Communiqué



Festival Tourner Autour du Mot

13 Septembre 2008 - Le festival 2008 Tourner autour du mot est un double événement voulu et organisé pour la troisième année par l'association vierzonnaise.

La Pendule à L'Envers
CÔTE SALON


En 2 années, plus de 2000 visiteurs se sont rendus aux précédents millésimes. Pour cette année 2008, le salon accueillera 60 exposants venant de France, du Luxembourg, de Belgique et du Canada. Poètes indépendants, maisons d'édition, associations poétiques et littéraires, compagnies d'expression, fanzinistes, relieurs et calligraphes seront présents sur le Salon qui se déroulera les 18 et 19 octobre 2008 au centre de conférence La Française à VIERZON 18100.

Durant cette manifestation des animations, des joutes poétiques, des saynètes créées par différentes associations poétiques et théâtrales offriront un voyage au coeur de la prose poétique. Des ateliers gratuits d'écriture et de déclamation permettront aux visiteurs de s'initier à ces différentes techniques. Pour les enfants de tous âges, l'atelier de lecture de Mamy GINETTE et sa grenouille magique, petit théâtre d'histoires pour jeunes enfants, jeux d'écriture, expositions des travaux réalisés.

Les portants de mots feront revivre les textes des concours 2006, 2007, 2008 et ceux du Printemps citoyen ayant eu pour thème Égalité - Légalité, écrits par des éléves de 1ère du lycée Edouard Vaillant de VIERZON.

L'entrée du Salon est gratuite.


::::::::::::::::::::::::::::::::


CÔTÉ LES MOTS EN MUSIQUE

Les concerts se dérouleront dans l'enceinte du centre de conférence La Française, à l'auditorium Yves ROCARD (350 places) le 18 octobre 2008 - 16h00.



Renée BÉTHEL
Auteure, compositeure et interprète, voisine du Loir et Cher, notre locale du festival Renée Béthel chante depuis plus de 20 ans. La terre de sa naissance, celle de la Bretagne du sud alliant terre, mer et ciel, a marqué son coeur. Son enfance fut baignée de musique, de chant et d'amour de la nature. Elle quitte son métier d'assistante sociale emprunte les chemins de la chanson et devient auteure compositeure interprète. L'irruption des premières chansons, paroles et musiques la réveillaient la nuit, traduisant l'urgence. Les bases musicales acquises dans l'enfance le lui permirent. Ce fut comme le réveil d'un volcan qui détermina ce changement de vie, rupture nécessaire dans la continuité d'une quête personnelle.
Depuis, soutenue par les rencontres ultérieures, musicales, vocales ou théâtrales, elle poursuit son travail quotidien, souvent nocturne et rigoureux : écrit compose et chante. Une grande exigence artistique qui ne laisse pas intacts les amoureux de la voix et des mots, qui viennent la découvrir ou reviennent l'écouter, touchés par la beauté et la profondeur des textes. Son respect et son amour de la nature, son ancien métier, la vie, nourrissent son inspiration. Elle chante et défend la terre, parle des réalités humaines, elle sait aussi rire ou crier quand il le faut. De sa belle voix d'alto aux accents si émouvants avec subtilité et authenticité, elle sert non seulement ses propres oeuvres mais aussi celles d'autres chanteurs (Jacques Brel, Léo Ferré) quelques poèmes qu'elle a mis en musique (Louise Labé) et des chansons de Tradition Populaire qui ont jalonnées notre histoire et qu'elle fait revivre, oh combien !
Défendre la chanson de Tradition Populaire est un désir ancien et constant dans son itinéraire car elle est heureuse de s'inscrire dans la continuité d'une tradition musicale véritablement populaire qui nous nourrit tous depuis des siècles. Étonnante femme, vive et calme, souriante ou grave, qui par une alchimie parfaite se sert de toutes les facettes du prisme pour faire jaillir la lumière d'un « ailleurs deviné ». Il y a 7 ans, elle rencontre Jean-Jacques Ramahéfarivony, le pianiste qui va l'accompagner fidèlement. Depuis le début de leur collaboration, il est l'arrangeur de ses chansons. Son parcours pianistique l'a fait participer à différents groupes musicaux : West Coast (Rock Californien) pendant 10 ans, l'orchestre d'Eddy Varnel dans les bals dans les années 90 et a gagné la «Mathilde d'Or », à Saint Gatien (concours Jacques Brel).



THÉRÈSE - 20h30
La verve tonique et le punch coloré
.

Qu'elle brandisse sa guitare ou qu'elle la caresse à l'archet, on sent la même énergie dans la provoc comme dans la tendresse La musique, c'est vivant, assure-t-elle. Il faut à chaque fois, qu'il se passe quelque chose. Ses airs restent dans la tête et reviennent sans crier gare, ses mots ont la simplicité d'un quotidien vécu, mais avec une telle authenticité, une telle force caricaturale qu'ils dessinent des fresques colorées et truculentes. Sur scène, sincère, spontanée, elle interpelle son public, improvise et ramasse la mise. (Michel Trihoreau - Chorus n°64 été 2008).
Le verbe et l'esprit rock libérés...
Seule avec sa guitare, elle a l'art de créer, dès les premières mesures, une proximité avec le public. Thérèse pose un regard tendre sur le quotidien en livrant une chanson française aux accents réalistes et déroutants de sincérité. Poing levé et plume aiguisée, elle aime le verbe et l'esprit rock, elle est un peu la TNT de la poésie chantée. Il ne reste plus qu'à se laisser emporter par la mélodie, pour mieux se reconnaître dans les paroles. L'authenticité de Thérèse offre alors un plaisir tout simple : voir la vie d'une autre manière...
2008 :
. Festival Chorus des Hautes Seine
. Première partie de Jamait, Sanséverino, Ours...
. Création d'un spectacle jeune public

2007 :
Sortie d'un maxi live : Thérèse en concert;
Francofolies - Première partie de CharlElie Couture, Les Fatals Picards, les Cowboy Fringuants

2006 :
Première partie de Pauline Croze, Anaïs, Anis, Bernard Joyet, Karpatt, Mon côté punk, Mr Roux, La Grande Sophie...



Nilda FERNANDEZ - 22 h
Le jeune Daniel arrive en France à l'âge de 7 ans, mais poursuit ses études en Espagne, où il travaille le flamenco. Après avoir enseigné l'espagnol pendant un an, il chante dans de petites salles autour de Lyon et de Toulouse. Son deuxième album, en 1987, révèle sa voix androgyne et un titre qui sera repris par Miguel Bosé, « Madrid, Madrid ». C'est son album de 1991 qui lui apporte la célébrité avec le succès de « Nos fiançailles ». Il est nommé meilleur espoir masculin aux Victoires de la musique en 1992, et l'album reçoit le Grand Prix de l'Académie Charles-Cros, en 1993. Ses chansons « Sinfanaï retu » et « Marie-Madeleine » sont bien accueillies. En 1994, il part pour une série de récitals, en Argentine, où il chante un duo avec Mercedes Sosa. Il publie un roman, Ça repart pour un soliloque, en 1995. Entre 1996 et 1998, il fait ses tournées en roulotte. Il participe à l'album de Sam Mangwana. Son album de 1999, Castelar 704, met en musique des poèmes de Federico García Lorca , avec des guitaristes espagnols, après Paco Ibáñez. Après avoir rendu hommage à Gérard Manset en 1996, dans un album collectif, il reprend en 1999 des titres de ses chanteurs français fétiches : Léo Ferré, Barbara, Dutronc, Polnareff, Jane Birkin, Annegarn, sur l'album Mes hommages .

Après un Best of en 2000 et un départ pour la Russie, Nilda Fernández semble avoir disparu de la scène française, à l'exception de quelques passages flash et d'un duo avec le groupe Dorval. En 2006, il reprend une tournée de concerts en France tout en passant par Cuba, la Belgique, Moscou et la Suisse. Le 1er mars 2007 sortie de son deuxième livre, Les Chants du monde, carnet de notes, édité en France aux Presses de la Renaissance. Cette même année est diffusé l'album Best of vol.2 , 19 titres, dont 3 nouveaux interprétés en russe.


Pour les 3 concerts :
Passe Festival 22€ - moins de 12 ans 11€

Réservations :
Association La Pendule à l'Envers
Espace des 4 Champelures,
6 bis rue Victor HUGO
18100 VIERZON

Ouvert les mercredis et vendredis de 14h à 18h
Les samedis de 9h à 12h et de 14h à 18h

Par Internet :
http://www.lapendulealenvers.com
lapendulealenvers@wanadoo.fr

Par télé[hone :
0975.25.53.12
02.48.71.88.47
06.32.20.49.42



Sources : Daniel & Richard, La Pendule à l'Envers







< - RETOUR - >