Communiqué



Le FIPTR accueille les poètes wallons Delaive et Chenot

4 Octobre 2007 - Le poète de Wallonie-Bruxelles Serge Delaive sera l'un des invités de la 23e édition du Festival international de la poésie de Trois-Rivières (FIPTR) qui se tiendra jusqu'au 7 octobre 2007. À l'instar de celle d’une centaine de poètes venus d'un peu partout, la poésie de Serge Delaive s'insérera dans le paysage trifluvien lors de diverses activités publiques, au menu desquelles figurent dîners et soupers poésie, 5 à 7 poétique et l'incontournable grande soirée de la poésie.


Dans la foulée du FIPTR, Serge Delaive participera à diverses activités telles les soirées poésie officielles de l’événement, les nuitées « Poèmes de nuit », les rencontres de poètes où il exposera la situation de la poésie en Belgique de même que les « apéros » et soupers poésie. De plus, il participera à deux reprises à l'activité « Poèmes en direct » où il s'inspirera des oeuvres de la Québécoise Gisèle Boulianne pour laisser aller son élan créatif.


Exceptionnel artiste de la plume, Serge Delaive est né en 1968 à Liège. Il a cofondé la revue Le Fram et en assure l'animation. Il a aussi fondé les éditions Le Fram dont le premier volume est paru en 2000. Il a écrit deux romans et plusieurs recueils de poésie dont les plus récents sont Photographies, en 2005 ; En rade et Les jours suivi de Ici en 2006. Son prochain ouvrage, Poèmes sauvages paraîtra à la fin d'octobre 2007.


De son côté, le poète wallon Francis Chenot sera accueilli en résidence à la Maison de la Poésie de Trois-Rivières, jusqu'au 20 octobre 2007. Inaugurée en 2001, la Maison de la Poésie de Trois-Rivières accueille des poètes étrangers venus découvrir le Québec et laisser leurs impressions pour publication dans l'une ou l'autre des revues de poésie gérées par le Groupe Écrits des Forges. Rappelons que la Communauté française de Belgique a été la première communauté à y être représentée par André Schmitz, un autre poète wallon.


Francis Chenot est né le 6 mars 1942 à Petitvoir. De l'Ardenne, il a gardé les silences têtus et l'économie de mots qui caractérisent son écriture. Fondateur, avec Francis Tessa, de la Maison de la Poésie d'Amay et des éditions de l'Arbre à Paroles, il a en effet peu publié; une douzaine de recueils et de plaquettes en trente-cinq ans. Deux titres importants : Mémoire de schiste (1981, à l'Ardoisière, prix René Lyr 1982, réédité à l'Arbre à Paroles en 1990) et Le principe de solitude (et autres fragments de conjuration) en 1997 à l'Orange bleue. Des recueils qui, avec leur distance vis-à-vis de la mondanité littéraire, lui vaudront le prix Arthur Praillet 1997. Rédacteur en chef du bimestriel Une autre chanson, il est aussi directeur de la revue L'Arbre à Paroles.


Par ailleurs, en marge de ce Festival, le poète wallon Pierre Schroven, lequel dirige la revue Remue-Méninges, effectuera une résidence à la Maison de la Poésie de Trois-Rivières à la fin octobre, pour une durée d'un mois.



La présence au Québec de poètes est rendue possible grâce au soutien du Commissariat général aux Relations internationales de la Communauté française de Belgique et de la Délégation Wallonie-Bruxelles au Québec. Cette dernière représente la Communauté française et la Région wallonne de Belgique auprès du gouvernement du Québec. Hormis la gestion des relations économiques et commerciales entre le Québec et la Région wallonne, prises en charge par la Représentation économique et commerciale de la Région wallonne à Montréal, la Délégation a pour mission de mieux faire connaître aux Québécois toute la diversité de la Wallonie et de Bruxelles et de dynamiser les partenariats qui se nouent entre les deux communautés.



-30-



Source : Veronique Chayer,
Responsable des communications,
Délégation Wallonie-Bruxelles au Québec







< - RETOUR - >