Communiqué



Jafar Panahi président du Jury au 33e FFM

22 Août 2009 - Le célèbre réalisateur iranien Jafar Panahi sera le président du Jury de la Compétition mondiale du 33e Festival des films du monde de Montréal.

Serge Losique, président du conseil du FFM s'est déclaré « très honoré que ce grand cinéaste accepte notre invitation à présider le Jury ». « Le FFM a été un pionnier dans la découverte du cinéma iranien, un des plus dynamique depuis deux décennies » rappelle Serge Losique. Des auteurs iraniens importants ont marqué l'histoire du FFM dont Majid Majidi trois fois courroné par le Grand Prix des Amériques avec Baran (2001), La couleur du Paradis (1999) et Les enfants du ciel (1997), Mohsen Makhmalbaf, Mohsen Amiryoussefi, Rakhshan Bani-Etemad ou Abbas Kiarostami, qui a présidé le jury en 2000.


Né en 1960 à Mianeh (Iran), Jafar Panahi est l'un des cinéastes les plus influents de la Nouvelle Vague iranienne. Après son diplôme en réalisation du Collège IRIB à Téhéran, il réalise plusieurs courts et moyens métrages pour la télévision de son pays. En 1995, il signe son premier long métrage de fiction, LE BALLON BLANC, qui remporte la Caméra d'or à Cannes la même année. Son deuxième film, LE MIROIR, remporte le Léopard d'or au Festival de Locarno en 1997. Son troisième long métrage, LE CERCLE, est présenté dans 40 pays et remporte 18 prix internationaux, parmi lesquels le Lion d'or à Venise en 2000. SANG ET OR (2003) remporte le Prix du jury dans la section Un certain regard à Cannes et l'Hugo d'or du meilleur film au Festival de Chicago. Son dernier long métrage, OFFSIDE, est lauréat de l'Ours d'argent au Festival de Berlin en 2006.


Sous la présidence de Mr Panahi, le jury comprend le réalisateur et acteur japonais Eiji Okuda, lauréats de nombreux prix au Japon et dans des festivals internationaux pour ses prestations dans des films tels que MT. ASO'S PASSIONS, présenté au FFM en 1990, THE SEA AND POISON (1986) et DEATH OF A TEA MASTER (1989). Il remporte également l'équivalent d'un Oscar au Japon pour son interprétation dans BO NO KANASHIMI (1994). D'autres prix viendront récompenser ses premiers longs métrages comme réalisateur : SHÔJO (2001) et RUNIN: BANISHED (2004). En 2005, il produit KAMATAKI de Claude Gagnon, lauréat de quatre prix au FFM en 2005. Il réalise en 2006 NAGAI SANPO (Une longue marche), qui remporte le Grand Prix des Amériques du FFM.


L'acteur David La Haye commence sa carrière au cinéma en 1988 avec DANS LE VENTRE DU DRAGON d'Yves Simoneau. En 1996, il reçoit le Génie du Meilleur acteur pour son rôle dans L'ENFANT D'EAU (1994) de Robert Ménard. Ses rôles dans les séries télévisuelles Omerta II, Montréal, P.Q., Blanche, Scoop II, Music-Hall et Fortier III lui valent quatre nominations aux Gémeaux. Au théâtre, il a travaillé sous la direction des metteurs en scène René-Richard Cyr, Olivier Reichenbach, Lorraine Pintal, Brigitte Haentjens et Alice Ronfard.


Venant d'Espagne, l'écrivain, scénariste et réalisatreur Fernando Méndez-Leite Serrano dirige l'Instituto de cinematografía y artes audiovisuales de 1986 à 1988. Depuis 1966, il signe des critiques de films ou de pièces de théâtre dans des revues telles que Film Ideal, Pueblo, Cine Asesor, Fotogramas, El Mundo. Il réalise NIEBLA (1975), d'après le roman de Miguel de Unamuno, EL CLUB DE LOS SUICIDAS (1976), EL REY MONJE (1978), EL HOMBRE DE MODA (1980), SONATA DE ESTIO (1981), EL FIEL GUARDIÁN (1993), LA REGENTA (1994), USTED PUEDE SER UN ASESINO (2000), EL PRODUCTOR (2007).


Pascal Thomas, d'abord journaliste, réalise son premier court métrage, Le Poème de l'élève Mikovsky en 1971. Nourri du cinéma des années 1930 et 1940, souvent entouré de ses acteurs préférés, il fait de ses films une cour de récréation où règnent la spontanéité et la joie de vivre. Sa filmographie comprend les titres suivants : LES ZOZOS (1992), LES MARIS, LES FEMMES, LA PAGAILLE (1991), LA DILETTANTE (1999, présenté au FFM), MERCREDI, FOLLE JOURNÉE! (2001), MON PETIT DOIGT M'A DIT.(2005), LE GRAND APPARTEMENT (2006), L'HEURE ZÉRO (2007) et LE CRIME EST NOTRE AFFAIRE (2008).


Le français Reinhardt Wagner débute sa carrière comme compositeur pour le théâtre, il s'investit très rapidement dans la musique de cinéma et signe sa première musique de film pour LA CRIME, réalisé par Philippe Labro en 1983. Les films s'enchaînent ensuite, avec des réalisateurs tels que Jean-Jacques Beineix, Jacques Rozier, Pascal Thomas, Romain Goupil et Christophe Barratier. Il est en nomination aux Césars 2009 pour la musique de FAUBOURG 36, présenté au FFM l'an dernier. Diane Demers, représentante du public cinéphile, complète le Jury du 33e FFM.




Source : FFM







< - RETOUR - >