Communiqué



TfT: 40 ans de théâtre pour vrai!

28 Août 2007 - Le Théâtre français de Toronto : 40 ans de théâtre pour vrai!

« En quarante ans, le Théâtre du p’tit Bonheur devenu le TfT a présenté plus de 210 pièces de théâtre de chez nous et d’ailleurs. Aujourd’hui, je vous propose ma 10ème saison, et j’en suis fier, d’autant plus fier que ça fait quarante ans pour la compagnie. Quel bonheur quand le public vous dit : « Lâchez pas, ça nous fait du bien de venir au théâtre! » Comme nous ne pouvons pas raconter nos histoires si nous n’y croyons pas. Voici donc pourquoi nous disons : 40 ans de théâtre pour vrai! » Guy Mignault, directeur artistique.


Pour souligner son 40e anniversaire, le TfT est fier de vous offrir un nouveau spectacle musical, signé Guy Mignault, Si on chantait, le texte tant attendu de notre deuxième auteur en résidence, Glen Charles Landry, Le Don Quichotte de Toronto, une création en provenance de Montréal, Avaler la mer et les poissons, L’Homme invisible/The Invisible Man du poète franco-ontarien Patrice Desbiens et quatre productions pour jeune public.


Face au succès que remportent les soirées avec surtitres, le TfT continuera pour la deuxième année, de vendre des abonnements surtitres. Mais pour cette année particulière, la saison propose quelques nouveautés :

. Un gala et des activités spéciales, pour célébrer le 40e anniversaire de la compagnie comme il se doit. Le gala se tiendra le 15 novembre 2007 au Casa Loma et les billets seront en vente dès le lancement de la saison 2007-2008. Le TfT organisera quatre soirées de lectures le lundi sur des thèmes variés : poésie, comédie musicale, théâtre classique et quiz;

. Un spectacle pour enfants, supplémentaire. Au total, le TfT présentera deux spectacles pour enfants, un pour ceux entre 4 et 7 ans et un second pour ceux entre 8 et 12 ans.


Pour commencer, un grand Molière, sinon le plus grand : Le Misanthrope. C’est dans Le Misanthrope que Molière nous livre sa pensée sur l’authenticité, à travers Alceste, un homme qui ne se sent pas fait pour vivre dans une société qui oblige à de nombreux compromis. Malheureusement pour lui, Alceste est aussi amoureux de Célimène, une jeune coquette légère et sans coeur qui ne peut concevoir de vivre loin des mondanités…
Du 24 oct. au 10 nov. 2007; surtitrées : les 25-31 oct. et 2-3 nov.
Une production du Théâtre français de Toronto.


Avaler la mer et les poissons de Sylvie Drapeau et Isabelle Vincent.
Un texte en finesse qui juxtapose deux styles de vie, deux femmes dont le destin s’entremêle autour d’une trahison qui n’en est pas une. On passe de la réalité à l’imaginaire, de la vie publique à l’inspiration solitaire de l’artiste, à travers des tableaux tantôt émouvants, tantôt cocasses. Avaler la mer et les poissons permet au TfT d’accueillir pour la première fois le Théâtre de la Manufacture. Les auteures sont deux comédiennes magistrales que le public torontois a rarement l’occasion de voir sur scène.
Du 28 novembre au 2 décembre 2007
Une production du Théâtre de la Manufacture de Montréal.


Le Don Quichotte de Toronto de Glen Charles Landry, auteur en résidence.
Le Don Quichotte de Toronto trouve ses origines dans le conte Le Don Quichotte de la Gare Union que Glen Charles avait écrit pour Contes urbains, contes torontois 2005. Cette histoire riche en filons dramatiques a été développée dans le cadre du programme d’auteur en résidence du TfT avec la collaboration, entre autres, du Centre des Auteurs Dramatiques à Montréal. Les textes de Glen Charles sont empreints de la poésie de son Acadie natale.
Du 13 au 24 février 2008; représentations surtitrées les 14, 20, 22 et 23 février.
Une production du Théâtre français de Toronto.


L’Homme invisible/The Invisible Man de Patrice Desbiens.
La poésie de Desbiens est célébrée pour sa simplicité et l’humour tendre qui la traverse. Prix de la meilleure production 2005 décerné par le Cercle des critiques de la capitale, L’Homme invisible / The Invisible Man nous remet en présence de ce poète de grand talent. Notre public francophone se retrouvera dans le personnage tiraillé entre deux langues et deux cultures.
Du 26 mars au 6 avril 2008; spectacle bilingue.
Une création du Théâtre de la Vieille 17 en collaboration avec le Théâtre français du Centre national des Arts.


Et si on chantait… Fantaisie musicale de Guy Mignault.
Il n’était pas question pour nous de célébrer notre 40e anniversaire sans créer un nouveau spectacle en chansons. Nous aimons chanter et nous croyons que nos spectateurs et abonnés en raffolent. Donc, c’est un cadeau qu’on se fabrique pour célébrer tous ensemble.
Du 23 avril au 10 mai 2008; surtitrées les 24 et 30 avril, 2, 8, 10 mai.
Une production du Théâtre français de Toronto.



Volet Nouvelles Générations (adolescents)
Les Zurbains 2007

Quatre textes écrits par des jeunes de Montréal, Québec et Toronto et un par un auteur professionnel. Depuis le début du projet à Toronto en 2004, Les Zurbains a permis à des centaines de jeunes francophones qui parlent anglais dans la cour de l’école d’explorer leur créativité dans leur langue maternelle. Cette année encore, deux des contes ont été écrits par des jeunes auteurs torontois : La vie, sapristi! de Chantal. Portelance et Le derrière d'un scandale de Adrienne Blacklock.
Matinées scolaires le 13 novembre à 13h, le 14 novembre à 10h et 13h ; représentation grand public le mercredi 14 novembre 2007 à 19h.
Une production du Théâtre Le Clou de Montréal.


Le Fantôme de Canterville d’après Oscar Wilde
Adaptation théâtrale : Véronique Daudelin, Jean-François Hamel, Olivier Normand et Klervi Thienpont. L’humour de la pièce et son énergie pétillante interpellent les adolescents et leur ouvrent une fenêtre sur les multiples possibilités qu’offre le théâtre. C’est aussi un spectacle qui a enchanté les adultes. Le Fantôme de Canterville a fait frémir de plaisir ses publics de tous les âges. Un spectacle festif pour une année d’anniversaire!
Matinées scolaires le 27 février à 13h et le 28 février à 10h et 13h ; représentation grand public le 27 février 2008 à 19h
Une production du Théâtre des 4 Coins de Québec.


Volet Jeune public (enfants)
Conte de la lune
de Philippe Soldevila, inspiré de nouvelles de l’écrivain espagnol Pere Calders. Cette lumineuse production est l’histoire d’un fils qui, à l’aide d’un journal intime retrouvé dans une vieille valise, nous invite à partager un moment important de l’enfance de son père, immigrant espagnol établi en Amérique. Ce conte saura toucher les Torontois de longue date, tout comme les nouveaux arrivants.
Matinées scolaires les 21 et 22 novembre 2007 à 10h et 13h ; représentation Famille le samedi 24 novembre 2007 à 14h.
Une création du Théâtre des Confettis de Québec et du Théâtre Populaire d’Acadie en collaboration avec le Théâtre Sortie de Secours de Québec.
Gagnante du Masque de la production « Jeunes publics » en 2006.


La Bonne Femme, de et avec Jasmine Dubé
Cette année, pour la première fois, nous nous adressons aux 4 à 7 ans avec La Bonne Femme, spectacle conçu et joué par Jasmine Dubé, une alliée de longue date qui pense elle aussi qu’il est important de faire découvrir le théâtre aux enfants.
Matinées scolaires les 10 et 11 avril 2008 à 10h et à 13h; représentation Famille le 12 avril 2008 à 14h.
Une production du Théâtre des Bouches Décousues de Montréal.
Gagnante du Masque de la production « Jeunes publics » en 1996.


Pour en savoir plus sur la saison 2007-2008 du TfT, composez le (416) 534-6604 ou visitez http://www.theatrefrancais.com


-30-


________________________________________


Le 40ème anniversaire du TfT marque le début d’une nouvelle ère.
Notre mission Fondé en 1967, le Théâtre français de Toronto (TfT) est un théâtre professionnel de langue française, de répertoire et de création. Il s’adresse à tous les amateurs de théâtre en français, tant les francophones que les francophiles : ce faisant, il contribue au développement culturel et pédagogique de la communauté francophone de Toronto.

Notre vision artistique
La vision artistique de Guy Mignault, le Directeur artistique du TfT est la suivante :
« De la comédie à la création contemporaine en passant par le répertoire classique et moderne, le bassin d’oeuvres théâtrales en français dans lequel le TfT puise les pièces qu’il diffuse est vaste. Compagnie éclectique, le TfT crée, produit et accueille des productions théâtrales d’ici et d’ailleurs. La création occupe une place importante dans la démarche artistique du TfT ; elle est source d’échanges, de découvertes et de ressourcement. Les choix artistiques du TfT sont portés par le besoin de raconter, de surprendre et d’émouvoir les amateurs de théâtre en français qu’ils soient des enfants, des adolescents ou des adultes.

Parce que nous croyons en l'influence que peut avoir le théâtre sur la communauté et les artistes, la programmation du TfT doit soutenir et influencer la communauté artistique et tous les amateurs de théâtre en français. En plus de présenter un répertoire canadien et international, la programmation et les activités du TfT doivent porter une attention toute particulière au jeune public, permettre aux artistes de se développer dans leur art tout en vivant en français, encourager le plus grand nombre de créateurs de Toronto, inclure des textes de création pour donner la chance au public de découvrir des oeuvres nouvelles et renforcer chez son public le sentiment d'appartenance ».

Le TfT cherche à surprendre, provoquer et divertir son public à travers une variété de styles et de genres de théâtre de tradition francophone. Ce que nous présentons est vigoureux, physiquement et visuellement. Des oeuvres classiques telles que L'Avare que nous avons présenté la saison dernière ont des échos modernes aux mains d'un metteur en scène dynamique comme Jean-Stéphane Roy, qui a su établir les parallèles contemporains par le biais de gadgets tels que les iPods et la télévision dans un décor d'époque. Son habile interprétation d'un environnement cacophonique qui créait un pont entre le passé et le présent, renforçait le sentiment d'isolement et l'égoïsme qu'occasionne l'avarice. La Société de Métis, nouvelle oeuvre remarquable de Normand Chaurette, était un tableau qui prend vie et dévoile un mystère dérangeant. Le mouvement et l'environnement sonore contribuaient à créer cette atmosphère de mystère.

La capacité du TfT de présenter des oeuvres aussi variées, tout en se renouvellant sur le plan artistique, est une qualité rare. Son rôle de premier plan comme théâtre francophone dans le sudouest ontarien exige cette polyvalence. La compagnie se renouvelle sans cesse en explorant, en collaborant avec d'autres compagnies et en encourageant les nouveaux talents. Nous nous efforçons de présenter à notre public ce qui se fait de mieux dans le monde du théâtre de langue française, qu'il s'agisse d'oeuvres de chez nous, d'autres régions du Canada et du monde, comme le Théâtre Loyal du Trac de Belgique ou le Théâtre Populaire d'Acadie par exemple. Nous présentons également des pièces en traduction, pour offrir à notre public un aperçu de grandes oeuvres d'autres traditions.

En plus de notre programmation régulière, nous collaborons et nous faisons des échanges avec de nombreux autres théâtres de la province et du Canada. Cet hiver, nous avons coproduit Apocalypse à Kamloops avec le Théâtre la Seizième de Vancouver et le Théâtre la Catapulte.

Nous présentons souvent des productions du Théâtre Populaire d'Acadie telles que Pour une fois il y a deux ans, Grace & Gloria cette saison (en coproduction avec le Théâtre de l'Île) et, l'année prochaine, Conte de la lune (en coproduction avec le Théâtre des Confettis en collaboration avec le Théâtre Sortie de Secours de Québec). Depuis 25 ans, nous maintenons notre relation avec le Théâtre de la Vieille 17 et la saison prochaine, nous présenterons L'Homme invisible. Au fil des ans, nous avons également établi une relation solide avec le Centre National des Arts (CNA) d'Ottawa qui nous appuie financièrement pour la création de nouvelles oeuvres et leur présentation au Festival Zones théâtrales.

Nous collaborons également avec le Théâtre Le Clou de Montréal pour Les Zurbains, un concours d'écriture dans les écoles secondaires qui donne aux adolescents l'occasion de s'exprimer par le biais de contes et de se rapprocher ainsi de la culture francophone. Avec Les Zurbains, nous travaillons à construire une équipe en guidant les finalistes dans le processus d'écriture, de dramaturgie et de présentation. C'est un programme qui profite à tous, pas seulement aux participants. Le Théâtre français de Toronto est unique! Non seulement le TfT est une compagnie de théâtre expérimentée, primée de nombreuses fois et soutenue par la communauté artistique mais en plus il contribue à promouvoir le français et à favoriser le bilinguisme et l’ouverture vers d’autres cultures.

Le Canada est bilingue et Toronto en est la métropole. La présence du TfT, en assurant une présence culturelle francophone à Toronto, contribue à aider la ville à refléter la spécificité réelle du Canada. Le principe du bilinguisme et de l’harmonie entre les cultures est largement soutenu par une grande majorité de Canadiens. D’ailleurs, son Excellence la Gouverneure générale Michaëlle Jean a fait du dialogue entre «les deux solitudes» son cheval de bataille. Elle disait dans son discours d’intronisation : «Il est fini le temps des « deux solitudes » qui a trop longtemps défini notre approche de ce pays. L’étroitesse du « chacun pour soi » n’a plus sa place dans le monde actuel qui exige que nous apprenions à voir au-delà de nos blessures et de nos différends pour le bien de l’ensemble ».

Non seulement le TfT participe à l’épanouissement des francophones d’origines diverses mais en plus il s’adresse à tous les amoureux de la culture française. Le français n’est pas la langue maternelle de près d’un quart de notre public et cette proportion peut atteindre 55 % lors des représentations avec surtitres en anglais. En effet, depuis avril 2005, nous présentons certaines de nos productions avec des surtitres, ce qui donne la chance à notre public d’inviter amis, conjoints, collègues anglophones à venir au théâtre afin de profiter de textes dans leur version originale mais aussi de découvrir de nouveaux auteurs ou de textes jamais présentés en anglais à Toronto. Les nouvelles oeuvres canadiennes que nous avons fait traduire peuvent éventuellement ouvrir le marché anglophone à leurs auteurs. Cette innovation permet, en plus, aux sourds et malentendants de découvrir le théâtre. Les soirées avec surtitres sont aussi offertes dans le but d’augmenter la satisfaction de notre clientèle qui peut organiser des sorties en groupes, en famille ou entre amis.

Nous faisons ainsi mieux connaître la culture francophone à tous les amateurs de théâtre de la région de Toronto, même s’ils ne parlent pas la langue de Molière.


La communauté desservie
Le TfT est la seule compagnie de théâtre professionnelle de langue française dans tout le sud de l’Ontario à offrir une saison entière de spectacles variés chaque année. Depuis sa création en 1967, le TfT est une compagnie éclectique qui crée, produit et accueille des créations locales (pour développer de nouveaux talents), des productions d’ici et d’ailleurs, du répertoire canadien (Tremblay, Dalpé, etc.), français (Molière, Marivaux, etc.) ou international (Tchékhov, Goldoni, etc.), à l’attention aussi bien des adultes que des enfants. Le TfT est un point de rencontre pour les francophones d’origines diverses du grand Toronto et du sud-ouest ontarien. Notre clientèle comprend, en plus des Franco-ontariens de souche, des Européens et des Québécois, ainsi que des francophones et francophiles venus de divers pays d’Afrique, du Moyen Orient ou des Antilles. Notre public vient d’aussi loin que London, Buffalo, Kingston et Barrie. Selon les données du dernier recensement compilées par Statistique Canada, en 2001, la région du grand Toronto comptait :

• 77 235 personnes de langue maternelle francophone, déclarant parler le français le plus souvent ou régulièrement à la maison ;

• 397 485 locuteurs du français, que l’on qualifie de francophiles, soit des personnes qui disent pouvoir parler le français.

Malgré l’assimilation non négligeable de nombreux francophones en Ontario, la communauté de langue française est en constant renouvellement grâce à l’arrivée massive de nouveaux arrivants parlant le français et ayant choisi de s’installer au Canada pour son bilinguisme. Nous comptons près d’un millier d’abonnés et vendons près de 10 000 billets par saison, ce qui fait de nous l’une des compagnies francophones les plus importantes du Canada hors Québec.


Nos actions sur le terrain
Guy Mignault assume la Direction artistique du TfT depuis dix ans. Comédien, natif du côté québécois de la région de la Capitale nationale, il est conscient de la réalité francophone ontarienne. Président de l’Association des théâtres francophones du Canada de 2000 et 2005, et gouverneur de l’École Nationale de Théâtre, Guy Mignault est une figure importante du théâtre francophone au Canada et contribue incontestablement au rayonnement du TfT dans le pays. Grâce à son dynamisme et son engagement, le TfT est devenu l’une des plus importantes compagnies de théâtre francophone hors Québec. Fort des fondations solides construites par ses prédécesseurs pendant trente ans, Guy Mignault a engagé la compagnie sur le plus long terme:

• Multiplication des coproductions avec d’autres théâtres francophones du Canada et des collaborations avec des artistes de l’extérieur de la région desservie.

Développement de l’auditoire, en augmentant le nombre de productions, en invitant des productions d’ailleurs, en exposant le public à des approches artistiques variées et en présentant des nouveaux auteurs.

• Lancement d’un programme pour adolescents, le Volet Nouvelles Générations et plus spécifiquement le projet Les Zurbains, qui engage les adolescents dans un processus créateur.

• Lancement d’un programme pour enfants, le Volet Jeune Public, qui permet aux enfants de faire l’expérience du théâtre au théâtre, là où nous disposons de tous les outils pour leur raconter des histoires conçues pour eux, et en dissociant le théâtre des autres activités scolaires.

• Développement du TfT comme lieu de création, avec la mise sur pied d’un programme d’auteur en résidence, qui a donné naissance à deux textes, Portrait chinois d’une imposteure de Dominick Parenteau-Lebeuf, présenté au TfT à l’hiver 2004 et en tournée à Ottawa et à Sudbury en septembre 2005, et Le Don Quichotte de Toronto de Glen Charles Landry, présenté au TfT lors de la saison 2007-2008.

Ouverture vers de nouveaux publics grâce aux surtitres en anglais :
introduites en avril 2005, les représentations surtitrées connaissent un vif succès. Bien que ce soit une innovation récente, les résultats positifs ont été observés immédiatement. La vente de billets des représentations surtitrées est près de 20% supérieure aux ventes des soirées régulières.


Nos actions portent leur fruit :
bilan à l’aube de notre 40e anniversaire


Nous avons battu notre record d’assistance de la saison 2004-2005 avec un taux de 73% cette saison. Au total, nous avons vendu 11 433 billets. En ne tenant pas compte du spectacle pour enfants que nous avons ajouté cette saison, nous avons vendu 10 108 billets, à comparer avec les 9 577 billets vendus la saison dernière et les 9 926 vendus il y a deux ans. Notre campagne d’abonnement a confirmé la croissance de ces dernières années puisque nous avons 944 abonnés cette saison contre 831 la saison dernière.


Sur le plan artistique, le TfT a aussi accumulé les succès :
L’Avare de Molière, présenté au TfT en avril 2006, a remporté le Masque de la Production franco-canadienne 2006, décerné par l’Académie québécoise de théâtre.

• La dernière pièce de Michel Tremblay Bonbons Assortis, présentée au TfT à l’automne 2006, a été un succès populaire auprès de notre public puisque les objectifs de vente ont été dépensés de 31%. D’habitude, nous présentons les pièces de Tremblay dans des productions d’autres compagnies. Pour la première fois, cette fois-ci, nous avons nous-mêmes produit le spectacle, ce qui a été une expérience enrichissante pour notre équipe de production.

• Notre concepteur Glen Charles Landry a remporté le Jessie Richardson Theatre Awards 2007 du meilleur décor pour notre coproduction Apocalypse à Kamloops qui a été présentée en tournée à Toronto, Ottawa, Sudbury et Vancouver, à l’hiver 2007. Cette création écrite par Stephan Cloutier, valeur montante du théâtre franco-canadien, a été une formidable occasion de présenter notre savoir-faire au-delà de notre clientèle habituelle.

• Notre public a réservé un accueil tonitruant à Viola Léger dans Grace et Gloria, pièce qui a reçu le plus haut taux de satisfaction de notre clientèle (94% des spectateurs ont affirmé « avoir adoré ») depuis que nous avons lancé nos enquêtes de satisfaction à la sortie du théâtre.



En bref, ce que la presse dit de nous

« Après avoir vu Portrait chinois d’une imposteure, on peut se demander pourquoi le TfT ne vient pas plus souvent rendre visite aux spectateurs d’Ottawa »
- Le Droit, Ottawa, 16 septembre 2005


« A leading light of francophone culture » The Globe and Mail, Toronto, 15 avril 2005 « Faire du théâtre en français à Toronto, c’est faire de la francophonie »
- Guy Mignault, dansL’Express, Toronto, 6 avril 2004


« Avec cette Soirée Tchekhov à Montréal, le TfT effectue sa toute première tournée en 31 ans d’existence. (…) Cette soirée délicieuse et sans complexe témoigne à la fois de la valeur et de la nécessité (du TfT). »
- La Presse, Montréal, 13 février 1999




Source :Valérie Grig







< - RETOUR - >