Communiqué



Le FVd'A démarre en grand le vendredi 6 février!

28 Janvier 2009 - La 8e édition du festival voix d'Amériques démarre en grand le vendredi 6 février!

En plus des 5 à 7 « Band + poésie » à la sortie du bureau et des Shifts de Nuit pour les couche-tard, le FVA propose sa série de Grands spectacles dès 20:30 à La Sala Rossa…

Vendredi 6 février - 20:30
Marie-Jo Thério… libre + ses invités

Comment décrire Marie-Jo Thério ? Mystérieuse, voyageuse, insaisissable, inclassable, libre et fragile. C’est une improvisatrice remarquable, une bête de scène. Elle nous inspire… c’est une fille électrique! Pour rendre hommage à une artiste aussi libre, il fallait la laisser libre. Nous lui avons offert une carte blanche pour une soirée intimiste à La Sala Rossa. Elle fait ce qu’elle veut, elle invite qui elle veut.


Samedi 7 février - 20:30 – 15. $
Poètes publics

D. Kimm avait envie de proposer un nouveau défi à ses fidèles musiciens collaborateurs, des improvisateurs remarquables qui ont compris depuis longtemps qu’il ne s’agit pas tant d’illustrer les mots mais plutôt de se connecter à l’énergie, au rythme, au souffle du poète. Elle leur a donc proposé de former un véritable band à géométrie variable qui travaillerait en collectif de manière continue. Et les poètes, quel serait leur défi ? Ils allaient devoir utiliser leur voix de poètes comme un instrument musical et travailler l’esprit d’écoute si nécessaire en improvisation. Les courageux poètes qui ont accepté son invitation avaient déjà une bonne expérience de scène et ils ont plongé… avec innocence et intensité.
Avec les musiciens Bernard Falaise, Diane Labrosse, Martin Tétreault, Michel F Côté, Guido Del Fabbro; le rappeur improvisateur Khyro et les poètes performeurs Catherine Lalonde, Renée Gagnon, Danny Plourde, Geneviève Blais et D. Kimm.


Le dimanche 8 février - 20:30 – 15. $
Myriam Pellicane / Bob Bourdon

Née à Tunis d’un père immigré sicilien et d’une mère issue de la pure campagne française, Myriam Pellicane a grandi en Algérie puis a vécu en France où elle a frayé avec le punk, le théâtre et la sorcellerie. Mais c’est avec le conte qu’elle se mesure finalement aux croyances populaires et aux mythes fondateurs. Son complice, le percussionniste Éric Delbouys, a travaillé avec des compagnies de danse et de théâtre tout en explorant différentes formes de musique allant du jazz au flamenco en passant bien entendu par le rock.
Et pour rester en famille, en première partie, le si attachant conteur et chanteur Métis/Mi’kmag Bob Bourdon (Robert Seven-Crows) vient chanter en français, en anglais et en Mi’kmag. Il est accompagné des musiciens Bernard Falaise et Érik West.


Lundi 9 février - 20:30 et 21:30 – 12. $
Le Miracle de Brahmine

80 places seulement pour chaque représentation
Le collectif Brahmine réunit des artistes étranges, influencés tout autant par Robert-Houdin, Georges Méliès, les effets de « grandes illusions » que par l’esthétique des cabinets des curiosités et les sciences occultes. Le Miracle de Brahmine (titre emprunté à un film de Méliès) est leur tout premier spectacle. On y verra séances de spiritisme, communication avec les esprits, reliques dans le formol, apparitions et disparitions, magie naïve, automates, nouveaux vieux films et pire encore. Le public sera même invité à se concentrer pour participer à un miracle.
Avec Marcelle Hudon, Mobile Home (Lucas Jolly et Steeve Dumais), 2boys.tv (Aaron Pollard et Stephen Lawson), Mélanie Charest, Pierre Potvin (compagnie ZAL), Brigitte Henry, D.Kimm et Martine H. Crispo.


Mardi 10 février - 20:30 - 12. $
MEL versus YUL ou Melbourne meet Montréal (en anglais)

Le FVA reçoit pour la première fois quatre performeurs vedettes du spoken word australien qui entendent bien se déchaîner avec leurs collègues montréalais.
MEL : Emilie Zoey Baker, Justin Ashworth, Sean M Whelan et Alicia Sometimes
YUL : Puggy Hammer, formé des joyeux lurons Jason Camlot et David McGimpsey (qui agira aussi à titre d’animateur), Corey Frost, The Capital of Plastic Daffodils.


Mercredi 11 février - 20:30 - 15. $
Body and Soul 6 : les danseuses parlent

À chaque année le spectacle Body and Soul, qui en est à sa 6e édition, nous propose des filles qui ont une présence physique forte, des filles qui s’assument, des filles hot. Cette année, on fait place aux danseuses. Et elles prennent un risque énorme en osant… la parole.
Avec Francine Alepin, Marie-Hélène Bellavance, Catherine Tardif, Clara Furey et les Soeurs Schmutt.


Jeudi 12 février - 20:30 - 20. $
Combat contre la langue de bois, cinquième round

Six minutes. Pas de droit de réplique. Ils viennent vider leur sac. Le Combat contre la langue de bois est devenu un véritable spectacleculte. Particulièrement apprécié par ceux qui sont tannés d’entendre sur les tribunes publiques les vieilles cassettes rejouant les mêmes paroles vides.
Animé par Monique Giroux. Avec Anaïs Barbeau-Lavalette, Mathieu Beauséjour, Enrica Boucher, Manuel Foglia, Louise Harel, Chantal Lamarre, Émilie Monnet, Yann Perreau et Émile Proulx-Cloutier.


Vendredi 13 février - 20:30 - 15. $ - Cabaret DADA Surréaliste (français et langues inventées)
Entre 1916 et 1925, les dadaïstes voulaient remettre en cause les conventions et les contraintes idéologiques, artistiques et politiques. Comme nous. Ils rejetaient les convenances, la raison et la logique. Comme nous. Ils aimaient l'extravagance et la liberté de création.

Comme nous.
Suite au succès fulgurant de notre premier Cabaret DADA, nous récidivons cette année avec un Cabaret DADA et Surréaliste comme spectacle de clôture. Avec : Azina et Chiwawa (Langevin/Lecourtois), Geneviève et Matthieu, Groupe de poésie moderne, Marie Brassard, François Gourd, Toxique Trottoir, Kobol marionnettes, Nathalie Derome et Frank Martel, L’Orchestre d’Hommes-Orchestres.


À partir de 23:00, party de clôture avec DJ Khiasma !
À La Sala Rossa – entrée libre



Pour la programmation complète : http://www.fva.ca

................


Marie-Jo Thério, invitée d’honneur
de la 8e édition du Festival Voix d’Amériques

Chère Marie-Jo, tu sais combien j’aime ta capacité de demeurer libre, de déjouer les attentes, de ne pas te laisser prendre dans le piège des étiquettes. Quelle force inouïe pour une petite puce comme toi. Il n’y en a pas tellement de nos jours de vraies rebelles. Je te trouve inspirante, tu es une vraie fille électrique, depuis le temps qu’on en parle, acceptes-tu d’être notre invitée d’honneur pour février 2009. Tu fais ce que tu veux, pourquoi pas un sweet spectacle intime informel dans une petite salle comme La Sala Rossa?
D. Kimm

Chère D. Kimm, ces nombreuses voix d'Amériques que tu portes au grand chapiteau du risque, de l'abandon et de la permission : belles belles belles… Me frotter à cette fête spontanément, comme à chaque année de ce si beau festival. J'accepte ton invitation généreuse, je revêts l'habit discret de Peter Pan (moi qui suis bien sauvage en ce moment, à préparer un nouveau voyage fantasmagorique), et je me permets ce petit saut chez toi, question d'inviter quelques amis et d'embrasser un peu de rouge en février!
Marie-Jo Thério


Marie-Jo Thério, une voyageuse inclassable
Marie-Jo Thério est née à Moncton au Nouveau-Brunswick et a grandi auprès d’une mère chanteuse et de trois frères musiciens. Dès l’âge de dix ans, on l’inscrit à des cours de piano et à treize ans, elle explore déjà son propre univers musical. Trois ans plus tard, Marie-Jo offre ses premières chansons. C’est à dix-sept ans qu’elle quitte Moncton pour la métropole et débute, à l’Université de Montréal, des études en littérature. Marie-Jo fait ensuite une incursion au Conservatoire d’art dramatique d’où elle est mise à la porte. Sa passion pour l’écriture demeure et elle débute alors le circuit des boîtes à chansons (Bistro d’Autrefois, Butte Saint-Jacques) où l’on fait place aux jeunes auteurs-compositeurs-interprètes. Plusieurs spectacles se succèdent - incursion dans le monde de l’enfance, musique allemande - et voilà que Michel Tremblay lui propose d’auditionner pour l’opéra romantique Nelligan. Elle séduit le metteur en scène Claude Brassard et décroche le rôle de Gertrude, la jeune soeur de Nelligan.

En 1990, Marie-Jo joue dans la comédie musicale Les Misérables où elle est à la fois, la doublure de Cosette et d’Éponine. Elle participe aussi à divers festivals : Québec, Caraquet, St-Malo, Lafayette, Manitoba. Le Festival de Granby l’accueille dans la catégorie auteur-compositeur-interprète. Elle atteint la finale. Parallèlement, le téléroman Chambres en ville lui fait de l’oeil. Marie-Jo devient Laura, une adolescente complexe, qui au départ n’est qu’un personnage épisodique. Son aventure télé dure finalement trois ans. Elle quitte le plateau de Télé-Métropole pour se consacrer entièrement à la chanson.

1995-1996 marque une année charnière pour Marie-Jo Thério. Un premier album, Comme de la musique, et une série de spectacles au Théâtre Du Maurier de la Place des arts la consacrent au rang des jeunes auteurs compositeurs interprètes à surveiller. De partout on salue son originalité. Cette artiste hors normes est désormais incontournable dans le paysage musical québécois. La critique montréalaise est unanime: Marie-Jo fait tout simplement du Marie-Jo Thério. Elle est la première récipiendaire du prix de la Fondation Félix-Leclerc dans le cadre des FrancoFolies de Montréal en 1996. Cet honneur sera pour elle un accès direct à La Rochelle. Elle participe aussi au spectacle de la Saint- Jean devant plus de 30 000 personnes. S’ensuit peu après le Festival d’été de Québec qui se soldera, au début de 1997, par la première partie du spectacle de Georges Moustaki au Casino de Paris. L’année 97 fera enfin de Marie-Jo Thério la gagnante du Prix Sentier des Halles.

L’année 1998 est marquée par de nombreux déplacements entre l’Europe et le Québec. La francophonie flirte plus que jamais avec elle. Parallèlement à la musique, elle remet son chapeau de comédienne en 1999, afin de jouer dans le film Full Blast de Rodrigue Jean pour lequel elle remporte le Jutra de meilleure actrice de soutien.
Au printemps 2000, Marie-Jo Thério présente son deuxième album, très personnel, La Maline, réalisé par Bernard Falaise. La Maline rend pleinement la force du talent de Marie-Jo avec toutes ses beautés et ses contradictions. L’année se termine par la présentation, toujours avec son complice Bernard Falaise, du spectacle Arbre à fruits. Arbres à fruits : un spectacle musical et théâtral novateur qui séduit le public et la critique par sa grande authenticité et par le caractère libre, fou et séduisant de Marie-Jo sur scène. Le spectacle sera présenté en tournée dans plusieurs grandes villes au Québec et au Canada. La tournée Arbre à fruits. Arbres à fruits se termine en décembre 2002. Durant cette même année, Marie-Jo présentera plusieurs spectacles en France, en plus de participer au tournage du documentaire Kacho Komplo, réalisé par Paul Bossé et portant sur la culture acadienne. En 2004, Marie-Jo passe de plus en plus de temps en France. Elle décide même de s’y installer pour parfaire l’écriture de son prochain album. Première artiste canadienne à signer un contrat avec la prestigieuse maison de disques Naïve, elle lance en mai 2005 son troisième album, Les matins habitables, coréalisé avec son complice Oliver Bloch-Lainé.

L’album Les matins habitables est certifié Disque d’Or - 50 000 copies vendus - et remporte, lors du Gala de l’Adisq 2006, le Félix « Meilleur album dans la catégorie folk contemporain ». Elle présente son spectacle Les matins habitables en France à l’automne 2005 et au Québec au printemps 2006. Le dernier spectacle fut présenté au Spectrum à l’été 2007 dans le cadre des FrancoFolies de Montréal. Elle a aussi été l’invitée du Consort contemporain de Québec dans le cadre du festival Coup de coeur francophone en novembre 2007. En février 2009, elle est l’invitée d’honneur de la 8e édition du Festival Voix d’Amériques.


- 30 -


Source : Karine Cousineau Communications


................

Ils ont tous dit « Oui! » au FVA 2009

Le secret du Festival Voix d’Amériques réside dans la passion et la créativité de tous ces artistes, poètes, chanteurs, performeurs, musiciens et danseurs, tant francophones qu’anglophones, qui partagent avec nous l’envie de prendre des risques.

2boys.tv | Alepin Francine | Anderson Fortner | Arsenault Mathieu | Ashworth Justin | Avec pas d’casque | Ayotte Louis | Azina et Chiwawa | Babin Magali | Barbeau-Lavalette Anaïs | Beauséjour Mathieu | Bellavance Marie-Hélène | Berrouët-Oriol Robert | Blais Geneviève | Bouchard Bruno | Bouchard Pierre-Alexandre | Boucher Enrica | Bourdon Bob | Brassard Marie | Brault Philippe | Brunelle-Côté Laurence | Camlot Jason | Carrier Frédérick | Charest Mélanie | Chevarier Corinne | Clark Moe | Claude Nathalie | Clément Suzanne | Cliche Sébastien | Coté Michel F. | Crispo Martine | Cyr Véronique | D. Kimm | D'Amour Stéphane | Davidson Marie | Deer Kary Ann | Del Fabbro Guido | Delage Simon | Delbouys Eric | Demers Pierre | Derome Nathalie | Des Roches Roger | Desgent Jean-Marc | DJ Khiasma | Dufour Pier | Dumais Steeve | Dumont Pierre | El Motor | Falaise Bernard | Foglia Manuel |Fortin Fred | Framboos | Frost Corey | Furey Clara | Gagnon Renée | Geneviève et Mathieu | Géraldine | Gourd François | Grimaldi Marie-Paule | Harel Louise | Henry Brigitte | Hudon Marcelle | Jagica Eszter | Jean Yvon | Jhave Johnston David | Jolly Lucas | K.A.N.T.N.A.G.A.N.O. | Kantor Istvan | Kaye Lewis | KoBol | Khyro | Labrosse Diane | Lafleur Jonathan | Lafleur Stéphane | Lalonde Catherine | Lalonde Étienne | Lamarre Chantale | Lamothe Serge | Langevin Hélène | Langevin Olivier | Lawson Stephen | Lecourtois Danielle | Léopard & Moi | Les Soeurs Schmutt | Létourneau Éric | Lombardo Élodie | Lombardo Séverine | L’Orchestre d’hommes-Orchestre | Martel Frank | McGimpsey David | Mobile Home | Monday Morning Erection | Monnet Émilie | Nadeau Jean-François | Parant Jonathan | Pellicane Myriam | Perreau Yann | Phaneuf Marc-Antoine K. | Pharmakon | Plourde Danny | Pollard Aaron | Potvin Pierre | Prater David | Proulx-Cloutier Émile | Puggy Hammer | Robert Elizabeth | Roy André | Shin’ Uet | Sometimes Alicia | St-Jak Pierre | St-Onge Alexandre | Stanton Victoria | Supreme Evens | Tardif Catherine | Tétreault Martin | The Capital of Plastic Daffodils | Thério Marie-Jo | Toxique Trottoir | Thomas Réjean | Tremblay Jean-Philippe | Vézina Michel | West Érik | Whelan Sean M. | Wilson Alexander | ZAL | Zoey Backer Emilie

................


Billetterie
Grands spectacles de 20:30 à La Sala Rossa

Dès maintenant
ESPACE GO :
4890, boul. St-Laurent, Montréal - 514-845-4890 (Aucun frais de service si on se présente sur place)
Réseau ADMISSION : http://www.admission.com/ - 514-790-1245 (+ frais de service)

Durant le festival dès 18:00
La Sala Rossa :
4848, boul. St-Laurent (Aucun frais de service)
5 à 7 band + poésie et Shift de nuit à la Casa del Popolo
Entrée libre



Source : Karine Cousineau Communications







< - RETOUR - >