Communiqué



Gala Artis ce dimanche 27 avril à 20h

26 Avril 2008 - Le Réseau TVA est fier de poursuivre la tradition en présentant à nouveau la plus grande fête de la télévision : le Gala Artis. Événement prestigieux et unique, ce gala permet au public de rendre hommage à ses artistes favoris de la télévision québécoise. L'animation du Gala Artis a encore une fois été confiée à l'humoriste François Morency et la cérémonie sera diffusée en direct du Monument National à Montréal, le 27 avril 2008 - 20 h, à l'antenne du Réseau TVA.

::::::::::::::::::::::::::::::::::


Animateur / Animatrice de bulletins de nouvelles
Pierre Bruneau | Bernard Derome | Jean-Luc Mongrain | Sophie Thibault



Pierre Bruneau
Très apprécié pour son professionnalisme, sa droiture et son engagement social, Pierre Bruneau est aux commandes des nouvelles à TVA depuis plus de 30 ans. Le public, toujours fidèle, a su lui démontrer son admiration en lui décernant à douze reprises le trophée Artis de l'animateur de bulletin de nouvelles le plus populaire du Québec. Après avoir travaillé à la radio, Pierre est devenu à 23 ans lecteur de nouvelles pour TVA. C'est au cours de ses années à la télé que Pierre Bruneau a bâti la très grande crédibilité qui est devenue aujourd'hui sa marque de commerce. Pierre Bruneau est un communicateur rigoureux, sensible et souriant qui à la suite d'expériences personnelles difficiles, se laisse toucher par les drames liés à l'actualité. (Source : TVA)


Bernard Derome
Bernard Derome travaille au service de l'information de Radio-Canada depuis 65. C'est à l'automne de 70 qu'il devient chef d'antenne du Téléjournal, animant toutes les émissions spéciales consacrées à la crise d'octobre. La rigueur et la concentration dont il fait preuve dans des circonstances particulièrement difficiles l'établissent dans l'esprit du public comme l'homme des grands rendez-vous de la vie politique, économique et sociale au Québec et au Canada. La liste complète des émissions spéciales qu'il a animées depuis lors nécessiterait une bonne douzaine de pages. Elle comprend notamment 22 soirées électorales et référendaires. Bernard Derome a remporté le prix Olivar-Asselin de la Société Saint-Jean-Baptiste du Québec en 81, le Grand prix de l'Académie en 92 et le trophée Coup de coeur du Gala MetroStar en 99. Membre de l'Ordre du Canada depuis 94, il est Chevalier de l'Ordre de la Pléiade des parlementaires de langue française depuis 2000. De plus, il a reçu l'Ordre national du Québec en 2006. (Source : Radio-Canada)


Jean-Luc Mongrain
Animateur d'affaires publiques à la radio et à la télévision depuis 74, Jean-Luc Mongrain plonge dans le monde de la télévision en 86 en animant l'émission hebdomadaire L'heure juste sur les ondes de Télé 7 à Sherbrooke. Par la suite et durant 12 ans, il anime Mongrain, une émission quotidienne à son image, où la nouvelle est abordée sans détour et où l'information demeure près des gens et pour les gens. Il a aussi animé La Commission Mongrain, une série de grands débats diffusée à Télé-Québec. Depuis 99, il anime quotidiennement le Grand Journal pendant 120 minutes à TQS. Le style direct et incisif de Jean-Luc Mongrain ainsi que son sens de la critique ont amené un style nouveau à la télévision québécoise. L'animateur a toujours eu le souci de rendre accessible au plus grand nombre ce qui peut paraître difficile d'accès. Son sens de la vulgarisation et la chaleur de sa présence en ondes en font un animateur près des gens et soucieux de justice. Depuis plus de 25 ans, Jean-Luc Mongrain a touché à tous les médias : radio, journaux, magazines et télévision. On a toujours senti chez lui le même amour de la communication et son grand respect du public. (Source : TQS)


Sophie Thibault
Son professionnalisme, son empathie naturelle et sa manière de présenter l'information font de Sophie Thibault une lectrice de nouvelles des plus appréciées. Elle a occupé, de 95 à 2002, le poste de chef d'antenne des bulletins du vendredi soir et du week-end. C'est au printemps 2002 qu'elle devient officiellement la première femme chef d'antenne en solo d'un bulletin national de fin de soirée en Amérique du Nord. Auparavant, Sophie Thibault avait également animé plusieurs émissions du Réseau TVA, telles que La Revue de l'année 98 et Le Top 50 du pouvoir au Québec, en plus de collaborer au Match de la vie, à L'événement et à l'émission À votre santé. Depuis les 5 dernières années, c'est à elle que le public décerne le trophée Artis dans la catégorie Animateur / Animatrice de bulletin de nouvelles. Elle a aussi remporté le prestigieux prix de Personnalité féminine de l'année en 2004. (Source : TVA)


Animateur / Animatrice d'émissions d'affaires publiques
Marie-France Bazzo | Jean-François Lépine | Denis Lévesque | Jean-Luc Mongrain | Charles Tisseyre



Marie-France Bazzo
Non seulement Marie-France Bazzo a-t-elle prouvé qu'il y avait de la place au Québec pour une émission de débats sans frilosité ni rectitude politique, mais elle a proposé, pour ce genre, un format de 90 minutes qui permet aux pugilistes d'affûter davantage leurs points de vue sur les sujets les plus complexes. L'auditoire bénéficie, pour sa part, de joutes d'une qualité accrue. À l'image de son animatrice, Il va y avoir du sport capte toutes les tendances et témoigne des petites comme des grandes mouvances sociales. Tout ce qui fait l'actualité est abordé par des spécialistes ou des témoins allumés à la fois émérites et capables de transmettre leur pensée clairement. Comme les saisons précédentes, Marie-France Bazzo recevra en entrevue une personnalité qui réagira aux deux débats auxquels elle aura assisté. Guy Nantel continuera de commenter l'actualité - et les propos tenus dans l'émission - avec causticité et humour. Geneviève Rochette et Frédéric Savard promèneront leur regard subversif sur les grands événements de l'heure.
Prix Gémeaux 2006; Meilleur magazine d'intérêt social - Jean-Pierre Paiement, Paul Dupont-Hébert, Michel Bissonnette, Vincent Leduc, André Larin (Zone3). (Source : Télé-Québec)


Jean-François Lépine
Animateur de Zone libre de 1998 à 2007 et du magazine international Une heure sur terre depuis l'automne dernier, Jean-François Lépine incarne à Radio-Canada la tradition du grand reportage et du documentaire. Son courage, sa sensibilité et sa rigueur ont permis la production de grands moments de télévision. Il a amorcé sa carrière à la radio de Radio-Canada en 71 comme reporter aux nouvelles, puis a été animateur du magazine Présent. Correspondant parlementaire pour la télévision de 78 à 81, il est passé par la Chine (82-86), Paris (86-88) et Jérusalem (88-90). De retour au pays, il a été journaliste et animateur au magazine Enjeux pendant 2 saisons, avant d'animer quotidiennement Le Point de 992 à 98. (Source : Radio-Canada)


Denis Lévesque
Originaire de Roberval, Denis Lévesque a oeuvré dans le secteur radiophonique à Saguenay pendant 15 ans. Après ces années à la radio, il occupe, en 95, différentes fonctions à RDI, dont lecteur de nouvelles, chef de pupitre et reporter. Trois ans plus tard, il devient lecteur de nouvelles pour le bulletin de 22h à TQS et en 2004, il anime les débats de 22h30. En septembre 2005, Denis Lévesque fait son entrée à LCN. Il anime maintenant l'émission Denis Lévesque, en ondes à TVA et à LCN.
(Source : TVA)


Charles Tisseyre
Depuis 92, Charles Tisseyre anime Découverte, à la télévision de Radio-Canada, l'un des magazines scientifiques télévisés les plus suivis au monde, si l'on tient compte de la taille du marché. Il a commencé sa carrière journalistique à Radio-Canada International, travaillant comme annonceur-réalisateur de 74 à 78, coordonnant notamment la section Europe de l'Ouest en 75 et 76. On le retrouve ensuite à la salle des nouvelles à Montréal de 78 à 83. De 83 à 86, il coanime le grand bulletin quotidien Montréal ce soir en compagnie de Marie-Claude Lavallée, puis de 89 à 92, il anime l'édition du week-end du Téléjournal et de nombreuses émissions spéciales. Que ce soit à titre de reporter ou d'animateur, Charles Tisseyre a eu l'occasion de participer à de nombreuses émissions spéciales sur des événements de portée historique. Citons notamment les Jeux olympiques de Montréal, la répression brutale des manifestations de la Place Tienanmen à Pékin, le drame de l'École Polytechnique de Montréal, la crise du verglas, la création du nouveau territoire du Nunavut dans le Grand Nord et les lancements des astronautes canadiennes Roberta Bondar et Julie Payette. (Source : Radio-Canada)


Animateur / Animatrice d'émissions de services
Gino Chouinard |Clodine Desrochers | Denis Gagné | Claire Lamarche | Gildor Roy



Gino Chouinard
Originaire des Cantons de l'Est, Gino Chouinard a fait ses études au Conservatoire LaSalle en Science de la parole. Engagé comme coanimateur de l'émission jeunesse Double-Défi, il y enregistre une série de 225 émissions. Suivent rapidement de nombreux engagements d'annonceur-scripteur, puis différents postes de chroniqueur et d'animateur tant à la radio qu'à la télévision. C'est en 2003 que Gino prend la barre de l'émission du matin Salut, Bonjour! Week-end, un défi qu'il relève avec brio. En septembre 2007, il devient animateur de Salut, Bonjour ! en semaine. C'est sa première nomination au Gala Artis. (Source : TVA)


Clodine Desrochers
Ses études la destinaient à devenir professeure d'histoire au secondaire. Ses talents de communicatrice l'ont plutôt dirigée vers les médias. Durant trois ans, Clodine Desrochers a fait la pluie et le beau temps à Salut, Bonjour ! Week-end, en tant qu'animatrice à la météo. Polyvalente et curieuse, elle a également été chroniqueuse aux émissions Dodo déco, Les Ailes de la mode, Bla bla bla et Salut, Bonjour ! À l'automne 99, c'est avec enthousiasme qu'elle relève le défi d'animer Via TVA, la toute première émission du réseau national de TVA. Simultanément, on lui confie une émission de services à son image; Les Saisons de Clodine, émission qu'elle animera durant 6 ans ! Depuis l'automne 2005, elle tient les commandes de Tout simplement Clodine qu'elle anime toujours avec plaisir. Parallèlement à sa carrière d'animatrice, elle a enregistré, en 2003 et 2004, deux albums destinés aux enfants.
(Source : TVA)


Denis Gagné
Depuis 2002, Denis Gagné est associé au magazine L'Épicerie, qui traite de tous les aspects reliés à l'alimentation. Jusqu'à la fin de la saison 2006-2007, il coanimait l'émission avec Marie-Josée Taillefer et maintenant avec Johane Despins. Communicateur polyvalent, présent dans le paysage médiatique depuis plus de 25 ans, Denis Gagné a été chroniqueur ou animateur pour diverses émissions de radio et de télévision et notamment journaliste pour le magazine de consommation Les 400 coûts à Télé-Québec de 2000 à 2002. (Source : Radio-Canada)


Claire Lamarche
Saison après saison, Claire Lamarche reprend sa place de choix sur nos écrans, écrivant une autre page d'une histoire d'amour avec le public qui dure depuis plus de 20 ans! C'est après des études en sociologie et une brève carrière d'enseignante que Claire fait ses débuts à la télévision. Elle travaille d'abord pendant quelques années à la recherche et à la programmation puis, au début des années 80, elle se fait connaître des téléspectateurs québécois en animant pendant sept ans l'émission Droit de parole. Elle a par la suite animé pendant plus de 12 ans une émission quotidienne portant son nom. Avec les années, certaines émissions sont même devenues de véritables classiques comme Les Retrouvailles. (Source : TVA)


Gildor Roy
Très timide à l'école, Gildor ne savait pas trop quoi penser de son avenir. Il opta pour les lettres au cégep Lionel-Groulx avant de se diriger vers les sciences humaines, mais sans les mathématiques, sa bête noire depuis toujours. Ce n'est que plus tard qu'il s'inscrit à l'École nationale de Théâtre. Même s'il devait endurer les commentaires pas toujours encourageants de certains professeurs, il obtient son diplôme en interprétation en 83. Ironie du sort, il accepte ensuite un poste de gardien de sécurité à l'École nationale de Théâtre! Qui aurait dit que presque 20 ans plus tard, Gildor allait jouer dans près de 20 pièces de théâtre? À la télévision, Gildor a joué tous les rôles; comédien, animateur, chroniqueur. Voici quelques titres d'émissions où on l'a vu : Samedi PM, Super sans plomb, 3 gars un samedi soir, Miséricorde, 10-07 (L'affaire Kafka), Le Retour et Km/h. Par ailleurs, il a aussi animé une émission estivale L'île de Gilidor. Gildor Roy aurait-il pensé être animateur à la radio? On l'a pourtant retrouvé à la barre des émissions matinales de quelques stations montréalaises importantes. Depuis l'automne 2007, entouré de collègues tout aussi allumés les uns que les autres, il est l'animateur de Caféine, l'émission matinale de TQS. (Source : TQS)


Animateur / Animatrice d'émissions de variétés / Divertissements / Magazines Culturels et « Talk-Show »
France Beaudoin | Normand Brathwaite | Guy A. Lepage | Éric Salvail



France Beaudoin
France Beaudoin est sans contredit l'une des jeunes animatrices les plus talentueuses de la télévision d'ici. Le public la retrouve avec bonheur au quotidien dans son émission Bons baisers de France pendant la saison estivale et la saison des Fêtes à la télévision de Radio-Canada, où elle propose diverses émissions spéciales: lancement de saison, Masques, Personnalités de l'année La Presse/Radio-Canada, etc. Par ailleurs, elle anime cette année Studio 12, le grand plateau musical diffusé sur les deux chaînes de la radio de Radio-Canada. De 2000 à 2005 elle coanime Deux filles le matin au réseau TVA où on a pu aussi la voir à la barre de Les Ailes de la mode et Becs et museaux. (Source : Radio-Canada)


Normand Brathwaite
C'est au début des années 1980, après des études en théâtre, que Normand Brathwaite fait ses premiers pas dans l'univers artistique québécois. Depuis, le Québec ne cesse de découvrir les nombreux talents de cet homme-orchestre, à la fois comédien, animateur, humoriste, chanteur et musicien. Qu'il monte sur scène, qu'il anime des événements spéciaux, qu'il tienne la barre de populaires émissions de télévision ou qu'il amuse des auditeurs à la radio, Normand embrasse tous ses projets avec la même passion et avec le même professionnalisme. Son savoir-faire lui a d'ailleurs valu de nombreux prix décernés par le public (Metro Star) ou par ses pairs (Gémeaux). En plus du Match des étoiles à Radio-Canada, Normand Brathwaite anime toujours l'émission Belle et Bum à Télé-Québec. (Source : Radio-Canada)


Guy A. Lepage
Animateur de l'émission la plus populaire de la télévision de Radio-Canada depuis 2004, Guy A. Lepage a aussi connu un succès considérable avec la comédie Un gars, une fille dont il était concepteur, auteur, script-éditeur, coordonnateur et interprète en compagnie de Sylvie Léonard. Cette série a remporté une multitude de prix chez nous (Gémeaux, Metro Star, Félix) en plus d'être adaptée dans de nombreux pays. En 2003, Guy A. Lepage était comédien, coréalisateur et producteur au contenu du film Camping sauvage. Membre fondateur de Rock et belles oreilles en 1981, il célébrait avec ses complices le 25e anniversaire du groupe en le reformant pour offrir au public Le Bye Bye 2006 de RBO, expérience qui fut répétée avec autant de succès en 2007. Ces deux émissions spéciales de fin d'années ont été suivies par plus de 3 millions de téléspectateurs. (Source : Radio-Canada)


Éric Salvail
Avec 10 ans d'expérience comme animateur de foule sur les plateaux de télévision, Éric Salvail a fait rire son lot de spectateurs. Si ses collaborations à Bla bla bla, Sucré Salé ou Tôt ou tard l'ont fait connaître, c'est son rôle de coanimateur du Brunch de Maman Dion qui a permis de découvrir qu'Éric se devait d'avoir sa place au petit écran. Il a ensuite fait le tour du Québec à la recherche des célibataires les plus sexy de l'heure pour l'émission Je regarde moi non plus. En 2003, il devient animateur d'un concept inédit de téléréalité qui deviendra l'un des plus grands succès de la télé québécoise : Occupation Double. En 2005, c'est pour le 20e Gala MetroStar qu'il met à profit son talent d'animateur. En 2006, Éric Salvail anime On n'a pas toute la soirée, un concept qu'il a créé conjointement avec ses acolytes, Nathalie Laberge et Jean-Marc Létourneau en plus de fonder sa propre maison de production, TroisDeuxUn Productions. Depuis septembre 2007, il anime et produit l'émission Dieu Merci!, l'une des émissions les plus populaires de TVA cette année. (Source : TVA)


Artiste d'émissions d'humour
Jean-Michel Anctil | Lise Dion | Patrick Huard | Marc Labrèche | François Massicotte



Jean-Michel Anctil
Né le 22 novembre 66 à St-Pascal de Kamouraska, Jean-Michel Anctil est le 2e d'une famille de 4 garçons. Ses premières armes devant public, il les a acquises au Cégep Limoilou avec l'équipe d'improvisation. C'est à l'Université Laval où il étudiait en théâtre et où il faisait aussi de l'impro qu'il présente son premier spectacle en 89, intitulé Humourmania. Par la suite, il fait la tournée des bars pendant 2 ans, passant entre autres par Victoriaville, Drummondville et Trois-Rivières. En 92, Jean-Michel quitte Québec pour Montréal et s'inscrit à l'École nationale de l'humour. En 93, il participe à une tournée Juste pour rire et nous fait découvrir son personnage de Préscilla. En 94, l'humoriste est nommé Découverte de l'année au Festival Juste pour rire et présente son premier spectacle en tournée, avec plus de 250 représentations en 96. Depuis 93, il participe régulièrement aux galas du Festival Juste pour rire. De ces nombreuses prestations, on se souviendra, entre autres, du mémorable baiser donné au maire Bourque par Préscilla! Jean-Michel fait aussi partie des Parlementeries I et II diffusées sur les ondes de Radio-Canada ce qui contribue à le faire connaître au grand public. En 96, on lui demande de faire la première partie des trois spectacles donnés par Céline Dion au Centre Molson. En 2000 et 2001, il devient porte-parole du tout nouveau festival d'humour de Québec, le Grand Rire Bleue. Le 18 novembre 2003, après avoir sillonné les routes du Québec pendant quatre ans, Jean-Michel lance le DVD de son spectacle Rumeurs. Cinq semaines plus tard, ce DVD double est déjà certifié six fois platine (60 000 copies vendues)! Ayant présenté 733 fois son spectacle, Jean-Michel met fin à sa tournée en décembre après avoir vendu plus de 500 000 billets.


Lise Dion
Lise Dion est diplômée en théâtre du Conservatoire Lassalle depuis 88. Elle rafle le premier prix du concours Sketches Bell et est consacrée Découverte féminine au Festival Juste pour rire en 89, avant d'être proclamée Grande révélation du festival en 1995. En février 97, le spectacle Lise Dion dans son premier one woman show, voit le jour. Avec plus de 350 000 billets de vendus, nul doute de son succès. Par ailleurs, l'artiste a remporté trois Félix à l'ADISQ en 98. Quant à son second spectacle, Lise Dion en tournée, plus de 100 000 billets s'écoulent avant la première, et plus de 400 000 personnes y ont assisté. Le spectacle lui a valu quatre Olivier et deux Félix en 2002. Lise Dion a aussi été proclamée humoriste de l'année au Gala des Olivier en 99, 2000 et 2002. En 2003, elle personnifie Laura Cadieux dans la série télévisée du même nom et Manda Parent dans le film Ma vie en cinémascope, deux projets réalisés par Denise Filiatrault. Le DVD de son spectacle Lise Dion en tournée est sorti en octobre 2005 (plus de 50 000 copies vendues). Elle participe par la suite à l'émission Vivement dimanche consacrée à la star française Gad Elmaleh, animée par Michel Drucker. En 2007, elle anime un gala Juste pour rire et lance un DVD qui passe en revue ses 20 ans d'humour. En 2008, plusieurs projets sont en branlent, soit une mise en scène (Grandes Gueules) et un début à la radio Rock Détente dès l'automne. (Source : Agence 6e Sens)


Patrick Huard
À voir le parcours de Patrick Huard, 38 ans, né à Rosemont, on croirait lire le curriculum vitae d'un mythomane hyperactif. Au cinéma, il a joué dans une quinzaine de longs métrages dont La Vie après l'amour, Nez Rouge, Sur le Seuil, Maman Last Call et Monica la mitraille. En 2005, il tourne aux côtés de Colm Feore dans la comédie policière Bon Cop Bad Cop, et au printemps 2007, il termine le tournage de Cadavres, un long métrage scénarisé par Benoît Guichard d'après le roman éponyme de François Barcelo, et réalisé par Érik Canuel. Il a par ailleurs réalisé des vidéoclips pour Éric Lapointe et Florent Vollant, un documentaire sur le service à la clientèle pour le Canal D et son premier film en 2006, Les 3 P'tits Cochons. À la télévision, il a tenu différents rôles, des bons, des méchants et même une drag queen, pour des séries telles Music Hall, Cover Girl, Fortier et tout récemment Au Nom de la Loi pour Radio-Canada. Il a interprété Talk Radio de Éric Bogosian sur scène au Théâtre du Monument-National, ainsi qu'à la télévision sous la direction de Micheline Lanctôt. Patrick a reçu le Prix Luce-Guilbeault pour ses interprétations dans les films Les Boys et J'en suis. Il a présenté deux spectacles solos, 18 ans et plus et Face à face. Il a participé à plusieurs galas et tournées pour le Festival Juste pour rire et, au siècle dernier, il a fait la première partie du spectacle de Michel Courtemanche, ce qui lui confère environ 1 200 spectacles sur scène et des centaines de milliers de billets vendus au Québec. N'oublions pas de mentionner les DVD du spectacle Face à face, toujours en vente dans les bons magasins. Il a remporté trois Oliviers, deux Félix et, en 92, il a gagné le Premier Prix (une automobile) au Festival de Rochefort en Belgique.


Marc Labrèche
Acteur depuis l'âge de 18 ans, Marc Labrèche a joué dans une vingtaine de productions théâtrales et a été tête d'affiche de 2 comédies musicales : Gala et Pied-de-poule. En plus de son travail au théâtre, il a joué dans une dizaine de longs métrages, ainsi qu'à la télévision, où il était l'une des vedettes de La Petite Vie, émission considérée comme le plus grand succès de la télévision québécoise. Il a animé un bulletin de nouvelles satyriques, La Fin du monde est à 7 heures, et un talk-show de fin de soirée, Le Grand Blond avec un show sournois. On a aussi pu le voir dans Le coeur a ses raisons, un pastiche des feuilletons américains dans lequel il incarne 3 personnages. Il travaille actuellement sur un premier scénario de long métrage, Comment je suis devenu stupide, produit par Denise Robert. L'Âge des ténèbres était sa première collaboration avec Denys Arcand. (Source : Radio-Canada)


François Massicotte
Révélé par le Festival Juste pour rire à la fin des années 80, François Massicotte est rapidement devenu l'une des figures les plus en vue dans le monde de l'humour québécois. Celui qu'on surnomme parfois « le démon de l'humour » a également ensorcelé les ondes en tant qu'animateur et comédien à la radio et à la télévision. Grâce à ses prestations annuelles au Festival Juste pour rire, il s'affirme comme l'une des vedettes montantes de l'humour québécois. Sa popularité grandissante attire l'attention de nulle autre que Céline Dion, dont il assurera la première partie lors d'une tournée de 75 représentations en 1990-91. Un an plus tard, il présente son premier spectacle solo, intitulé Stand-up. Bilingue, il est choisi pour coanimer l'émission Opening Night, à CFCF-12. De 94 à 96, il devient l'un des invités les plus assidus de l'émission d'humour Piment fort. Il est aussi comédien dans Les Parlementeries au Théâtre Saint-Denis, et coanimateur de l'émission anglophone Love, sex and natural disasters, à la CBC. En 96, avec sa 2e création solo Une fois c't'un gars, François est acclamé par la critique et le public qui en redemande. L'aventure dure 3 ans et 200 spectacles et se retrouve en nomination pour le Félix du meilleur spectacle d'humour et des meilleurs textes d'humour de l'année, au gala de l'ADISQ. En 2002, François Massicotte propose à TQS un talk-show hebdomadaire 100 % viril, Testostérone. Par ailleurs, l'humoriste a écrit le scénario de 450, Chemin du Golf en compagnie de Jean-François Pedneault, qu'André Guérard réalisera. (Source : TQS)


Animateur / Animatrice d'émissions de jeux
Véronique Cloutier | Charles Lafortune | Patrice L'Écuyer | Julie Snyder



Véronique Cloutier
C'est en 1990 que Véronique Cloutier fait ses véritables débuts à la télé, à l'émission Les mini-stars sur le réseau TVA. Elle est à cette époque toujours adolescente. Elle s'illustre ensuite comme VJ à MusiquePlus de 1993 à 1997. En août 1997, elle se joint à la télévision de Radio-Canada où elle anime le jeu quotidien La Tête de l'emploi. C'est avec La Fureur, que sa carrière connaît une véritable explosion. Cette émission voit régulièrement son auditoire franchir le million et ses grandes spéciales sont présentées dans des stades remplis à craquer. Véronique Cloutier fait aussi valoir ses talents d'actrice à la télé dans Music Hall de Fabienne Larouche et Ceci n'est pas un Bye Bye qui a bouclé l'année 2003 à Radio-Canada. La télévision publique lui confie ensuite les émissions Stars à domicile, Ça va être ta fête, et la quotidienne Véro. Elle mène maintenant de main de maître le jeu Paquet voleur lancé l'automne dernier. Véronique Cloutier connaît tout autant de succès à la radio : à CIEL-FM en 1998-1999, à Cité Rock Détente de 2001 à 2003, et depuis 2004, sur les ondes de Rythme FM où elle anime Les midis de Véro. En plus d'être une communicatrice de premier plan, Véronique Cloutier se révèle une femme d'affaires avertie aux commandes de Novem Communications. (Source : Radio-Canada)


Charles Lafortune
Diplômé du Conservatoire d'art dramatique de Montréal, Charles Lafortune oeuvre autant comme acteur au théâtre et à la télévision que comme improvisateur et animateur. Connu grâce à son rôle de Guy dans Watatatow, il a par la suite participé à plusieurs séries télévisées dont Diva, Catherine et le populaire téléroman Les poupées russes. Il a également animé l'émission fort populaire Chasse à l'homme et, en juin 2005, le Téléthon Opération Enfant Soleil aux côtés d'Annie Brocoli. De 2004 à 2007, Charles a animé l'émission L'École des fans. Pour le plus grand bonheur de tous, on le retrouve aussi du lundi au vendredi à 18 h 30 comme animateur du jeu-questionnaire Le Cercle. Son prochain projet : La classe de 5e, le nouveau jeu télévisé de TVA qui entrera en ondes en 2008-2009. (Source : TVA)


Patrice L'Écuyer
Improvisateur, comédien, animateur de radio et intervieweur hors pair, Patrice L'Écuyer est sans contredit une des grandes vedettes du milieu culturel québécois. Avec son entregent, son empathie naturelle et son sens de l'humour, Patrice L'Écuyer fait sa marque à la télévision de Radio-Canada. On se rappelle le fameux jeu Les Détecteurs de mensonges et le talk-show L'Écuyer qu'il anime durant sept saisons consécutives. Depuis 2003, il est la tête d'affiche du jeu quotidien L'Union fait la force, a animé Qui l'eût cru et Les Missions de Patrice pendant deux saisons chacune et permet maintenant à des concurrents de remporter de magnifiques prix en relevant un défi au Moment de vérité. Patrice est aussi, depuis août 2006, animateur de l'émission matinale de Rythme FM 105.7. Pas moins de 18 MetroStars, dont six de l'année entre 94 et 2004 attestent de l'affection du public à son endroit. Le succès de Patrice L'Écuyer comme animateur ne saurait faire oublier qu'il est aussi un acteur de grand talent qui a tenu de multiples rôles au théâtre et à la télévision dont celui de Clovis dans la légendaire série Blanche. Il a été un joueur vedette de la Ligue nationale d'improvisation et a parcouru le Québec dans un duo comique avec Bernard Fortin, Jacques et Normand, de 90 à 93. Tout le monde se souvient également des nombreux Bye Bye où il partageait la vedette avec Dominique Michel. (Source : Radio-Canada)


Julie Snyder
Avec plus 20 ans de carrière, elle fait partie de celles qui n'ont plus besoin de présentation. Du canal communautaire de Vidéotron à TQS en passant par la SRC et TVA, Julie bouscule le petit écran et laisse sa trace sur toutes les chaînes de télé d'ici grâce à son style original. Première animatrice de télévision canadienne à faire carrière en France, elle continue, encore aujourd'hui, à y présenter des émissions spéciales. En 97, elle fonde sa propre entreprise, Productions J. Et que dire de Star Académie. Ce projet, dont Julie Snyder est l'instigatrice, a obtenu un succès tout simplement phénoménal avec des records d'auditoire, de ventes de disques et de tournées de spectacles ayant rempli les plus grands amphithéâtres du Québec, de l'Ontario et du Nouveau-Brunswick pour fêter la musique d'ici avec des artistes de chez nous. En plus de ces activités de productrice, c'est avec brio que Julie Snyder a animé les galas du dimanche des trois saisons de Star Académie. En janvier 2007, Julie Snyder a fait un retour en force au petit écran en tant qu'animatrice de l'émission Le Banquier, une adaptation québécoise du succès américain Deal or No Deal. C'est avec beaucoup d'énergie et d'originalité qu'elle anime cette émission. (Source : TVA)


Personnalité d'émissions de sports
Pierre Houde | Jean Pagé | Marie-Claude Savard | Michel Villeneuve



Pierre Houde
Natif de Ville St-Laurent, Pierre Houde a commencé sa carrière d'annonceur à la radio à l'âge de 18 ans. En 1982, il développe un intérêt grandissant pour le sport, tout particulièrement pour la course automobile. Les années 85-86 furent pour lui l'apothéose de cette passion alors qu'il a occupé le poste de directeur général du Grand Prix de Formule 1 du Canada. Diplômé en administration des affaires, sa carrière s'est rapidement orientée vers les communications. Il accepte alors un poste d'animateur à la radio montréalaise. Avec la venue du réseau des sports en 1989, Pierre a pu mettre en évidence sa polyvalence et son talent de commentateur. Ainsi, en octobre 89, il prend les guides de la description du hockey à RDS, du baseball du dimanche soir ainsi que l'animation de nombreuses émissions, dont un magazine hebdomadaire sur le hockey, La ligue en question. Sa grande passion pour la course automobile l'a conduit à la description des Grands Prix de Formule 1, de la série Indy Car (maintenant Champ Car) et de la série IRL. Parmi d'autres moments forts de sa carrière de descripteur, l'un d'eux est certainement d'avoir eu à composer avec l'accident mortel d'Ayrton Senna lors du Grand Prix de Saint-Marin. Cet événement télévisuel lui vaut les honneurs d'un Prix Gémeaux par l'Académie canadienne du cinéma et de la télévision pour la qualité et la justesse de son animation, honneur qu'il a reçu à deux autres reprises, lui conférant ainsi le statut d'illustre de la télévision. Il a également été en nomination pour de nombreux prix MetroStar. (Source : RDS)


Jean Pagé
À la suite de son cours classique au Petit Séminaire de Chicoutimi, Jean Pagé obtient un baccalauréat en Sciences politiques de l'Université Laval à Québec. Sa carrière dans les médias commence vers l'âge de 18 ans, en radio et en télévision, grâce à un emploi de fin de semaine et d'été à CJMT Chicoutimi. Jean Pagé devient alors directeur de l'information, poste qu'il gardera pendant cinq ans, avant d'animer une émission d'affaires publiques à la radio de Radio-Canada à Québec. Parallèlement, le service des sports de la télévision de Radio-Canada à Québec commence à utiliser ses services lors des bulletins de nouvelles. En 1982, il est embauché par le service des sports de Radio-Canada à Montréal. Il y restera onze ans, couvrant successivement, les Grands Prix de F1, les Jeux olympiques d'hiver comme ceux d'été, la fameuse Soirée du Hockey, la Coupe du monde de Soccer, le Championnat du monde de patinage artistique, les Jeux du Commonwealth, la série Cart et l'Omnium de tennis du Canada. En août 2003, le réseau TQS lui offre le poste d'animateur de 110 %. Jean Pagé accepte et depuis, dirige les débats souvent houleux de cette émission sportive unique dans le paysage télévisuel québécois, diffusée tous les soirs de semaine. (Source : TQS)


Marie-Claude Savard
Tous les chemins peuvent mener aux sports et Marie-Claude Savard en est la preuve! Après des études universitaires à l'Université de Montréal en histoire et en journalisme, Marie-Claude se lance dans une première carrière de recherchiste.
À CKVL, CKAC, CJAD et CKGM, elle collabore avec Pierre Pascau, Claude Poirier, André Arthur et plusieurs autres. De fil en aiguille, elle devient collaboratrice au culturel, à la météo puis aux sports. En 1998, Radio-Canada l'embauche comme présentatrice à la météo. Un an plus tard, elle fait le saut dans le monde du sport en animant Olympiquado, un magazine qui explique les disciplines olympiques aux adolescents. Elle se joint ensuite à l'équipe des sports de la SRC où elle est tour à tour animatrice, reporter et rédactrice. C'est avec beaucoup d'enthousiasme qu'elle s'est jointe en septembre 2004 à l'équipe de Salut, Bonjour! afin de partager sa grande passion pour le sport professionnel, amateur et de participation.


Michel Villeneuve
Animateur de la tribune téléphonique quotidienne Les amateurs de sports à la radio CKAC à Montréal, Michel Villeneuve a travaillé pendant près de vingt ans au réseau TQS où on l'a vu aux reportages en direct du hockey et du baseball, aux nouvelles sportives et comme participant régulier et parfois animateur à l'émission 110 %. Michel Villeneuve a aussi été analyste des matchs des Nordiques à la radio pendant plusieurs saisons. Il anime le rendez-vous quotidien La Zone à la télévision de Radio-Canada depuis l'automne 2007. (Source : Radio-Canada)


Rôle masculin / Téléséries québécoises
Rémy Girard | Claude Legault | Marc Messier | Jean-François Pichette | Julien Poulin



Rémy Girard
Muni d'une feuille de route impressionnante, Rémy Girard a une carrière riche et foisonnante. Au théâtre, il a livré des interprétations marquantes de nombreux grands personnages. On l'a vu, entre autres, dans Ubu roi, L'ouvre-boîte, Les joyeuses commères de Windsor, Don Quichotte, Le malade imaginaire et En attendant Godot. À la télévision, il était des distributions de Détect.inc., Emma, Bunker le cirque, La Petite Vie, Cher Olivier et Scoop. Il a également incarné l'inimitable papa Bougon de la série culte Les Bougon, c'est aussi ça la vie. Au cinéma, outre les films Maurice Richard (C. Binamé), Les invasions barbares (D. Arcand) et Un homme et son péché (C. Binamé), il a joué dans la série Les Boys I, II, III (L. Saia) et IV (G. Mihalka), La Florida (G. Mihalka), Dans le ventre du dragon (Y. Simonneau) et Le déclin de l'empire américain (D. Arcand). Nous le reverrons bientôt au grand écran, interprétant le rôle de Lucien Rivard dans Le piège américain. (C. Binamé) ainsi que celui d'Henri Leduc dans Le Grand Départ (Claude Meunier). (Source : Agence Goodwin)


Claude Legault
Joueur étoile de la LNI, Claude Legault s'est illustré aussi bien à la télévision que sur la scène, tant comme auteur que comme comédien. À la télévision, on peut le voir dans 450, chemin du Golf, Annie et ses hommes et Minuit le soir, série qui lui a récemment valu trois Gémeaux, dont deux en tant qu'auteur. Il partage ces derniers Gémeaux avec Pierre-Yves Bernard, complice de longue date, avec lequel il a aussi écrit Dans une Galaxie près de chez vous, où il incarnait Flavien Bouchard. Ils ont par la suite coscénarisé le film du même nom dans lequel il a repris ce rôle. Au théâtre, on l'a vu dans Durocher le milliardaire et Propagande, alors qu'au cinéma, il a tourné, entre autres, dans Les trois petits cochons (P. Huard), Idole instantanée (Y. Desgagnés) Gaz Bar Blues (L. Bélanger) et Dans une Galaxie près de chez vous 2 (P. Gagnon). (Source : Agence Goodwin)


Marc Messier
Marc Messier a participé à de multiples séries, téléromans et productions cinématographiques. De ses innombrables collaborations, mentionnons Grande Ourse, Omertà II, Urgence II, sans oublier La Petite Vie et Lance et compte. Au cinéma, il travaille fréquemment avec le réalisateur Louis Saia : Le sphinx (dont il a coécrit le scénario), Les Boys I, II et III de même que Les dangereux. On l'a aussi vu dans Les Boys IV (G. Mihalka), Ma tante Aline (G. Pelletier) et Bluff (M.-A. Lavoie et S. O. Fecteau). Au théâtre, il a joué sur toutes les grandes scènes montréalaises dans de nombreuses créations, entre autres Un sur six, Appelez-moi Stéphane, Les Voisins et Les Noces de tôle et il est l'un des trois acteurs de la pièce-culte Broue, qu'il a créée et dans laquelle il joue depuis plus de 25 ans! En 2007, il campe le rôle principal dans Le Grand Départ, premier long métrage de Claude Meunier en tant que réalisateur. (Source : Agence Goodwin)


Jean-François Pichette
Après des études à l'Université du Québec à Montréal en art dramatique, Jean-François paraît au grand écran dans À Corps Perdu de Léa Pool. Il retravaillera avec la réalisatrice dans Mouvement du désir en 1993. Il participe aussi au film encensé par la critique Being at Home with Claude de René-Daniel Dubois où il joue le rôle de Claude. Par ailleurs, Jean-François a joué dans des séries populaires telles que Montréal P.Q. de Victor-Lévy Beaulieu, Miséricorde de Fabienne Larouche, Alys Robi de Denise FIliatrault, Chartrand et Simonne, Virginie et Fortier de Fabienne Larouche (dans un rôle qui lui a valu une mise en nomination pour un Prix Gémeaux en 2004), Nos Étés I, II, III (d'où une mise en nomination pour un Prix Gémeaux en 2007), Les Poupées russes et Un Homme mort de Fabienne Larouche également. Jean-François sera sous peu de la distribution de la série populaire La Promesse et nous le verrons dans une nouvelle série intitulée Le coeur au vent. Au théâtre, Jean-François monte sur les planches dans Opus I et II de Balzac, Écho de Anne Mclean, Celle-là de Daniel Danis, Si tu meurs je te tue de Claude Poissant, Les Bas-Fonds de Maxime Gorki, Bonjour là, Bonjour de Michel Tremblay, Le roi se meurt de Eugène Ionesco, Le langue-à-langue des chiens de roche de Daniel Danis et La chanson de l'Éléphant de Nicolas Billon. (Source : Agence Hubert Godard)


Julien Poulin
Julien Poulin a fait ses premières armes au théâtre aux côtés de Paul Buissonneau avec le théâtre La Roulotte de la Ville de Montréal de 1965 à 1969. Durant les années 1970, il a aussi fait de la mise en scène et était présent à l'arrière-scène. Par la suite, il a créé un personnage du nom d'Elvis Gratton que le public aura la chance de voir en chair et en os en 1981 avec le film du même nom. Deux autres films d'Elvis Gratton verront le jour par la suite, soit Elvis Gratton II en 1998 et Elvis Gratton XXX en 2004. Julien Poulin est très présent dans le milieu cinématographique québécois avec des films comme Le crime d'Ovide Plouffe (1984), Le matou (1985), Comment faire l'amour avec un nègre sans se fatiguer, Gaspard et fils (1988), Le dernier souffle (1998; Prix Jutra) et en 2001, Séraphin, un homme et son péché. Pour notre plus grand plaisir, Julien Poulin est aussi très présent à la télévision. Il a joué dans Les grands remous, Super sans plomb, Blanche, Montréal P.Q. de Victor-Lévy Beaulieu, Les machos de Lise Payette, Les orphelins de Duplessis et Le volcan tranquille, pour ne nommer que quelques-unes des émissions auxquelles il a participé. Le public a aussi pu le voir dans Le négociateur I, II, III ainsi que dans la série Minuit, le soir (il a d'ailleurs remporté un prix Gémeaux pour son rôle de Gaétan). À noter que Julien a de plus repris les traits d'Elvis Gratton au petit écran. (Source : Agence Hubert Godard)


Rôle féminin / Téléséries québécoises
Suzanne Clément | Marie-Chantal Perron | Julie Perreault | Sophie Prégent



Suzanne Clément
Révélée au grand public grâce à son personnage de Martine dans Sous le signe du lion, Suzanne Clément a continué de nous séduire au petit écran (dans la série Jean Duceppe, Grande Ourse, La vie, la vie, Cover Girl et Les hauts et les bas de Sophie Paquin). Sur scène, elle a donné la pleine mesure de son talent dans Fleurs d'acier (Compagnie Jean Duceppe), Je suis une mouette... (Théâtre de Quat'Sous et Théâtre de l'Opsis), Les trois sœurs (Théâtre de l'Opsis), La cerisaie (TNM), La grande magia (Compagnie Jean Duceppe), Elektra (Théâtre de l'Opsis) et Jouliks (Théâtre d'Aujourd'hui). Au cinéma, elle a joué dans plusieurs productions, dont Opération Tango (M. Blandford et J. Despins), 2 secondes (M. Briand), Le confessionnal (R. Lepage), L'audition (Luc Picard; nomination pour le Jutra de la meilleure actrice et pour le prix Génie de la meilleure interprétation féminine dans un rôle de soutien) et La brunante (F. Dansereau; nomination pour le Jutra de la meilleure actrice de soutien). (Source : Agence Goodwin)


Marie-Chantal Perron
Depuis sa promotion de l'École nationale de théâtre du Canada en 1989, Marie-Chantal Perron n'a pas cessé de travailler. Dès sa sortie, elle enchaîne des rôles à la télévision dans Chop Suey, Graffiti, Les Héritiers Duval, Le Volcan tranquille, Réseaux, Blanche, Marguerite Volant, L'Affaire Kafka et Grande Ourse 2 pour ne nommer que quelques productions. Parallèlement, sa carrière théâtrale aussi prend son envol. Elle jouera dans plus d'une quinzaine de pièces, dont À la recherche d'Elvis mise en scène par Serge Denoncourt, Bousille et les justes de Micheline Lanctôt, qui lui a valu une nomination comme meilleure comédienne au Gala des Masques, Mambo Italiano de Monique Duceppe et Je ne sais plus qui je suis de Robert Gravel. Mais c'est surtout avec Histoires de filles et Nos Étés qu'elle a conquis le coeur du public québécois, avec des rôles qui lui ont valu respectivement une nomination comme meilleure actrice comique et dramatique. Au cinéma, elle charmera les enfants en maîtresse d'école farfelue dans La Mystérieuse Mademoiselle C, rôle pour lequel elle a encore une fois reçu une nomination pour un Jutra pour meilleure actrice et dans L'Incomparable Mademoiselle C, réalisation de Richard Ciupka. Tout récemment on a pu la voir dans Le Secret de ma mère de Ghyslaine Côté. En 2008, elle remontera sur les planches dans Ruines avec le Théâtre Opsis, pièce mise en scène par Jean Gaudreau et on la reverra au cinéma dans Borderline réalisé par Lyne Charlebois. (Source : Agence Fontaine de Lamirande)


Julie Perreault
Elle est née un 6 juin à St-Jean-Chrysostome sur la Rive-Sud de Québec. C'est à 18 ans qu'elle s'installe à Montréal pour y faire des études au Conservatoire d'art dramatique. À sa sortie de l'école en 1998, elle travaille surtout au théâtre. On a pu la voir entre autres dans La nostalgie du paradis, pièce présentée au Théâtre d'Aujourd'hui en 2000 et dans Clone-moi au Théâtre des Grands Chênes. Elle se fait surtout connaître du grand public grâce à ses rôles à la télévision. D'abord dans Trois fois rien de 2002 à 2005, puis dans Minuit le soir de 2004 à 2006, où elle incarne le personnage principal de Fanny qui lui vaut une nomination dans la catégorie Meilleure interprétation premier rôle féminin au Gala des prix Gémeaux en 2005, 2006 et 2007. Pour le même rôle, elle est aussi nommée au Gala Artis en 2006. Au cinéma, le public a pu la voir dans le film Horloge biologique en 2004, réalisé par Ricardo Trogi et dans le film de Patrick Huard, Les 3 P'tits Cochons, puis dans le film Bluff de Marc-André Lavoie et Simon-Olivier Flecteau produit par Orange Films. (Source : Agence Maxime Vanasse)


Sophie Prégent
Sophie Prégent compte parmi les visages familiers du petit écran. Après avoir ravi les tout-petits en incarnant Cybelle dans La Princesse astronaute, elle marque le public québécois, de 1996 à 2001, grâce à son rôle de Marielle dans Le Retour. Depuis sa sortie de l'École nationale de théâtre, en 1990, Sophie Prégent a tenu plusieurs rôles à la télévision, entre autres dans Jamais deux sans toi, Scoop, Tribu.com, Catherine, ainsi que dans Nos Étés et Rumeurs, téléromans dans lesquels elle figure toujours. Dernièrement, on a pu la voir dans Lance et Compte : La Revanche. Au cours de la prochaine année, on la retrouvera dans son rôle de Brigitte Caron, dans la nouvelle télésérie Miss Météo, adaptation du téléfilm du même nom. Au théâtre, Sophie a joué dans de nombreuses pièces, dont Tristan et Yseult au TNM, La seconde surprise de l'amour à L'Espace Go et Cyrano de Bergerac aussi présenté au TNM. Au cinéma, elle a fait une apparition remarquée, en incarnant le personnage de Simone, dans Un crabe dans la tête du réalisateur André Turpin. On la verra bientôt dans Les 3 P'tits Cochons, première réalisation de Patrick Huard. (Source : Agence Maxime Vanasse)


Rôle masculin / Téléromans québécois
Denis Bouchard | Sébastien Delorme | Vincent Graton | Marcel Leboeuf | Claude Legault



Denis Bouchard
Denis Bouchard est auteur, comédien, metteur en scène, concepteur et directeur artistique. Il a joué dans une trentaine de pièces de théâtre, dont Bousille et les justes, Les Fridolinades et plus récemment Bang qu'il a aussi écrit. À la télévision, il a joué et joue toujours Lulu dans Lance et Compte et plus récemment Hugo dans Annie et ses hommes, rôle pour lequel il a obtenu plusieurs prix Artis et Gémeaux. Au cinéma, il a joué dans plus de vingt-cinq films dont Histoires d'hiver et Les matins infidèles, pour lequel il a remporté le Prix Guy-Lécuyer et le Bayard d'Or au Festival de Namur en Belgique. Il a assuré la mise en scène et la direction artistique de plus de cent spectacles, dont ceux de Garou, Stéphane Rousseau, Anthony Kavanagh et Grégory Charles. (Source : Agence Goodwin)


Sébastien Delorme
Sébastien Delorme fait ses armes de comédien au sein de l'école de théâtre du Collège Lionel-Groulx avec la promotion de l'année 1995. Ce comédien a collaboré à une vingtaine de téléromans et téléséries dont Lance et Compte : le grand duel, La Promesse (émission pour laquelle il remporte le prix Gémeaux de la meilleure interprétation de premier rôle masculin), Le 7e Round, Annie et ses hommes, Un homme mort, Le Monde de Charlotte et Cauchemar d'amour III, pour ne citer que ses projets les plus récents. C'est bien sûr au théâtre que l'on retrouve Sébastien Delorme dans de nombreux rôles. De 1995 à 2005, il a joué dans plus de 25 pièces de théâtre entre autres au Théâtre d'Aujourd'hui, au Théâtre du Nouveau Monde, au Rideau Vert et à la Compagnie Jean Duceppe. Il a ainsi joué dans L'avocat et l'inspecteur (1995), Cyrano de Bergerac (1996), Lugrèce Borgia et Fenêtre sur le ciel (1997), Le chemin des passes dangereuses, L'abdication et Ma grosse chum de fille (1999), Bluff, Sous le regard des mouches et L'école des femmes (2000), Les oiseaux de proie (2001), Le Misanthrope (2002), La nature même du continent (2003), La ménagerie de verre, Harbonneau et le chef et La fausse suivante (2004), et enfin Le pont (2005). Au cinéma, on a pu apercevoir Sébastien Delorme en 2002 dans Gaz Bar Blues de Louis Bélanger. (Source : Agence Maxime Vanasse)


Vincent Graton
Diplômé du Conservatoire d'art dramatique de Montréal en 1981, Vincent Graton a surtout été remarqué à la télévision, du Parc des braves à l'Auberge du chien noir en passant par la très prestigieuse série La vie, la vie, sans oublier L'Héritage, Chambre en ville, Le Retour et La Part des anges. Vincent est une figure de proue de notre télévision depuis deux décennies. Au théâtre, il a été des pièces Des hommes d'honneur et La mort d'un commis voyageur chez Duceppe, Les années au Théâtre de Quat'Sous, Comédie russe avec le Théâtre de l'Opsis, Les nô modernes au Théâtre du Rideau Vert, Galilée et Roméo et Juliette au TNM. Plus récemment, il a été de la distribution de la pièce de théâtre La petite scrap mise en scène par Marc Béland à l'hiver 2005. On a aussi vu Vincent dans le premier film très remarqué de Louise Archambault, Familia en 2005 et dans La brunante de Fernand Dansereau. Par ailleurs, il maîtrise aussi l'art de la chronique et de l'animation. Nous avons pu le voir dans Deux filles le matin et À la di Stasio où il est invité régulièrement à partager ses passions. Il a également été coanimateur à l'émission estivale du matin à Radio-Canada, Des kiwis et des hommes. Nous pouvons le voir présentement dans la série Toxique où il agit en tant que narrateur et animateur. (Source : Agence Hubert Godard)


Marcel Leboeuf
Marcel Leboeuf coiffe plusieurs chapeaux, œuvrant à titre de producteur, comédien, coauteur et animateur, tant à la télévision qu'à la radio et au théâtre. Il est également conférencier. Il a joué, coécrit et produit plusieurs spectacles pour le Théâtre des Grands Chênes, dont il était propriétaire. On a pu aussi le voir dans Toc Toc (Les Productions Juste pour rire II et Monument-National), Ladies Night (Zone 3, Grand Théâtre et tournée québécoise), Les fourberies de Scapin (Théâtre du Rideau Vert), La fin de la civilisation (Théâtre de Quat'Sous) et Pour adultes seulement (Théâtre de Quat'Sous). À la télévision, s'il compte d'innombrables collaborations, notons Virginie, Watatatow, Le Retour et Gypsies. Il a assuré l'animation d'émissions telles Un monde de fous, La chasse aux trésors et Monopoly. Au cinéma, on a pu le voir entre autres dans Rafales (A. Melançon). (Source : Agence Goodwin)


Claude Legault
Joueur étoile de la LNI, Claude Legault s'est illustré aussi bien à la télévision que sur la scène, tant comme auteur que comme comédien. À la télévision, on peut le voir dans 450, chemin du Golf, Annie et ses hommes et Minuit le soir, série qui lui a récemment valu trois Gémeaux, dont deux en tant qu'auteur. Il partage ces derniers Gémeaux avec Pierre-Yves Bernard, complice de longue date, avec lequel il a aussi écrit Dans une Galaxie près de chez vous, où il incarnait Flavien Bouchard. Ils ont par la suite coscénarisé le film du même nom dans lequel il a repris ce rôle. Au théâtre, on l'a vu dans Durocher le milliardaire et Propagande, alors qu'au cinéma, il a tourné, entre autres, dans Les trois petits cochons (P. Huard), Idole instantanée (Y. Desgagnés) Gaz Bar Blues (L. Bélanger) et Dans une Galaxie près de chez vous 2 (P. Gagnon). (Source : Agence Goodwin)


Rôle féminin / Téléromans québécois
Chantal Fontaine | Monique Mercure | Michèle Barbara-Pelletier | Guylaine Tremblay



Chantal Fontaine
Née à St-Hyacinthe le 11 octobre 1965, Chantal Fontaine a toujours voulu devenir comédienne. Elle s'inscrit donc au cégep de St-Hyacinthe en théâtre. Son professeur de l'époque voit en elle beaucoup de talent. Après diverses auditions, elle se décourage et travaille pendant 4 ans chez un producteur bovin de la région. Elle développe pendant ce temps des talents de joueuse de tennis et forme une famille avec son conjoint. C'est finalement dans la télésérie Scoop qu'elle décroche un petit rôle. Quelques mois après le tournage, elle a un accident de voiture à la campagne et doit prendre du repos après un choc nerveux important. C'est à ce moment qu'elle découvre ses talents de cuisinière puisqu'elle cuisine pour passer le temps. Mais les producteurs recommencent à l'appeler et nous la redécouvrons dans, Urgence et Au nom du père et du fils avant de s'en éprendre dans la quotidienne Virginie à Radio-Canada.


Monique Mercure
Depuis 40 ans, Monique Mercure mène une impressionnante carrière sur les grandes scènes nationales et au cinéma. Elle a interprété une centaine de grands rôles au théâtre et a prêté son talent à près de 50 productions cinématographiques. Elle a travaillé avec de nombreux réalisateurs de renom, tels que Jutra, Mankiewicz, Brassard, Lord, Beaudin, Chabrol, Simoneau, Cronenberg, Girard et Smith. Tout au long de sa carrière, elle a remporté de prestigieux prix, incluant un prix du Festival de Cannes pour son rôle dans J. A. Martin, photographe. On l'a par ailleurs vue au théâtre dans Tristan et Yseult et Les manuscrits du déluge (TNM) à la télévision dans Le retour, au cinéma dans Saints-Martyrs-des-Damnés (R.Aubert) et Nouvelle-France (J.Beaudin). Monique Mercure a assuré la direction générale et artistique de l'École nationale de théâtre du Canada de 1981 à 2000. (Source : Agence Goodwin)


Michèle Barbara-Pelletier
On peut apprécier le talent de comédienne de Michèle-Barbara Pelletier depuis trois ans dans La promesse. L'interprète d'Isabelle Chamberland a conquis un large public de téléspectateurs. Ainsi, depuis plusieurs années ses participations dans les séries et téléromans sont nombreuses : Music Hall I et II, Rivière des Jérémie, Fortier, L'ombre de l'épervier I et II et Ces enfants d'ailleurs. Au cinéma, on se rappelle sa prestation dans la comédie Nez rouge où elle tenait l'affiche en compagnie de Patrick Huard. Les cinéphiles l'ont également vu dans Papillon, La comtesse de Bâton Rouge, Noce de marbre et plusieurs autres dont quelques films tournés en anglais. Soulignons qu'elle a remporté un prix Gémeaux dans la catégorie Meilleure actrice de soutien dans une série pour son rôle dans Fortier en 2001. Au cours des dernières années, ses nominations à titre de meilleure actrice ou de meilleure actrice de soutien se sont succédés. (Source : TVA)


Guylaine Tremblay
Guylaine Tremblay est sortie du Conservatoire d'art dramatique de Québec en 1984. Grandement aimée du public, elle est récipiendaire du MetroStar pour la personnalité féminine de l'année en 2005, ainsi que du prix Artis de la personnalité féminine de l'année en 2006 et 2007. Sur scène, on l'a vu dans Albertine en cinq temps de Michel Tremblay et 24 poses (portraits) de Serge Boucher. Les adaptations télévisuelles de ces deux pièces lui ont valu le prix Gémeaux de la meilleure interprétation féminine en 2000 et 2003. Également en 2003, le coloré personnage de Caro dans La Petite Vie lui vaut un second prix Gémeaux, mais c'est son personnage d'Annie dans Annie et ses hommes qu'elle interprète depuis bientôt six ans qui lui vaut la cote d'or du public. Au grand écran, Guylaine Tremblay a participé à une dizaine de productions. Tout récemment, on a pu apprécier sa prestation dans Contre toute espérance de Bernard Émond, et bientôt nous pourrons la voir dans Le grand départ, premier long métrage de Claude Meunier. (Source : Agence Mona Portelance)


Artiste d'émissions jeunesse
Stéphane Bellevance | Maxime Desbiens-Tremblay | Jean-François Harrison | Mariloup Wolfe



Stéphane Bellevance
Animateur de l'émission Méchant changement depuis maintenant trois ans, Stéphane Bellavance s'est taillé une place de choix dans le cœur des jeunes depuis les tout premiers balbutiements de la chaîne VRAK.TV en participant à plusieurs émissions comme Réal-it, Réal-tv et A+, émissions pour lesquelles il a été mis en nomination soit au Gala Artis, soit au Gala des prix Gémeaux (récipiendaire du Gémeaux Meilleure animation : émission jeunesse 2006). Mordu de son métier, Stéphane est un touche-à-tout passionné par toutes les facettes de son travail; le jeu, l'animation, la mise en scène, l'écriture et la production font partie de son quotidien. Copropriétaire de deux théâtres d'été (le Théâtre des Marguerites à Trois-Rivières et le Théâtre de Chenal-du-Moine à Sorel), il participe avec fierté à cette tradition du rire en été si chère aux Québécois. Une de ses productions dont il a fait la mise en scène a été récompensée au Gala des Masques en 2004. Qu'il soit invité à cuisiner avec Ricardo, à donner son opinion à Loft Story, à entraîner les oranges de la LNI ou à fouler les planches de Théâtre Jean Duceppe, Stéphane attaque tous ses projets de la même façon : avec bonheur et passion. (Source : VRAK.TV)


Maxime Desbiens-Tremblay
Maxime Desbiens-Tremblay possède plusieurs années de métier puisqu'il décroche son premier rôle dans Alys Robi (F. Labonté) à l'âge de 9 ans. Sa carrière l'emmène ensuite vers la coanimation des Couche-tôt (S. Laporte) et nous l'avons également vu dans des émissions télé telles que Un gars, une fille (Avanti), Urgence (M. Poulette), Bye Bye 95, Olympicado (P. Mondor) et dans le magnifique téléfilm L'histoire de l'oie (Tim Southam). Maxime interprète depuis 2001 le populaire Manolo de Ramdam pour lequel il est en nomination au Gala MetroStar (2005) et au Gala Artis (2006). Parallèlement à sa carrière télévisuelle, Maxime s'adonne à son autre passion, la musique. Vous pourrez enfin découvrir cette autre facette de son talent prochainement dans Muguette nucléaire (Marc Drouin) où il y interprétera le rôle de Ti-Loup. (Source : Agence Chantal David)


Jean-François Harrison
Jean-François Harrisson a derrière lui un parcours scolaire à l'image de sa jeune carrière : diversifié, stimulant et riche en rebondissements. Né à Montréal, c'est à Matane qu'il grandit. Là-bas, il est pensionnaire dans une école qui lui offre l'occasion de participer à des échanges linguistiques, entre autres au Vermont. Au cours de ces années, il se découvre de nombreux champs d'intérêt, dont le handball, le trombone à coulisse, et bien sûr, le théâtre et l'improvisation. Puis, il amorce des études dans les champs les plus variés (administration, biologie, soins infirmiers), avant de se tourner vers l'art dramatique et d'être accepté à l'option théâtre du cégep de St-Hyacinthe. Après une année passée à voyager en Europe, il revient et commence immédiatement à travailler. Les rôles à la télévision s'enchaînent alors. On le retrouve coup sur coup dans Watatatow, Max inc., Ramdam, Une grenade avec ça? (dans un rôle pour lequel il est mis en nomination au Gala des prix Gémeaux en 2005) et Minuit, le soir. Dans KARV, l'anti-Gala et R-Force, il endosse le rôle d'animateur. Au théâtre, il est de la distribution de Les Zurbains, production du Théâtre Le Clou, compagnie avec laquelle il se produit à Paris en 2001. Malgré son horaire chargé et la grande demande qu'il suscite, le jeune comédien tient à poursuivre sa formation. Il participe donc à plusieurs stages, dont ceux de Danielle Fichaud (jeu caméra), Huguette Uguay (voix et diction) et Kate Blight (technique Laban et Grotovski). (Source : VRAK.TV)


Mariloup Wolfe
Mariloup Wolfe fait partie du paysage artistique québécois depuis l'année 2000. Elle a suivi plusieurs formations en cinéma, dont une spécialisation en production cinématographique à l'Université Concordia. Dès ses débuts, elle se fait remarquer dans plusieurs séries télévisées, dont TAG et 2 Frères. En 2001, le rôle de Mariane dans l'émission jeunesse Ramdam lui est confié et la révèle au grand public. Pour sa prestation, elle reçoit en 2005 le prix MetroStar dans la catégorie Artiste émission jeunesse. Mariloup Wolfe a également joué au cinéma dans le film à succès C.R.A.Z.Y. en 2004. (Source : Agence Maxime Vanasse)



Le Prix Artis - Personnalité masculine
Pierre Bruneau | Marc Labrèche | Charles Lafortune | Guy A. Lepage | Jean-Luc Mongrain



Pierre Bruneau - (voir description ci-haut)


Marc Labrèche - (voir description ci-haut)


Charles Lafortune - (voir description ci-haut)


Guy A. Lepage - (voir description ci-haut)


Jean-Luc Mongrain - (voir description ci-haut)


Le Prix Artis - Personnalité féminine
Véronique Cloutier | Lise Dion | Julie Snyder | Sophie Thibault | Guylaine Tremblay



Véronique Cloutier - (voir description ci-haut)

Lise Dion - (voir description ci-haut)


Julie Snyder - (voir description ci-haut)


Sophie Thibault - (voir description ci-haut)


Guylaine Tremblay - (voir description ci-haut)








< - RETOUR - >