Communiqué



La Maison Saint-Gabriel désignée comme lieu historique national

10 Juin 2007 -
La Maison Saint-Gabriel vient d’être désignée par le ministre de l'Environnement, l’Honorable John Baird, suivant la recommandation de la Commission des lieux et monuments historiques du Canada, comme «Lieu historique national ». Le programme fédéral de commémoration historique sert à reconnaître les endroits, les personnages et les événements d'importance nationale, et le musée est fier d’être désormais compté parmi les lieux historiques remarquables au Canada.


La Maison Saint-Gabriel a été achetée en 1668 par Marguerite Bourgeoys. En 1671, le roi Louis XIV accorde à Marguerite Bourgeoys des Lettre patentes et autorise l’établissement de la Congrégation de Notre-Dame dans ladite île de Montréal en Nouvelle-France... ladite exposante et ses associées ne sont aucunement à charge aud (sic) pays, ayant fait défricher plusieurs concessions de terre, bâtir une métairie garnie de toutes choses nécessaires. Grande culture, culture potagère et élevage... une dizaine d’employés travaillent à la métairie. Les soeurs résidentes administrent le domaine, assument l’entretien de la maison, font l’école aux enfants et apprennent l’art de tenir maison aux jeunes filles de Montréal. La maison accueille les Filles du Roy, de 1668 à 1673, ces jeunes filles venues de France pour marier les colons et faire des familles.


Maison de ferme, métairie ainsi qu’on disait couramment aux 17e et 18e siècles, cette construction en pierre des champs était alors entourée de granges, étables et autres bâtiments aussi de pierre, parfois couverts de chaume. Sa façade, comme celle de toutes les habitations échelonnées le long du Saint-Laurent, regardait le fleuve dont elle n’était alors éloignée que d’une cinquantaine de pieds. Blanchi à la chaux, avec un toit en bardeaux surmonté d’un clocheton, son corps principal est flanqué de deux vastes cheminées. Du côté est, un appentis au toit galbé terminé par une aiguille abritait la laiterie. L’allonge du côté ouest existe depuis 1826.


En 1965, la Maison Saint-Gabriel, avec sa grange de pierre construite au 19e siècle, est classée par la Commission des Monuments historiques du Québec, avec ce qui reste du vaste domaine d’autrefois, monument d’intérêt national. En mars 1966, la maison ouvre ses portes aux visiteurs. L’inventaire de 1722 a été consulté pour réunir son impressionnante collection de pièces de mobilier des 17e et 18e siècles, de sculptures, de peintures, d’orfèvrerie, de broderies et de dentelles. La collection comprend plus de 15 000 artefacts très bien conservés. En 1992, grâce à une importante subvention du gouvernement fédéral, la grange de pierre du 19e siècle a été restaurée et ouverte au public. Une boutique, une salle d’exposition temporaire, une salle pédagogique et une salle de conférences ont été aménagées. En 2001, la Maison Saint-Gabriel développait son site en créant des jardins à la manière du 17e siècle. Un jardin potager agrémenté de fleurs et de plantes odorantes, aromatiques et médicinales a été recréé par des ethnobotanistes. En 2007, un sous-bois typique de la plaine de Montréal et un Sentier de la poésie sont également aménagés.


Grâce à sa collection permanente, la Maison Saint-Gabriel contribue à faire connaître à des milliers de visiteurs, en provenance de différentes régions canadiennes, l’histoire de la vie rurale au 17e siècle et l’histoire des Filles du Roy. La Maison Saint-Gabriel a remporté plusieurs prix d’excellence depuis 1999, dont quatre grands Prix du Tourisme Québécois en 1999, 2003, 2005 et 2007.


La Maison Saint-Gabriel
2146, place Dublin
Pointe-Saint-Charles
514 935-8136
http://www.maisonsaint-gabriel.qc.ca


-30-










< - RETOUR - >