et joué dans Ciels – le rêve d’aventures nouvelles et improbables. Il cherche à révéler le sens profond des textes d’auteurs contemporains et d’autres grands noms de la littérature théâtrale, comme ces Justes de Camus qu’il monte pour la première fois, avec une distribution imposante.


+


PERSONAL JESUS
Gaétan Nadeau / Jacques Brochu, Marie-Stéphane Ledoux
Du 20 au 23 octobre 2010 au Studio


Performance solo intimiste de Gaétan Nadeau mise en scène par Jacques Brochu et Marie-Stéphane Ledoux. Un spectacle de Gaétan Nadeau créé en résidence à La Chapelle et coproduit par le Théâtre français du CNA.
De retour d’un séjour à Rome, le comédien Gaétan Nadeau entreprend l’adaptation scénique de son carnet de voyage pour en faire son premier solo. Entre anecdotes sur les moeurs raffinées des Italiens, extraits de poèmes impudiques de Pasolini et morceaux chorégraphiés, il peint une fresque baroque et impressionniste où Donald Lautrec zyeute Sainte-Thérèse et la voûte de Michel-Ange côtoie Le Jour du Seigneur !
Depuis une vingtaine d’années, Gaétan Nadeau est auteur, comédien (Woyzeck, Hippocampe), danseur et performeur. Il collabore souvent avec Jacques Brochu et Marie- Stéphane Ledoux, qui élaborent une écriture scénique intégrant à la recherche chorégraphique la voix et l’image vidéo.


+


LE FUSIL DE CHASSE
Yasushi Inoué / François Girard
Du 23 au 27 novembre 2010 au Théâtre

Spectacle présenté en japonais avec surtitres français et anglais

Roman épistolaire de Yasushi Inoué adapté par Serge Lamothe et mis en scène par François Girard avec Rodrigue Proteau et Kyoka Suzuki. Un spectacle du Parco Theater (Japon), de l’Usine C et du Théâtre français du CNA.
Dans un poème, un écrivain japonais décrit un chasseur solitaire. Un jour, un homme lui écrit : ce chasseur, c’est moi. Or ce chasseur décide de partager avec le poète trois lettres de femme dans lesquelles se déploie l’amour dans tout son mystère.
Yasushi Inoué a reçu pour Le Fusil de chasse la plus prestigieuse récompense littéraire du Japon en 1950, le prix Akutagawa. François Girard, cinéaste reconnu internationalement (Le Violon rouge, Soie), met aussi en scène des opéras, du cirque et du théâtre (dont Novecento et Le Procès déjà présentés au Théâtre français).


+


MOI QUI ME PARLE À MOI-MÊME DANS LE FUTUR
Marie Brassard
Du 8 au 11 décembre 2010 au Studio


Manifeste poétique en forme d’autofiction surréelle de Marie Brassard accompagnée des musiciens Jonathan Parant et Alexandre St-Onge. Un spectacle d’Infrarouge en coproduction avec le Théâtre français du CNA, le Festival TransAmériques et le Wiener Festwochen (Autriche).
Inspirée de matériaux puisés dans sa propre vie, à l’aide de l’alphabet scénique qu’elle a développé par le truchement du son, de la voix et de la musique, Marie Brassard revisite aujourd’hui ses origines et ces instants où elle ignorait tout des histoires du futur dont elle serait l’héroïne. Cet autoportrait chimérique aux accents opératiques sera créé avec deux musiciens-performeurs qui seront sur scène à ses côtés.
Habituée du Théâtre français, Marie Brassard y a offert pratiquement tous ses solos : Jimmy, créature de rêve, La Noirceur, Peepshow, L’Invisible.


+


WOLFE
Emma Haché
Du 16 au 19 février 2011 au Studio


Tragédie héroïque canadienne inspirée d’un fait vécu écrite et mise en scène par Emma Haché avec une distribution de six comédiens. Un spectacle du théâtre l’Escaouette en coproduction avec le Théâtre français du CNA. Apolline croit que Jackie Vautour, dernier résistant des expropriés du parc Kouchibouguac, détient les clés qui lui manquent pour comprendre les parts d’ombres et de lumière en elle. Sur sa route, elle croise Wolfe qui lui propose un autre chemin... mais ce n’est pas le genre de raccourci qu’elle attendait.
Originaire de Lamèque au Nouveau-Brunswick, Emma Haché figure parmi les auteurs associés du Théâtre français depuis 2008-2009. Entre autres reconnaissances, elle a reçu en 2004 le Prix littéraire du Gouverneur général pour L’Intimité. Elle signe avec Wolfe sa première mise en scène.


+


MAIS QUE LIT STEPHEN HARPER ?
Yann Martel
25 février 2011 au Théâtre

Exclusivité canadienne / Un soir seulement

Suggestions de lectures à un premier ministre et aux lecteurs de toutes espèces de Yann Martel traduites de l’anglais par Émile et Nicole Martel et dirigées par Guy Warin avec d’illustres personnalités canadiennes. Suivies d’une discussion entre Yann Martel et Wajdi Mouawad. Un spectacle du Théâtre français du CNA.
Depuis avril 2007, Yann Martel envoie à Stephen Harper tous les quinze jours un livre assorti d’une lettre de présentation. En une soirée, d’illustres personnalités de la littérature contemporaine viendront incarner plusieurs de ces lettres. Ensemble, ces hommes et ces femmes de lettres rappelleront ainsi au premier ministre que les livres permettent merveilleusement de modeler notre existence.
Yann Martel est l’auteur de L’Histoire de Pi. En 2009 paraissait Mais que lit Stephen Harper ? aux Éditions XYZ, recueil regroupant 60 lettres qu’il a adressées au premier ministre depuis le 17 avril 2007 et pour lesquelles il n’a obtenu que cinq réponses officielles.


+


VÉRITÉ DE SOLDAT
Alioune Ifra Ndiaye / Jean-Louis Sagot-Duvauroux / Patrick Le Mauff
Du 8 au 12 mars 2011 au Théâtre

Exclusivité canadienne / Spectacle présenté en bamanan avec surtitres français et anglais

Docufiction théâtrale inspirée du récit Ma vie de soldat de Soungalo Samaké dans un texte de Jean-Louis Sagot Duvauroux et une mise en scène de Patrick Le Mauff avec Nouhoun Cissé, Maïmouna Doumbia, Hamadoun Kassogué et Tièblé Traoré. Un spectacle de BlonBa et du Théâtre français du CNA avec le soutien du Centre culturel français de Bamako.
Il a été soldat pour la France, puis pour son pays devenu indépendant, puis homme de main des généraux pour leur coup d’État. Un jour, on l’a arrêté. À sa sortie de prison, il confie le récit de son existence à un homme, un opposant qu’il a pourtant torturé de ses propres mains, et avec lequel s’établit une étrange connivence. Jean-Louis Sagot-Duvauroux, écrivain, et Patrick Le Mauff, comédien (le père dans Littoral, notamment) et metteur en scène, s’intègrent ici à un projet de création piloté en Afrique par Alioune Ifra Ndiaye, directeur de BlonBa, à l’occasion des cinquante ans de l’Indépendance du Mali.


+


LA LISTE
Jennifer Tremblay / Marie-Thérèse Fortin
Du 30 mars au 2 avril 2011 au Studio


Récit théâtral pour une actrice de Jennifer Tremblay mis en scène par Marie-Thérèse Fortin avec Sylvie Drapeau. Un spectacle du Théâtre d’Aujourd’hui.
Une mère, obsédée par l’ordre, ne cesse de dresser la liste de ses tâches quotidiennes. Sa voisine, mère désordonnée de quatre enfants, est morte. La culpabilité la dévore. Est-elle morte parce qu’elle a mal géré sa liste ou parce que…
Nouvelle voix prometteuse de notre dramaturgie, Jennifer Tremblay a remporté le Prix littéraire du Gouverneur général pour La Liste, son premier texte de théâtre. Marie-Thérèse Fortin, directrice artistique du Théâtre d’Aujourd’hui, dirige Sylvie Drapeau dans ce spectacle solo.


+


[. .]
Wajdi Mouawad
Du 12 au 16 avril 2011 au Théâtre


Création écrite et mise en scène par Wajdi Mouawad avec Marie-Josée Bastien, Jean-Jacqui Boutet, Véronique Côté, Denise Gagnon, Gérald Gagnon, Anne-Marie Olivier, Valera Pankov, Isabelle Roy. Un spectacle du Théâtre du Trident et du Théâtre d’Aujourd’hui en coproduction avec le Théâtre français du CNA.
Nous ne savons rien de la nouvelle création de Wajdi Mouawad. Rien du tout ! Et semble-t-il que lui non plus… Il préfère tout ignorer à son sujet pour l’instant, chassant illico toute idée qui voudrait se loger dans son esprit. Cela dit, voici le topo : il s’enfermera dans une salle de répétition entouré d’acteurs et de concepteurs pendant environ deux mois. L’équipée devrait en ressortir avec un spectacle.

Le directeur artistique du Théâtre français s’attaque ainsi à une ultime oeuvre de création théâtrale avant de se consacrer à son projet colossal de monter l’ensemble des tragédies de Sophocle.


+


SPECTACLES JEUNESSE

ROLAND (LA VÉRITÉ DU VAINQUEUR) (12 ans et +)
Olivier Ducas
Les 12 et 13 novembre 2010 au Studio


Épopée médiévale revisitée et mise en scène par Olivier Ducas, d’après l’oeuvre d’un poète anonyme, avec Daniel Desparois et David-Alexandre Després. Un spectacle du Théâtre de la Pire Espèce.
Armés de marionnettes et grâce à l’illusion du théâtre d’ombres, un chevalier et un conteur défendent leur lecture de La Chanson de Roland, épopée écrite au Moyen Âge. Entre l’oeuvre de propagande du temps des croisades décriée par l’un et le récit guerrier si bien tourné qui subjugue l’autre, un doute s’immisce : doit-on croire tout ce qui est écrit dans un livre ?

Depuis sa fondation en 1999, le Théâtre de la Pire Espèce a imaginé une dizaine de spectacles joués plus de 800 fois dans sept pays et en quatre langues, flirtant avec le théâtre d’objets, le clown, le cabaret et le théâtre de rue.


+


LES ZURBAINS 2010 (14 ans et +)
Le 27 novembre 2010 au Studio
Un soir seulement


Contes urbains de Cleo Beland, Alex Carignan, Caleb Guthrie, David Le Quéré et Alex Viens mis en scène par Monique Gosselin.
Un spectacle du Théâtre Le Clou.
Pour la deuxième année, le Théâtre français fait la fête en accueillant Les Zurbains, un spectacle qui réunit des contes urbains écrits par des auteurs adolescents de Montréal, de Québec, de Toronto et d’Ottawa/Gatineau. Dans notre région, c’est le conte Level 20 de David Le Quéré, de l’École secondaire de l’Île, qui a été sélectionné pour faire partie du spectacle.

Rappelons que Les Zurbains offrent aux adolescents une liberté de dire, d’être différents, de repousser les limites, de focaliser leur imagination et leur énergie pour nous raconter une histoire de leur cru.


+


ÉCLATS ET AUTRES LIBERTÉS (14 ans et +)
Marie-Josée Bastien, Mathieu Gosselin, Étienne Lepage et Jean-Frédéric Messier / Benoît Vermeulen
Les 11-12 mars 2011 au Studio


Expérience constructive, poétique et engagée de Marie-Josée Bastien, Mathieu Gosselin, Étienne Lepage et Jean Frédéric Messier mise en scène par Benoît Vermeulen avec Ève Duranceau, Eve Landry, Kim Lavack-Paquin et Erwin Weche. Un spectacle du Théâtre Le Clou en coproduction avec le Théâtre français du CNA.
Voici quatre jeunes allumés complètement différents, carburant tous à la pensée libre et créative et qui, par crainte de s’enliser dans le consensus ambiant, prônent la déstabilisation, la confrontation avec d’autres façons de voir la vie, d’autres façons d’être.

Poésie, humour, art et philosophie sont les armes qu’ils privilégient pour engager leur combat. Benoît Vermeulen, qui dirige la onzième création du Théâtre Le Clou, transporte les spectateurs au coeur d’une installation théâtrale où les images surgissent pour se métamorphoser aussitôt.


+


LA ROBE DE MA MÈRE (5 à 10 ans)
Serge Marois / Sylviane Fortuny
Les 16-17 octobre 2010 au Studio

Souvenirs de plage écrits par Serge Marois et mis en scène par Sylviane Fortuny avec Denis Lavalou, Claudine Ledoux et Marcel Pomerlo. Un spectacle de L’Arrière-Scène, centre dramatique pour l’enfance et la jeunesse en Montérégie.

Deux hommes arrivent à la plage : Émile, sensible à l’invisible, et Gaston, sensible à ce qui se voit. Ce jour-là, tous deux attendent une femme – toujours en retard ! – à qui ils apportent un cadeau : une robe… exactement la même ! Bercé par de douces mélodies, livrées par une maman mezzo-soprano à la voix enchanteresse, voici un hommage empreint de tendresse à la femme de notre vie : notre mère.

Depuis sa fondation à Beloeil en 1976, L’Arrière-Scène, dont Serge Marois assume la direction artistique, a toujours privilégié dans ses créations la métaphore et la poésie.


+


NUIT D’ORAGE (5 à 9 ans)
Michèle Lemieux / Gervais Gaudreault
Les 4 et 5 décembre 2010 au Studio


Illustrations philosophiques de Michèle Lemieux mises en scène par Gervais Gaudreault avec Ludger Côté et une autre actrice.

Un spectacle de la compagnie de théâtre Le Carrousel en coproduction avec Muni Spec Mont-Laurier.

Une petite fille et son chien, par une nuit d’orage. Avec ludisme et sincérité, Nuit d’orage explore la pensée philosophique à coup d’incertitude, à l’âge où la conscience s’immisce dans notre insouciance pour ne plus nous lâcher. Voici un spectacle où le noir et le blanc dialoguent.
Cela fait plus de dix ans que l’album Nuit d’orage de l’illustratrice Michèle Lemieux, maintes fois primé, fait partie de la vie de Gervais Gaudreault. Le metteur en scène donne aujourd’hui vie aux peurs et aux espoirs de cette enfant qui passe de la planche à dessin aux planches du théâtre.


+


LE VOYAGE (5 à 9 ans)
Marie-Christine Lê-Huu
Les 22 et 23 janvier 2011 au Studio


Récit zen et jazzé écrit et mis en scène par Marie-Christine Lê-Huu avec Caroline Bernier-Dionne, Noë Cropsal, Alexandre Leroux et Félix Monette-Dubeau. Un spectacle du Théâtre de l’Avant-Pays.
Perdus au milieu des montagnes du Japon, un enfant et sa mère marchent en quête d’une ville, d’une maison, d’un refuge. Avec l’incommensurable territoire de liberté qu’offre la marionnette ainsi qu’avec la musique de Louis Armstrong « qui guérit de la tristesse », Marie-Christine Lê-Huu raconte un voyage plein de tendresse qui aide à faire grandir même les plus grands d’entre nous.

Fort appréciée des tout-petits pour les personnages qu’elle incarne dans Toc, toc, toc et Cornemuse, Marie-Christine Lê-Huu a reçu carte blanche du Théâtre de l’Avant-Pays pour écrire et mettre en scène ce spectacle.


+


LE SPECTACLE DE L’ARBRE (1 an ½ à 3 ans)
Nathalie Derome, Amélie Dumoulin, Karine Sauvé
Les 26 et 27 mars 2011 au Salon


Fantaisie environnementale pour bébés imaginée et jouée par Nathalie Derome, Amélie Dumoulin et Karine Sauvé à partir d’une idée originale de Nathalie Derome. Un spectacle Des mots d’la dynamite.
Trois créatures intrigantes coiffées d’un chapeau végétal célèbrent le passage du temps, celui des saisons qui défilent, et savourent leur teinte et leur énergie particulières. Voici un herbier haut en couleur, destiné aux bébés, qui illustre à merveille la sensation de grandir et de vivre enraciné, comme ces arbres que nous côtoyons chaque jour.
Le théâtre voué à la « toute » petite enfance fait son apparition au Théâtre français avec ce spectacle de la compagnie fondée par Nathalie Derome il y a plus de 20 ans, Des mots d’la dynamite.


+


LE TEMPS DES MUFFINS (4 à 8 ans)
Joël da Silva
Les 14 et 15 mai 2011 au Studio


Délire culinaire de Joël da Silva avec un marionnettiste et Joël da Silva lui-même. Un spectacle du Théâtre Magasin. Lieu des métamorphoses, là où gonflent les gâteaux et surviennent les gâchis, la cuisine constitue sans doute l’un des premiers théâtres de l’enfance. S’y rencontrent des personnages contrastés comme le feu et l’eau, le sucré et le salé, le parfum de la vanille et l’odeur de brûlé !
Depuis plus de vingt ans, Joël da Silva écrit et met en scène des oeuvres surréalistes dans lesquelles il explore les rapports ludiques entre la musique, les mots et le jeu.


+


LA TEMPÊTE (8 ans et +)
William Shakespeare / Emma Haché / Alice Ronfard
Les 28 et 29 mai 2011 au Studio

Classique de William Shakespeare rajeuni pour toute la famille par Emma Haché et mis en scène par Alice Ronfard avec Pierre-André Bujold, Noémie Godin-Vigneau et Christophe Rapin. Un spectacle du Théâtre de la Petite Marée.

Les immortels personnages de Shakespeare sont ici interprétés par de magnifiques marionnettes qu’activent d’infatigables comédiens qui emploient tous les moyens à leur disposition (magouilles, charmes et autres apartés) pour dépoussiérer ce classique.
Situé dans la Baie-des-Chaleurs, le Théâtre de la Petite Marée propose chaque été en Gaspésie des spectacles qui interpellent les enfants tout en sachant captiver les adultes. Alice Ronfard, metteure en scène d’expérience, gouverne cette Tempête librement adaptée par l’auteure Emma Haché.

« Il faut vouloir venir au Théâtre français; ça demande un courage, un effort. Rien ne force personne, surtout pas le devoir de culture. Si vous venez, c’est un geste de liberté. Et vous venez assister à quelque chose de libre. L’artiste qui est là a tout simplement voulu exprimer ce qui l’habite, il n’est pas dans un rapport de séduction. »
Wajdi Mouawad

« Quiconque veut gagner la masse doit connaître la clé qui ouvre la porte de son coeur. »
Adolf Hitler, Mein Kampf

« Au royaume du kitsch s’exerce la dictature du coeur. »
Milan Kundera, L’Insoutenable Légèreté de l’être



PLUS QUE DU THÉÂTRE :
LES AUTRES ACTIVITÉS DU THÉÂTRE FRANÇAIS


Rencontres du jeudi
À peine la représentation du jeudi soir terminée, le Théâtre français propose un échange entre artistes et spectateurs d’une durée de 30 minutes.

Rencontres du samedi
Après la représentation du samedi après-midi, les enfants et leurs adultes peuvent s’entretenir pendant une vingtaine de minutes avec l’équipe de création du spectacle auquel ils viennent d’assister.

Rencontres du midi
À quelques occasions au cours de la saison, Wajdi Mouawad invite un artiste ou une personnalité de passage accueilli par le Théâtre français à discuter avec lui, à l’heure du lunch, devant le public réuni dans la Quatrième Salle.

Laboratoires du Théâtre français . Printemps 2011
Depuis 2002, le Théâtre français provoque des rencontres en organisant annuellement des ateliers de maître qui permettent à des artistes d’envergure internationale de partager leur démarche et leurs questionnements avec des professionnels de partout au pays. Pour la saison 2010-2011, le directeur de stage sera annoncé ultérieurement.

Auteurs associés
Depuis 2008-2009, les auteurs Emma Haché (Nouveau-Brunswick), Luc Moquin (Ontario) et Gilles Poulin-Denis (Saskatchewan) travaillent sur un projet d’écriture sous le mentorat de Wajdi Mouawad. Le résultat de cette résidence est offert au CNA en février 2011 : la création du texte Wolfe d’Emma Haché par le théâtre l’Escaouette en coproduction avec le Théâtre français, puis la mise en lecture de textes de Luc Moquin et de Gilles Poulin-Denis.

L’Oiseau-Tigre, les Cahiers du Théâtre français
Avec ses deux parutions, en septembre et en janvier, L’Oiseau-Tigre n’a qu’une seule ambition, qu’un seul désir : résister et éveiller. Peuvent s’y répondre essais, pamphlets, poèmes, lettres, fictions, témoignages, bref, toutes déclinaisons inspirées soit par l’univers particulier d’une oeuvre, soit par l’esprit qui anime la saison et l’éclaire, soit par la prise de parole ou la prise de position de créateurs ou de collaborateurs invités.

Programmes et sites Internet consacrés aux spectacles
Le Théâtre français conçoit, pour chacune des oeuvres à l’affiche, un programme qui renferme des renseignements sur le spectacle et l’équipe de création de même que des réflexions venant des artistes qui y ont donné naissance. Remis à tous les spectateurs dès l’entrée dans la salle, ce document peut aussi être consulté d’avance dans notre site Internet, lequel fourmille en outre de photos, d’extraits vidéo et d’informations additionnelles.

Blogue du Théâtre français, « Le kitsch nous mange »
Au cours de la saison 2010-2011, Guy Warin, l’adjoint à la direction artistique, propose une série de billets sur l’actualité et le phénomène du kitsch. http://www.blogue.cna-nac.ca


INFORMATIONS PRATIQUES . ABONNEMENT

Les spectateurs qui désirent s’abonner peuvent le faire soit en composant le 613-947-7000, poste 620 ou le 1-866-850-ARTS (2787), poste 620, soit en se présentant à la Billetterie du CNA du lundi au samedi entre 10 h et 21 h, soit en visitant le http://www.cna-nac.ca/abonnements.

L’Oisillon, programme de saison 2010-2011
Pour les détails complets entourant tous les spectacles, il est possible de télécharger le programme de saison dans notre site Internet (http://www.cna-nac.ca/tf) ou d’en récupérer une copie au CNA. Le design graphique de L’Oisillon est assuré par Laurent Pinabel.

Vidéos
Une vidéo artistique de Ryan Iler (Talltree Studios), créée à partir d’oeuvres de Diana Thorneycroft, ainsi que le dévoilement de la saison 2010-2011 peuvent être visionnés dans notre site Internet. http://www.cna-nac.ca/tf


ÉQUIPE DU THÉÂTRE FRANÇAIS

Directeur artistique : Wajdi Mouawad / Directeur administratif : Fernand Déry / Adjoint à la direction artistique : Guy Warin / Coordonnatrice administrative : Lucette Proulx / Artiste associé, direction Enfance/jeunesse : Benoît Vermeulen / Coordonnatrice, Enfance/jeunesse : Marie-Claude Verdier / Agente de marketing : Hélène Nadeau / Coordonnatrice, Marketing : Odette Laurin / Coordonnatrice, Marketing : Mariechantale Labbé-Jacques

Les oeuvres qui font partie de l’imagerie du Théâtre français pour la saison 2010-2011 (affiches, programmes, etc.) sont de l’artiste Diana Thorneycroft. Née en 1956, elle vit et travaille à Winnipeg. Ses oeuvres ont été exposées dans tout le Canada, aux États-Unis et en Europe, ainsi qu’à Tokyo et Sydney. Les photographies que l’on retrouve dans le programme de la saison 2010-2011 sont tirées de deux récentes séries consacrées aux mythes canadiens : The Canadiana Martyrdom Series et Group of Seven Awkward Moments. Avec ces tableaux vivants dotés d’une multitude d’éléments narratifs, Diana Thorneycroft porte un regard ironique et jette un éclairage impitoyable sur l’identité nationale et certaines vérités sacrées de notre pays. http://www.dianathorneycroft.com

« En somme, ce qui nous menace, désormais, c’est purement et simplement le retour à l’ordre. »
Guy Scarpetta, « Réflexions sur le kitsch », L’Artifice




Source : Guy Warin







< - RETOUR - >