Cauchemar d'amour
Octobre 2001

9 Octobre 2001 - C'est jeudi, le 11 octobre, sur les ondes de TVA, que la série Cauchemar d'amour prendra l'antenne, mettant en vedette : Pierre Brassard (Bernard) et Marina Orsini (Anne). La série raconte l'histoire d'un médecin dans la trentaine célibataire qui a une petite fille (Geneviève Déry) et dont le père (Raymond Cloutier) aboutit sans prévenir et tente de l'aider à se trouver une femme. Le personnage de Anne, est également célibataire, dans la trentaine avancée et harcelée par les questions de ses collègues de bureau sur sa vie privée, avec l'aide de sa sœur Michelle (Élyse Marquis) elle tente de trouver l'âme sœur. Lors du visionnement de presse, j'ai eu la chance de voir les deux premiers épisodes de la série, et je crois qu'il s'agira d'une série à succès, on s'attache très vite aux personnages que l'on découvre peu à peu et que l'on apprend à aimer. Je vous invite donc à suivre cette courte série de sept épisodes dès ce jeudi (11 octobre) à 20 :00 à TVA. Lors du visionnement j'ai rencontré, Anne-Marie Égré, Annie Dufresne, Pierre Brassard et Élyse Marquis qui font tous parti de cette série :

Anne-Marie Égré :

- Tu joues le rôle de Dominique dans la série, peux-tu-nous en parler un peu?

Je joue une collègue de bureau plus jeune qu'Anne (Marina Orsini), elle a une relation ambitieuse. On dirait que j'aimerais avoir le poste d'Anne dans la boîte. Dominique a une petite tension avec Anne et Dominique mais plus ça avance, il y a des affinités et on découvre toutes sortes de choses sur les personnages qui sont drôles. Je suis une image de femme qui est très bien, qui est en couple, mais on découvre quelque chose plus la série avance.

- Est-ce que c'est ton plus gros rôle dans une série?

J'ai joué dans quelques séries, mais des rôles surtout épisodiques. Comme mon personnage dans cette série, est présent dans tout les épisodes, oui c'est mon plus gros rôle.

- Est-ce qu'il y a d'autres projets qui s'en viennent pour toi prochainement?

J'ai un projet que je viens de terminer, un fiction-documentaire que j'ai tourné dans l'Ouest canadien avec une réalisatrice de Toronto. C'est surtout ça le gros projet.

Annie Dufresne :

- Tu joues le rôle de Valérie dans la série, peux-tu-nous en parler un peu?

C'est un beau personnage de composition, car de jouer la Française comme ça, je suis une Québécoise pure laine. Lorsqu'on m'a proposé de passer l'audition, ça me tentait vraiment parce que j'avais déjà la Française pour une publicité sur le porc du Québec. J'avais même fait croire à l'époque que j'étais une vraie Française et ça a avait fonctionné. Alors je me suis dit que j'étais capable de faire ce rôle là. C'est un bon défoulement, c'est une collègue de bureau de Marina, et on ne la lâche pas, elle est un peu "bitch" la Française, c'était bien comique à faire.

- Comment as-tu aimé jouer les textes de cette série?

Les textes sont excellents, c'est drôle. On n'a pas besoin d'en mettre plus qu'il faut, ça "punche" d'eux-mêmes. C'est très bien écrit et c'est le fun de faire un personnage drôle. C'est la première fois que j'ai un aussi gros rôle dans une série comique.

- Qu'est-ce qui s'en vient dans ta carrière prochainement?

Je travaille sur mon deuxième album, idéalement j'aimerais le sortir au printemps. Je dois organiser l'horaire en fonction du jeu et de la musique. Il y a d'autres projets qui s'en viennent, une nouvelle émission, je ne peux pas t'en parler officiellement.

Pierre Brassard :

- Tu joues le rôle de Bernard dans la série, peux-tu-nous en parler un peu?

Bernard c'est un homme qui a vécu une séparation, qui a une petite fille et au lendemain de sa séparation se décide qu'il est mieux tout seul. Il ne comprend pas trop ce qui lui arrive, il est un peu déboussolé, et c'est à cette période de la vie de Bernard qu'on arrive dans la série. Il a presque dit non à l'amour, c'est quelqu'un de pantouflard, il est sérieux, c'est un médecin, il a sa clinique. Tout d'un coup, il va être "shaké" par son entourage, son père qui a été absent pendant plusieurs années revient à la maison, c'est un vieux "bum" et va constater que son fils est plate et qu'il est triste. C'est un peu ses proches qu'ils vont le changer, sa fille aussi, on va le découvrir plus tard, un très beau moment où sa fille lui explique ce que c'est l'amour. Il va finir par s'ouvrir tranquillement à force de se faire matraquer par Dorothée Berryman (Marjolaine), son adjointe, on est un an après sa séparation. Il écoute son entourage, et il va s'essayer, mais auparavant il y a plusieurs étapes infructueuses. Il croit qu'il y a une méthode pour séduire, c'est ce que la plus part des gens disent au lieu d'être eux-mêmes. Il essaie d'avoir la femme parfaite ça va lui emmener Hélène Beige qui est jouée par Dominique Leduc, mais elle est trop parfaite pour lui. C'est un sérieux qui a envie de s'amuser et il ne le sait pas.

Élyse Marquis :

- Tu joues le rôle de Michelle dans la série, peux-tu-nous en parler un peu?

Michelle c'est la sœur de Anne (Marina Orsini), c'est une fille qui est simple. C'est une ancienne styliste elle est mariée avec un homme d'affaires, elle a deux jumeaux. Elle aime la vie, c'est une fille pas compliquée, elle est très proche de sa sœur qui est plus complexe. Elle veut l'aider et lui rendre la vie plus légère.

- Comment as-tu aimé jouer les textes de cette série là?

J'ai adoré. Souvent, dans notre métier d'interprète lorsqu'on reçoit des textes, c'est "Comment je vais rendre cette phrase là naturelle?". C'était écrit mot à mot, comme je l'aurais dit dans la vie. Lorsque j'ai vu les textes, je savais qu'à l'audition je me forcerais car je le voulais ce rôle là. Je trouve que ça représente bien la société aussi, il y en a beaucoup des gens qui cherchent dans la trentaine, qui a une belle carrière, mais qui n'ont pas donné de temps à leur vie personnelle.

- Dans cette série on voit Pierre Brassard, pour la première fois dans un gros rôle, comment l'as-tu trouvé?

Il est très bon. Je n'ai pas eu à jouer avec lui beaucoup, mais je le trouve très bon. On voit qu'il a pris des cours, mais il a une façon personnelle de jouer.

- Qu'est-ce qui s'en vient dans ta carrière présentement?

Je suis en tournage pour "Les Super-Mamies" qui va être en ondes à Radio-Canada à partir du 9 janvier. Je joue Léa Éthier qui est la fille de Monique Durand (Rita Lafontaine), qui contrairement à Michelle, elle a de la misère, elle n'est pas casée.

- Dans cette série là, tu joueras avec des comédiennes qui ont beaucoup d'expérience, comment tu te sens de jouer avec ces dames là?

Lorsqu'on m'a dit que je serais la fille de Rita Lafontaine, sans lire les textes, je voulais déjà dire oui. Je les ai lus et je les ai trouvés très bons. On a déjà tourné deux épisodes, c'est déjà très agréable avec Rita Lafontaine, Geneviève Rioux qui fait ma sœur.

- Tu ne fais plus d'émission-jeunesse, est-ce que ça te manques?

J'ai été l'invité de "0340", ça va passer le 1er Janvier et ça m'a aidée à boucler la boucle. J'avais toujours un peu de peine, mais on dirait que ça m'a aidée. Je m'ennuie des gens, les jeunes continuent à me parler dans la rue, mais ça été un deuil à faire c'est sûr.


J'aimerais remercier Ixion Communications, Anne-Marie Égré, Pierre Brassard, Élyse Marquis et Annie Dufresne pour ce reportage.








< - RETOUR - >