Communiqué



FVA 2009 : de nouvelles voix et encore plus d'audace !

26 Janvier 2009 - Chaque année c'est comme si on avait oublié que l'hiver… c'est froid. Et chaque année, on n'en revient pas de voir ce curieux festival se renouveler avec des propositions toujours originales et flyées. Depuis 2002, début février, Montréal se branche sur le Festival Voix d’Amériques (FVA) pour fêter le spoken word et la parole audacieuse. Cette année, c’est du 6 au 13 février que Les Filles électriques présenteront la 8e édition de cet événement qui prend un tournant encore plus éclaté, axé sur la performance et l’interdisciplinarité.

Avec Marie-Jo Thério comme invitée d’honneur, nous célébrons la liberté, la fébrilité, l’intensité et la capacité de vibrer dans le moment présent. On adore Marie-Jo, cette voyageuse inclassable si attachante qui nous surprend toujours. Le FVA offre une occasion exceptionnelle de la voir dans l’intimité de La Sala Rossa pour un spectacle sans filet avec des invités, des amis, et des surprises. Unique.

Les classiques reviennent bien entendu, dont un Combat contre la langue de bois qui s’annonce particulièrement relevé. Bien que le concept ait pullulé un peu partout sous diverses formes depuis sa création au FVA, il y a cinq ans déjà, - tant mieux si l’idée a été inspirante! - il ne sera jamais aussi intense et affirmé que dans son berceau de La Sala Rossa!

Pour la soirée Body and Soul (lire: des filles hot sur scène, des corps qui s’assument) cette année on fait place aux danseuses… qui parlent. Et suite au succès fulgurant du Cabaret DADA de l’année dernière, l’aventure se poursuit avec un Cabaret DADA Surréaliste animé par la délicieuse Nathalie Claude.

Deux nouveaux projets des Filles électriques dont il ne faudra pas manquer les tout premiers pas : le nouveau band Poètes publics qui réunit une dizaine de poètes, performeurs et musiciens et le spectacle Le Miracle de Brahmine, une création théâtrale dans la tradition de George Méliès, Robert-Houdin, des Cabinets des curiosités et du spiritisme du 19e siècle. Et aussi un premier OFF-FVA le jeudi 5 février avec le spectacle Sortir de l’écran / Spoken screen en collaboration avec l’Agence TOPO.

Le FVA continue d’offrir une place importante aux nouvelles voix. En plus des 5 à 7 band + poésie où l’on pourra entendre des bands de musique qui ont du mordant, les populaires cabarets Shift de nuit offrent encore cette année des Micros ouverts à la relève et au grand public.

Le FVA conserve comme quartier général La Sala Rossa et la Casa del Popolo, situées l’une en face de l’autre, ce qui est bien pratique en période de froid intense. Pour la première fois, TOUS les spectacles présentés à la Casa del Popolo sont gratuits (un pied-de-nez à la crise économique). Quant aux grands spectacles de 20h30 présentés à La Sala Rossa, le prix des billets est toujours extrêmement raisonnable : entre 12 $ et 25 $. Un festival accessible, on vous l’avait dit! Et qui poursuit sa mission de faire place à des voix surprenantes et différentes.

Pour consulter la programmation complète du FVA : http://www.fva.ca


- 30 –



Source : Karine Cousineau Communications







< - RETOUR - >