Communiqué



À la découverte d’Hergé avec Benoît Peeters

5 Mai 2007 - Décidément, Tintin est très choyé au Québec en 2007 puisque l'un des grands spécialistes de l'univers d'Hergé, Benoît Peeters, prononcera une conférence intitulée Hergé, 100 ans après, à la Librairie Monet de Montréal. Un rendez-vous à ne pas manquer pour les tintinophiles, jeudi le 17 mai - 19h au 2752, rue de Salaberry.


L'année 2007 marque le centenaire de Georges Remi, dit Hergé (1907-1983). C'est l'occasion de revenir sur une oeuvre à bien des égards mythique, avec Benoît Peeters, auteur des livres de référence Le Monde d'Hergé et Hergé, fils de Tintin. Par delà leur apparente simplicité, Les Aventures de Tintin, qui ont enchanté plusieurs générations de lecteurs à travers le monde, constituent selon Peeters une autobiographie indirecte, une sorte de journal à travers lequel se donnent à lire tous les événements publics ou privés qui marquèrent Hergé. Mais dans ce singulier roman de formation, c'est surtout le personnage qui a construit son auteur. Le jeune Georges Remi, employé au journal Le XXe Siècle, était parti de bien peu de chose. Album après album, Tintin a fait l'éducation d'Hergé, le conduisant vers des horizons inimaginables.


Une citation puisée dans Hergé, fils de Tintin est révélatrice du propos de Peeters : « Tintin, c'était moi, avec tout ce qu'il y a en moi de besoin d'héroïsme, de courage, de droiture, de malice et de débrouillardise. C'était moi, et je t'assure que je n'avais pas à me demander si cela plaisait on non aux gosses. Et les sujets que je choisissais, c'étaient des sujets qui me tenaient à coeur, où je trouvais quelque chose à dire, où j'avais quelque chose à dire », écrivait un jour Hergé.


Scénariste de bande dessinée, Benoît Peeters est aussi réalisateur de cinéma et l'un des meilleurs connaisseurs de la bande dessinée à laquelle il a consacré plusieurs ouvrages dont La Bande dessinée (Flammarion, Dominos, 1995). Benoît Peeters et le dessinateur François Schuiten sont les créateurs de la BD culte Les Cités Obscures et, plus récemment, Les Portes du possible, une fiction prospective qui s'ingénie à explorer les conjectures les plus inattendues concernant un futur pas si lointain. Pour La Fièvre d'Urbicande, Benoît Peeters et François Schuiten ont remporté le prix du meilleur album de l'année au Festival d'Angoulême en 1985.


La discussion qui suivra la conférence permettra au public d’interroger Benoît Peeters sur tous ces aspects de son travail. Par la suite, le Délégué Wallonie-Bruxelles au Québec, M. Pierre Ansay, offrira une bière d'honneur, histoire de marquer le centième anniversaire du grand disparu, le 3 mars 1983 à Bruxelles, mais dont l'oeuvre ne semble pas prête de s'éteindre.


La venue de Benoît Peeters au Québec est rendue possible, notamment, grâce au soutien du Commissariat général aux Relations internationales de la Communauté française de Belgique et de la Délégation Wallonie-Bruxelles au Québec. Depuis maintenant 25 ans, cette dernière représente la Communauté française et la Région wallonne de Belgique auprès du gouvernement du Québec. Elle a pour mission de mieux faire connaître aux Québécois toute la diversité de la Wallonie et de Bruxelles et de dynamiser les partenariats qui se nouent entre les deux communautés.



-30-

Source : Philippe Desjardins, responsable des communications,
Délégation Wallonie-Bruxelles au Québec










< - RETOUR - >