Communiqué



Festival Voix d'Amériques 2010

10 Février 2010 - FVA 2010 : des voix différentes et émouvantes
L’hiver c’est long et en février on en a déjà marre.


C’est précisément pour réconforter le public montréalais que le Festival Voix d’Amériques (FVA) conserve vaillamment ses assises dans la froidure de février. Pas besoin de déménager en juin pour vous offrir les spectacles les plus « hot » de l’année.

Depuis 2002, on n’en revient pas de voir ce festival inclassable se renouveler à chaque année. Toujours sous la direction de l’infatigable D. Kimm, c’est du 5 au 12 février que Les Filles électriques présenteront la 9e édition de cet événement qui affirme son parti pris pour la performance, l’interdisciplinarité et la délinquance. Et cette édition fait une large place aux filles qui n’ont pas la langue dans leur poche.

La poète américaine Ursula Rucker nous avait subjugués lors de son passage au FVA en 2004 et c’est toute une chance de l’avoir cette année comme invitée d’honneur. Issue du spoken word, de la musique urbaine et du hip hop, authentique et vraie, elle forge les mots avec émotion et précision. Le FVA offre une occasion exceptionnelle de la voir dans l’intimité de La Sala Rossa. Sky de Sela (la soeur de notre regrettée Lhasa), une artiste de cirque établie en France, saura faire rire et émouvoir. La nouvelle série Dans la forêt s’intéresse aux animaux intérieurs et aux pièges dans les sous-bois. Au cours de deux soirées on pourra suivre le voyage d’une dizaine de filles indociles et troublantes. Et notre très nécessaire Body and Soul fait place cette année encore aux « dragonnes » de la scène poétique et musicale.

Autre spectacle à ne pas manquer, celui de notre fidèle complice Fred Fortin à La Sala Rossa, encore un beau cadeau du FVA. Le Combat contre la langue de bois prend un tournant encore plus engagé avec des personnalités connues et une place pour la parole citoyenne. Et bien sûr, notre délicieux Cabaret DADA est de retour et il sera QUEER et il rassemblera une dizaine d’artistes super sexy et impolis (apportez votre robe!).

Le FVA continue d’offrir une place aux ouvelles voix, ça fait partie de son identité. os 5 à 7 band + poésie permettent des encontres chimiques entre des groupes de usique et des poètes qui ont du mordant. Nos opulaires cabarets Shift de nuit résentent des créateurs originaux et offrent oujours leurs Micros ouverts à la elève, aux artistes émergents et même au grand ublic. Et ils seront animés par la très ertinente impertinente Alexis O’Hara.

Le Festival conserve comme quartier général à b>La Sala Rossa et la Casa del opolo. Tous les spectacles présentés à la asa del Popolo sont gratuits. Quant aux grands pectacles de 20h30 présentés à La Sala Rossa, le prix des billets est toujours extrêmement raisonnable : entre 12 $ et 22 $. Un Festival accessible, c’est son péché!

Et un Festival pas comme les autres. Car avouons que de Ursula Rucker à Plastik Patrik, en passant par Fred Fortin et Soeur Champagne, il y a tout un monde… que le FVA aime et accueille avec respect.

Pour consulter la programmation complète du FVA : http://www.fva.ca

-30-



Source : Karine Cousineau Communications







< - RETOUR - >