Communiqué



4 artistes du Québec à la rencontre du Chili

8 Octobre 2007 - Une délégation d'artistes québécois vient tout juste de s'envoler pour le Chili afin de participer à la 8e édition de la Biennale de Video y Nuevos Medios de Santiago du Chili qui aura lieu du 2 au 28 octobre prochain.

C'est en compagnie de Claude Bélanger, commissaire de l'exposition québécoise, que Manon De Pauw, Martin Bureau, Jean-François Côté et Murielle Dupuis Larose, sont partis pour Santiago du Chili le 20 septembre dernier pour effectuer une résidence de création en vidéo dans le cadre de la Bienale de Video y Nuevos Medios. Les oeuvres des quatre artistes québécois, présentées sous le thème Cités, citoyennetés
citoyens
, seront exposées au Museo de Arte Contemporáneo pour toute la durée de la biennale sud-américaine aux côtés des oeuvres d'une vingtaine d'artistes internationaux. Un catalogue trilingue (anglais, espagnol, français) de cette production québécoise sera réalisé pour l'occasion.

Cette présentation québécoise résulte d'un travail de co-production entre Manifestation internationale d’art de Québec et La Bande Vidéo (deux organismes artistiques de Québec dont le mandat vise la diffusion d’oeuvres originales en arts visuels et médiatiques) en association avec la Corporation chilienne de vidéo (organisme produisant la Biennale de Video y Nuevos Medios). Elle fait suite à des échanges précédemment réalisés entre Manifestation internationale d'art de Québec et des organismes chiliens dans le cadre de la Manif d'art 2 (2003) et la Semana Francófona au Chili (2004), ainsi qu’à la présentation récente de Digital Chile_07 à Québec. Visitez le site Internet de la biennale – http://www.bienaldevideo.cl –, de Manifestation internationale d'art de Québec – http://www.manifdart.org– et de La Bande Vidéo –www.meduse.org/labandevideo/ – pour de plus amples détails.

Peintre et vidéaste, Martin Bureau vit et travaille à Saint-Jean-de-l'Île-d’Orléans. Sa production s'articule autour de contrastes mis en scène avec une intention d'engagement et de critique. Il s'intéresse particulièrement aux notions de pouvoir, de surveillance et de contrôle, notamment ceux exercés par les médias.

Dans une investigation audio et vidéo, l'artiste montréalaise Manon De Pauw observe les rapports entre l'individu et la collectivité dans le cadre de mises en situation particulières. Le temps d’un tournage, elle crée des microsociétés d'artistes régies par des règles plus ou moins strictes, mais où tout peut arriver sur le plan humain. Sa recherche s'articule autour de gestes et d’états mentaux et physiques, de sonorités et de matérialités induits par ceux-ci. Jean-François Côté scrute diverses manières d'habiter le monde, de le parcourir et de s'y inscrire dans un rapport critique face à la multitude d'images présentes dans la société moderne. Il termine présentement son doctorat en arts visuels et histoire de l'art à Québec.

L'artiste québécoise Murielle Dupuis Larose présente une pratique artistique privilégiant une approche in situ. Dans le cadre de ce projet, elle articule son langage autour de la tentative de rentrer en relation avec l'autre, de saisir la manière de voir de l’autre.

Procurez-vous le catalogue de cette production québécoise dès le 12 octobre 2007 auprès de Manifestation internationale d'art de Québec et de La Bande Vidéo au coût de 10$ (can).


Manifestation internationale d'art de Québec
http://www.manifdart.org
info@manifdart.org
418.524.1917

La Bande Vidéo
http://www.meduse.org/labandevideo/
info.labandevideo@meduse.org
418.522.5561


- 30 -



Source : Manifestation internationale d'art de Québec







< - RETOUR - >