Communiqué



Les Montréalais font front commun contre les coupes fédérales en culture

3 Septembre 2008 - Réunis à l'initiative de Culture Montréal et du Conseil des arts de Montréal, en collaboration avec plusieurs partenaires du milieu des arts et de la culture, des centaines d'artistes, de créateurs, de travailleurs culturels et de citoyens montréalais se sont retrouvés à la Société des arts technologiques le 27 août 2008 pour faire front commun devant un gouvernement fédéral qui multiplie les coupes dans les arts et la culture depuis les dernières semaines.

« Les coupes entreprises et annoncées affecteront la vie culturelle à l'échelle du pays, déplore Simon Brault, président de Culture Montréal. En faisant fi de l'apport considérable des individus oeuvrant en arts et en culture, on risque de mettre en péril l'équilibre même des communautés et de leur retirer de précieux atouts sur le plan de la compétitivité. C'est particulièrement vrai pour Montréal, qui abrite près de la moitié des artistes et organismes culturels du Québec, et qui a besoin de ces derniers et d'un secteur créatif dynamique pour continuer à vibrer, à rayonner. » Madame Louise Roy, présidente du Conseil des arts de Montréal, a pour sa part indiqué que « ces coupes aveugles, totalisant plus de 46 millions de dollars, ont des conséquences majeures pour les organismes et pour les artistes. Le gouvernement fédéral est un partenaire majeur du développement culturel montréalais, et il doit faire marche arrière, renoncer aux coupes et réinvestir ces sommes dans les arts et la culture. »

Sur scène, des représentants des domaines de la musique, du cinéma, du théâtre, de la danse, des arts visuels, de la littérature, du cirque et des arts médiatiques, dont certains récipiendaires de prix internationaux, se sont succédé pour illustrer comment les investissements fédéraux en arts et en culture ont contribué à la vitalité et à la réputation de Montréal en tant que métropole culturelle. Des programmes tels que PromArt et Routes commerciales, pour ne nommer que ceux-ci, ont en effet permis à plusieurs artistes et productions culturelles d'être reconnus sur la scène internationale.

Les participants à l'événement ont finalement été appelés à signer une lettre destinée au premier ministre du Canada, le très honorable Stephen Harper, afin de faire valoir leur point de vue. Une copie de la lettre a été acheminée aux médias pour publication intégrale. Il s'agit de la première manifestation du genre au Québec; l'événement montréalais sera suivi par d'autres actions qui se tiendront dans toutes les régions du Québec au cours des prochaines semaines.


Lien vers la lettre : http://www.artsmontreal.org/fichiers/comm/lettreharperfr.pdf


-30-




Source :
Sandra O'Connor, communications Culture Montréal


Christian O'Leary,
directeur des communications et du développement Conseil des arts de Montréal







< - RETOUR - >