Communiqué



Prix du livre jeunesse des bibliothèques de Montréal

22 Octobre 2008 - Danielle Simard et Geneviève Côté, lauréates 2008 pour La petite rapporteuse de mots
aux éditions Québec Amérique


Le maire de Montréal, M. Gérald Tremblay, remettait ce matin le Prix du livre jeunesse des bibliothèques de Montréal 2008 à l’auteure Danielle Simard et à l’illustratrice Geneviève Côté pour l’album La petite rapporteuse de mots publié aux éditions Québec Amérique en 2007. Ce prix annuel de 2008 $ - un montant équivalent à l’année de remise - leur est décerné pour la facture exceptionnelle et l’apport original de cette publication.

« Le Prix du livre jeunesse des bibliothèques de Montréal vise à rendre hommage à des auteurs et à des illustrateurs jeunesse qui se démarquent entre autres par l’originalité et la qualité de leur écriture et de l’image. Ce prix souligne l’importance que la Ville accorde à cette littérature, si essentielle pour les jeunes. Je félicite les lauréates et les remercie pour cet album qui trouvera sans doute des échos très positifs non seulement auprès des jeunes mais aussi auprès des parents et des éducateurs. D’ailleurs, notre réseau de 44 bibliothèques fait une place toujours plus importante à la littérature jeunesse », a précisé le maire Tremblay.

Le jury était composé de bibliothécaires jeunesse des bibliothèques de Montréal. Présidé par Chantal Gagné (L’Octogone), il regroupait Vesna Dell’Olio (Plateau-Mont-Royal), Geneviève Doyon (Salaberry), Isabelle Jameson (Bibliothèque interculturelle) et Micheline Patton (Pierrefonds). «La petite rapporteuse de mots nous a grandement touché par sa poésie et la grande sensibilité qui s’en dégage. Danielle Simard a su aborder le thème de la vieillesse à travers les yeux d’un enfant. En effet, elle a écrit une histoire alliant tendresse et sérénité, sans jamais tomber dans le misérabilisme. Soulignons aussi la symbiose entre l’auteure et l’illustratrice Geneviève Côté. Illustrations lumineuses, tout en transparence, tels les mots qui disparaissent et s’effacent de la mémoire de la grand-maman. Un album qui sait nous émouvoir. D’autant plus que nous sommes ou nous serons tous un jour la petite rapporteuse de mots d’un être cher », a indiqué la présidente du jury.

Les lauréates
L’auteure Danielle Simard est née à Montréal en 1952. Diplômée en design de l'Université du Québec à Montréal (UQÀM), elle exerce le métier de graphiste avant de réaliser son rêve d'illustrer des livres pour enfants. Elle crée alors ses premiers albums et découvre le plaisir d'écrire. Elle passe bientôt au roman, reléguant ses pinceaux au second rang. Danielle Simard écrit et illustre des histoires pour les jeunes de quatre à quatorze ans. Elle a publié plus de quarante livres, reconnus pour l'originalité de leur thème et de leur ton et tout aussi appréciés par les jeunes que par leurs éducateurs.

L’illustratrice Geneviève Côté est née à Montréal en 1964. Diplômée en design graphique de l'Université Concordia, elle fait des illustrations pour différents journaux canadiens et revues professionnelles. Depuis 1987, elle se consacre principalement à la littérature jeunesse. Elle illustre plusieurs albums et dessine aussi de nombreux romans signés par les auteurs les plus connus et publiés par les grandes maisons d'édition. En 2006, elle signe pour la première fois textes et images. En 2007, elle reçoit le Prix littéraire du Gouverneur général, catégorie illustration jeunesse pour La petite rapporteuse de mots.

Les finalistes
Les finalistes de cette année étaient : Alain M. Bergeron (texte) et b>Sampar (illustrations) pour Capitaine
Static
(Québec Amérique), François Gravel (texte) et Virginie Egger (illustrations) pour Débile toi-même! et autres poèmes tordus (Les 400 coups), Hélène Vachon (texte) pour L'Arbre tombé (Québec Amérique), Mélanie Watt (texte et illustrations) pour Frisson l'écureuil se fait un ami (Éditons Scholastic) ainsi que Danielle Simard et Geneviève Côté (illustrations) pour La petite rapporteuse de mots (Les 400 coups).

La sélection
L'ensemble du personnel des bibliothèques publiques de Montréal a été invité à soumettre les livres marquants pour l'année 2007. Était admissible tout ouvrage original de langue française ou anglaise s’adressant à la jeunesse (0 à 17 ans) et publié pour la première fois entre le ler janvier et le 31 décembre 2007, par un auteur ou un éditeur domicilié sur le territoire de la Ville de Montréal.

Les années précédentes, ce prix a été remis à Élaine Turgeon pour Ma vie ne sait pas nager aux éditions Québec Amérique (2007) et Philippe Béha pour Pas si bête publié aux éditions Hurtubise HTM (2006). Le prix spécial 2005 qui se tenait dans le cadre de Montréal, capitale mondiale du livre avait été remis à Christiane Duchesne pour l’ensemble de son oeuvre.

Les cinq livres finalistes seront disponibles sous peu dans les 44 bibliothèques du réseau.
Pour en savoir plus, il suffit de consulter le site Web : http://ville.montreal.qc.ca/biblio/prixdulivrejeunesse


-30-




Source : Marie-Michèle Paul, Communications Papineau-Couture







< - RETOUR - >