Communiqué



C'est un Champion qui remporte le concours d'orgue!

22 Octobre 2008 - Le concurrent français Frédéric Champion remporte le premier prix du nouveau Concours international d'orgue du Canada – ainsi que le prix du public.

Le nouveau Concours international d'orgue du Canada (CIOC) s'est terminé sur une bonne note dimanche soir alors que les trois lauréats ont donné un récital d’au revoir devant un public de 1 000 personnes à l'occasion du concert gala de clôture à l'église Saint-Jean-Baptiste. « Il était tout à fait propice que le concert se tienne le 19 octobre puisque c’est la journée internationale Organ Spectacular, au cours duquel les orgues sont jouées à travers le monde », a dit René Fréchette, directeur général du concours. Tout aussi opportun, le fait que le grand gagnant, celui du premier prix et du prix du public, s'appelle Champion – Frédéric Champion.

Seul concours international d'orgue des Amériques en 2008, le CIOC a tenu sa première édition à Montréal du 8 au 19 octobre dans trois églises, soit Immaculée-Conception, Saint-Jean-Baptiste et la basilique Notre-Dame. À l'issue de deux épreuves intenses, la finale était tout à fait spectaculaire. « C'était incroyable! Les concurrents, la musique, les gens – il y avait au moins 1 000 personnes à la basilique! », s'est exclamé Noël Spinelli, président du conseil d'administration du concours. « Le concours international d'orgue du Canada est un franc succès. C’est réellement le fruit d'un travail d’équipe. »

Lors de la finale, cinq concurrents de cinq pays ont chacun présenté un récital de 60 minutes avec un répertoire au choix. Les concurrents se sont disputés des prix et bourses totalisant 72 000 $, avec le premier prix s'élevant à 30 000 $. Ce prix a été décerné à Frédéric Champion (France). Le concurrent français se mérite également un accord de gestion de carrière de trois ans avec l'agence Karen McFarlane
Artists
, ainsi qu'un enregistrement CD avec ATMA Classique. Pour ce qui est du deuxième prix de 15 000 $, c'est Andrew Dewar du Royaume-Uni qui le remporte en plus du prix Messiaen de 5 000 $ attribué lors de la deuxième épreuve. Quant au troisième prix de 10 000 $, le jury l'a attribué au concurrent allemand Jens Korndörfer. Els Biesemans (Belgique) a remporté le prix Bach de 5 000 $ lors de la première épreuve, tandis que Jonathan Oldengarm s'est mérité le prix du Collège royal canadien des organistes
(CRCO) de 2 000 $ attribué au meilleur espoir canadien.

Le jury a attribué tous les prix sauf le prix du public Richard Bradshaw de 5 000 $, qui a été annoncé dimanche soir lors du concert gala de clôture à l'église Saint-Jean-Baptiste. L'événement comprenait une cérémonie officielle de remise des prix ainsi que des récitals d'au revoir des trois grands lauréats du Concours. Jens Korndörfer a présenté une oeuvre de Louis Vierne, Symphonie no 3 op. 28 (extraits),
(iv. Adagio – v. Final). Ensuite, Andrew Dewar a joué Fantaisie über Halleluja! Gott zu loben bleibe meine
Seelenfreund!
, op. 52 no 3 de Max Reger. Et enfin, Frédéric Champion a clôturé l'événement en interprétant deux pièces : Allegro de la sixième Symphonie en sol mineur, op. 42 no 2 de Charles-Marie Widor et Sicilienne et Toccata, extraits de la suite, op. 5 du compositeur Maurice Duruflé. Ce récital a non seulement confirmé le choix du jury pour le premier prix, mais explique le vote du public qui a attribué le prix Richard Bradshaw à Frédéric Champion. « Il arrive souvent dans les concours de musique que le choix du public ne corresponde pas avec celui du jury. Mais pour ce concours, Frédéric Champion était le favori auprès du jury ET du public », a déclaré John Grew, directeur artistique du CIOC. M. Grew était accompagné de Diana Bradshaw, veuve de Richard Bradshaw, pour annoncer et présenter le prix du public à Champion. « Ce prix honore la mémoire de notre ami et collègue, le regretté Richard Bradshaw, qui a introduit la première maison d'opéra au pays et a fortement encouragé la tenue du concours », a précisé M. Grew.

Des récitals sont déjà planifiés avec Frédéric Champion pour 2009 et 2010, dont un récital dans le Bales Organ Recital Hall de l'Université de Kansas, un concert au Festival Bach à Montréal et un autre récital à Calgary en collaboration avec la Fondation Cantos.


À propos du CIOC
Le Concours international d'orgue du Canada (CIOC) accueille au pays de jeunes organistes recrutés à travers le monde. L'organisme effectue un travail annuel pour promouvoir l'orgue comme instrument majeur dans la culture musicale au pays en plus de contribuer au rayonnement de la musique d'orgue grâce au talent de jeunes organistes. Présenté sur des instruments de qualité dans des lieux d'une grande beauté architecturale, le CIOC jouera un rôle important dans la mise en valeur du patrimoine qui a fait de Montréal une référence nord-américaine dans le domaine de l'orgue. Pour tous les détails, visitez le site Web du CIOC au http://www.ciocm.org

- 30 -



Source : Dina Barghout, Concours international d'orgue du Canada







< - RETOUR - >