Communiqué



Programmation en salle des 19es FrancoFolies de Montréal

24 Avril 2007 - Loco Locass Symphonique, Vincent Vallières, Mísia, Jeanne Cherhal, Juliette Gréco, Marie Mai, Barbara Carlotti, Grand Corps Malade, Émilie Simon, Abd Al Malik, Calogero, Marie Jo Thério, Chloé Sainte-Marie, Karkwa, Stefie Shock, TTC, Numéro#, Judi Richards et bien d’autres…mettent l’accent sur Montréal !

Billets en vente dès ce samedi, à midi


Cet été, c’est à Montréal qu’on vit sa folie ! Avec la 19e édition des FrancoFolies de Montréal, qui se tiendra du jeudi 26 juillet au dimanche 5 août 2007, la plus grande ville francophone d’Amérique se prépare à prendre tous les accents de la francophonie et d’ailleurs ! Toujours présenté par Ford du Canada en collaboration avec Molson Dry, l’événement musical par excellence offrira 11 jours de rythmes les plus divers, du rock à l’électronique et au hip-hop, en passant par les multiples facettes de la musique du monde. Avec cette cinquantaine de concerts en salle —ainsi que les quelque 150 spectacles extérieurs gratuits qui seront annoncés le 11 juillet, la plus grande fête de la musique francophone s’annonce cool, éclatée et ouverte sur le monde. En un mot, rafraîchissante ! Les billets pour tous les spectacles de ces 19es FrancoFolies de Montréal seront mis en vente dès ce samedi, 28 avril, à midi.



LA PROGRAMMATION SÉRIE PAR SÉRIE



Théâtre Maisonneuve et Salle Wilfrid-Pelletier
de la PdA - 20h00
série Les Événements Ford Fusion,
présentée en collaboration avec La Presse, RockDétente 107,3
Montréal, Info 690
et BOOM FM



Loco Locass et l’Orchestre du Camp musical Saint Alexandre, Symphonique
27 juillet (Salle Wilfrid-Pelletier)
Présenté par Radio-Canada

Ces deux dernières années, Loco Locass a participé au Camp musical Saint Alexandre avec des jeunes de 12 à 17 ans et ces derniers ont revisité, version orchestre, les chansons de nos fous chantants. Sur scène, lors de cette belle folie, le sympathique groupe sera entouré d’une partie de ces jeunes et de musiciens professionnels. Non seulement une rafraîchissante relecture des hits de Loco Locass mais également la chance unique de voir la seule prestation du groupe en 2007 ! On se dépêche !



Saule, Jeanne Cherhal et la participation spéciale de Pierre Lapointe
28 juillet (Théâtre Maisonneuve)

Pour la première fois, les différentes éditions des FrancoFolies se partagent une affiche : après La Rochelle et Spa, enfin Montréal ! Pour commencer — et pour vous situer —, sachez que Vous êtes ici, le premier album fort convaincant de Saule, est en train de mettre le jeune Belge sur la carte. Quant à la pétillante Française, Jeanne Cherhal, qui nous a marqués lors de son passage aux Francos en 2004, on ne se mouillera pas trop en présumant qu’elle nous plongera dans L’eau, son petit dernier. Pour ce qui est du représentant québécois (en participation spéciale), difficile à dire : car on sait tous qu’un spectacle de Pierre Lapointe est toujours, tou-jours différent !



Mísia, Lisboarium. Première partie : Bïa
29 juillet (Théâtre Maisonneuve)
Mísia
, qui a obtenu l’estime de la grande Amalia Rodrigues, nous charme avec ses fados revisités, réinventés et inspirés de la poésie portugaise moderne, mais toujours par définition populaires et dramatiques. Si c’est un plaisir de la redécouvrir sur son huitième et plus récent album au titre évocateur, Drama Box, chez Naïve, ce sera carrément un bonheur de la voir sur scène, cet été. D’autant plus qu’à la suite d’une blessure, elle avait dû reporter son passage chez nous, prévu pour mars 2007. Une artiste unique à découvrir… et doublement attendue ! En première partie, la voix chaude et caressante de la lumineuse Bïa.



Annie Villeneuve, Acoustique
31 juillet (Théâtre Maisonneuve)

Qui ne connaît pas la blonde et jolie
chanteuse ? Après l’énorme succès de Quand je ferme les yeux, vendu à 100 000 exemplaires, voilà qu’Annie Villeneuve nous revient avec un spectacle acoustique qui risque d’accroître sérieusement le nombre de ses admirateurs ! La formule, qui a servi à l’enregistrement de son DVD acoustique, à l'Espace Dell'Arte, se veut intime, épurée, d’une simplicité à l’image de la star québécoise. En plus de reprendre ses succès, elle prête joliment sa voix aux mots de Dan Bigras, de Jean Pierre Ferland, de Francis Cabrel et de Daniel Bélanger. Avec deux musiciens, un octuor à cordes et des invités-surprises ! En première aux Francos !



Grand Corps Malade
1er août (Théâtre Maisonneuve)

Textes d’une grande profondeur dits sur des mélodies livrées avec virtuosité et délicatesse ; on ne se rend pas à un événement slam pour danser ! On y va pour se ressourcer, pour profiter d’un rare « moment d’écoute, un moment de tolérance, un moment de rencontres, un moment de partage ». Grand Corps Malade est sans conteste l’un des plus dignes représentants de ce genre musical. Gagnant des premiers tournois de slam, l’artiste français multiplie, depuis trois ans, ses apparitions sur scène. Il lançait d’ailleurs, en mars 2006, Midi 20, magnifique album concocté avec la complicité du compositeur S Petit Nico. Il sera à Montréal pour notre plus grand bonheur.



Judi Richards, Judi au 7e ciel
2 août (Théâtre Maisonneuve)

Artiste authentique, généreuse et engagée, Judi Richards a été, depuis 30 ans, de toutes les aventures (ballerine, chorégraphe, comédienne, animatrice, choriste, femme d'affaires, humoriste…) et a su trouver une place dans le cœur des Québécois. Dix ans après son dernier album, elle lance 7e ciel, sur lequel son habituel country-folk est fortement inspiré de ses voyages (Cambodge, Vietnam, Haïti…). Cet été, c’est en compagnie de son conjoint Yvon Deschamps et de plusieurs amis comme Nanette Workman, Daniel Lavoie, Andrea Lindsay ou encore ses comparses de Toulouse qu’elle nous fera visiter son septième ciel.



Thomas Fersen, Duo Ukulélé
3 août (Théâtre Maisonneuve)
Thomas Fersen
et le Québec, c’est 15 ans d’amitié, l’époque des balbutiements des Francos, à peine plus vieilles que la carrière de l’artiste. On le sait, l’excellent Fersen sur disque devient divin sur scène. Et sa formule « duo ukulélé » n’échappe heureusement pas à la règle ! Avec son guitariste Pierre Sangra, il s’est monté un concert où deux ukulélés — et parfois une mandoline — revisitent les succès récents ou incontournables de l’inimitable chanteur français. Une façon de doubler notre plaisir, pourtant déjà énorme, de revoir un de nos artistes préférés !



Juliette Gréco
4 août (Théâtre Maisonneuve)

Sa voix grave et sensuelle, sa prestance, sa tenue noire, son statut de muse du Saint-Germain-des-Prés d'après-guerre ont élevé l’auteure-interprète Juliette Gréco au niveau de légende tout à fait à la hauteur des amis et collaborateurs qui ont semé son parcours : Serge Gainsbourg, Jean Cocteau, John Huston, Orson Welles, Jean-Paul Sartre, Boris Vian, Françoise Sagan, Miles Davis, Léo Ferré… Cette année, on lui remettait le prix Victoire d’honneur des Victoires de la musique pour souligner une carrière exemplaire. L’icône de la chanson française vient fêter avec nous cet été son 80e anniversaire de naissance. En compagnie de son mari Gérard Jouannest (qui a été pianiste de Brel), celle qui a non seulement joué avec les plus grands, mais également avec la relève (Bénabar, Art Mengo, Miossec) nous interprétera notamment des pièces de son plus récent album, Le temps d’une chanson.





Métropolis, 21 h
série Les nuits ford focus,

présentée en collaboration avec Radio-Canada Télévision et 96,9 CKOI



Vincent Vallières, Le repère tranquille - 27 juillet
Vincent Vallières
se paie la traite ! Contrairement à ce qu’annonçait son récent et 4e album, le « repaire » de celui que l’on considère comme l’un des meilleurs créateurs de chansons actuels au Québec n’aura rien de tranquille ! Il recevra en effet dans son antre plus que sa part d’invités, chanteurs et musiciens, comme Louis-Jean Cormier de Karkwa, Olivier Langevin de Galaxie et Éric Goulet (Les Chiens) ! Bref, une bande de fous passionnés fera entrer les festivaliers en transe cet été !



TTC, Omnikrom et Numéro# — 28 juillet
Chastes oreilles, vade retro ! De France, TTC traîne son hip-hop dénaturé et mitraille ses paroles qui, bien sûr, ont engendré la controverse. Du côté québécois, aux Francos de l’an dernier, Omnikrom a beaucoup fait danser… et encore plus jaser ! Le groupe revient repousser les limites du hip-hop et celles de notre plaisir ! Trait d’union entre ces nations cousines, tout un Numéro# avec de l’électropop extrêmement contagieux. Sur scène, trois nouveaux albums à découvrir en une seule soirée !



Sinik. Première partie : Vaï — 1er août
On l’a vite et facilement étiqueté « Eminem français ». Bien sûr, il est Blanc, a un passé trouble, il gueule, revendique et manie la rime avec brio. Mais le rappeur Sinik a sa manière bien à lui, qui n’emprunte à personne, qui vit et qui oxygène le rap français. Le rappeur Vaï évoque lui aussi à sa façon la vie dans la rue, avec son premier album solo, Street Life, aux influences françaises, maghrébines, orientales et jamaïcaines… pour un rap bien montréalais !



Dan Bigras — 2 août
Notre Dan Bigras national, à la fois enfant terrible et Mère Teresa de la chanson québécoise, a su, avec sa voix écorchée et son âme qui semble l’être de moins en moins, gagner notre affection indéfectible. Tout comme celle des invités qui entoureront notre homme à tout faire de la musique : Amélie Veille, Anik Jean, Louis Philippe Robert Sirois et plusieurs autres. Un spectacle de totale folie, total franco, qui sera à lui seul un riche aperçu de notre scène musicale actuelle. Frissons, plaisir et émotions en perspective ! Un pléonasme, quand on parle de Dan Bigras…



Kassav' — 3 août
Fondé par Pierre-Edouard Décimus, Freddy Marshall, Jacob Desvarieux et Georges Décimus, le groupe Kassav’ tire son nom d’une galette de manioc mélangée à de la noix de coco. Désireux de renouveler la musique populaire de carnaval dont ils sont friands, les quatre musiciens antillais mettaient au monde, en 1979, un son nouveau : le zouk. Ce cocktail dansant et vivifiant chanté en créole jouira d’une très grande popularité dès le début des années 80. Depuis, cette formation à la discographie impressionnante, à laquelle plusieurs musiciens et chanteurs sont graduellement venus se greffer, a fait le tour du monde. Véritable légende vivante, Kassav’ est à son meilleur sur scène.



Les Breastfeeders / Galaxie — 4 août
On chuchote que ce serait peut-être les deux meilleurs groupes rock québécois actuels… On vante la frénésie contagieuse des Breastfeeders, encore davantage depuis Les matins de grands soirs, leur dernier CD, sorti également en France et aux États-Unis. Le temps au point mort, l’autre bombe-CD, de Galaxie cette fois, est une autre onde de choc qui a ébranlé public et critiques d’ici et d’ailleurs. Les deux formations le même soir ? Une superbe vitrine du rock montréalais !





Spectrum, 19 h
série Tendances Vidéotron,

présentée en collaboration avec ARTV, Galaxie, RockDétente 107,3 Montréal, Info 690 et 96,9 CKOI



Marie-Mai — 27 juillet
Elle a de la gueule, elle a de la voix, elle a de l’attitude ; elle était née pour être rockeuse. Un rock urbain dynamique et intense qui a vite séduit les jeunes de sa génération, ici et en France. Une des rares à parvenir à se détacher — et comment ! — de son passé de Star académicienne, Marie Mai a su imposer un style bien à elle, et pas seulement d’un point de vue musical. En primeur, des extraits de son 2e album à paraître à l’automne !



Marie-Jo Thério — 28 juillet
Auteure-compositrice-interprète acadienne hors norme, iconoclaste, Marie Jo Thério a été récipiendaire, en 1996, du tout premier prix Félix Leclerc. Divine sur disque comme sur scène, on la dirait toujours possédée, possédée qui nous possède à notre tour, nous entraînant immanquablement dans sa musique large comme le désert, aux émotions qui coulent comme une rivière. La « maline » est la première Canadienne à avoir signé avec l’étiquette Naïve, pour Les matins habitables, son dernier album.



Calogero - 29 juillet
Le bassiste et chanteur (mais aussi claviériste et guitariste) Calogero est également compositeur, pour lui-même et pour les autres (Florent Pagny, Hélène Ségara, Patrick Fiori…). Avec cinq albums à son actif, dont un live, celui qui remportait le Victoire de la Musique 2004 dans la catégorie « Meilleur artiste masculin » s’en vient à Montréal pour nous chanter ses plus grands succès, extraits de son album exclusif au Québec ! Mais c’est sur scène qu’il faut voir cet artiste qui se livre totalement, avec force et sincérité. À ne pas manquer !



Les Charbonniers de l’enfer — 31 juillet
Sur À la grâce de Dieu, qui vient tout juste de paraître, on reconnaît tout de suite Les Charbonniers de l’enfer : complaintes a capella, musique traditionnelle, chansons à répondre… bref, la musique traditionnelle québécoise à son meilleur ! Les cinq petits diables « fredonneurs » vous mettent au défi de ne pas taper du pied !



Les 10 ans de Taktika — 1er août
Dix ans à dénoncer, à accuser et à observer la société, le tout en chanson, en rythmes mitraillés, ça se fête ! Du hip-hop québécois comme il s’en fait trop peu, à des miles de l’étiquette de « gangstérisme misogyne » qu’on tente de coller au genre. Les deux rappeurs de Taktika, Bic et T-Mo, fêteront avec entre autres Benz, 2Faces et Canox, Accrophone, Manu, DJ Nerve, Malik Shaheed, Sans Pression, L’Assemblée…



Émilie Simon — 2 août
Elle est la musique dans ce qu’il y a de plus exhaustif, de plus vivant : à son électropop, elle n’hésite pas à ajouter de « simples » bruits, tantôt pour dessiner l’hiver de ses manchots, tantôt pour donner vie musicale aux végétaux – ses trois albums, dont Marche de l’empereur et Végétal, ont d’ailleurs tous remporté des Victoires. Dans chaque note, elle réussit à mettre une touche personnelle. L’an dernier, toute l’équipe de la programmation des Francos l’a classée parmi ses coups de cœur ! Et — joie ! —, elle nous revient avec un tout nouveau spectacle !



Stefie Shock, Non-Stop Disco ! — 3 août
En 2000, il arrivait avec Presque rien, puis plantait Le Décor avec son second disque. Succès total. Comme Gainsbourg, il privilégie la musicalité des mots, les textes un peu troubles ; comme personne, il mélange les genres, chanson française, rock, techno, garage… et Joe Dassin, qu’il fait renaître, avec d’autres artistes, grâce à son projet Salut Joe ! Cet été — un vendredi, bien sûr…— Stefie Shock est de retour aux Francos avec son nouvel album, Les Vendredis, et un spectacle monté spécialement pour l’occasion, Non Stop Disco !



Dany Bédar, Rock’n’blues — 4 août
Après avoir rempli le Spectrum à pleine capacité avec son concert acoustique en 2005, Dany Bédar nous revient avec un show... électrique ! Intitulé Rock'n'blues, ce spectacle revisite ses plus grands succès (et Dieu sait qu'il en a !) en mode électrique, ce qui nous rappellera le Dany Bédar des beaux jours ! Pas de danger que le Spectrum manque d'électricité ce soir-là !





Club Soda, 20 h 30
série En résidence,
présentée en collaboration avec SIRIUS




Malajube
27 juillet (électrique
— première partie : Polipe)
28 (acoustique — première partie : Avec pas d’casque) et 29 juillet (A VENIR)
Après avoir effectué une incroyable percée américaine tout en chantant en français, les cinq compères de Malajube reviennent aux FrancoFolies avec trois spectacles différents en trois jours ! Le premier sera fidèle à leurs habitudes : un rock sous tension aussi énergique que touchant. Le deuxième, complètement inédit, se fera en version acoustique. Quant au troisième, savamment intitulé (A VENIR), ce sera la surprise des chefs de file du nouveau rock québécois ! Immanquable !



Les Moquettes Coquettes, La musique dans le tapis ! - 31juillet
Ne cherchez pas ailleurs : elles ont créé un spectacle ex-clu-sif aux Francos ! La musique dans le tapis !, une seule fois, mais quelle fois ! On les sait déjà absurdes et déchaînées lorsqu’elles sont seules ; attendez de les voir avec tous leurs invités ! Les cinq copines se feront chanteuses, charmeuses, chanceuses aux côtés des Mara Tremblay, Band de garage, Damien Robitaille, Marco Calliari et autres Plastic Patrick. Une seule fois, on vous dit !



Karkwa — 2 (Acoustique), 3 (Sons et images) et 4 août (La fin des tremblements)
En seulement deux albums, le jeune quintette rock récipiendaire du prix Félix Leclerc de la chanson 2006 a suscité une véritable onde de choc qui semble vouloir perdurer, décochant de purs bijoux de chansons à l’atmosphère à la fois planante et d’une rare énergie. Après avoir ébranlé les Francos l’été dernier, Karkwa récidive avec trois spectacles différents ! D’abord, une prestation acoustique qui fera découvrir l’œuvre d’une autre oreille (2 août). Le lendemain, Sons et images, un spectacle sans paroles, mais avec remix et projections (3 août) ! Pour terminer, La fin des tremblements, avec le dernier spectacle de la tournée (4 août). Tout ça avec des invités qui sauront nous surprendre !





Cinquième Salle de la PdA, 20 h 30
série Chansons intimes La Presse
,
présentée en collaboration avec MusiMax et RockDétente 107,3 Montréal



Stéphanie Lapointe — 27 et 28 juillet
Timide, elle crève pourtant le petit et le grand écran. En apparence fragile, elle gravit le Kilimandjaro pour la fondation Care. Alors qu’on la croit sacrifiée sur l’autel de Star Académie, elle se fait ermite pour revenir avec Sur le fil, son tout premier album solo. Un album qu’elle n’a de cesse d’épurer ensuite, le réarrangeant, question de « mettre un peu de lumière dans tout ça ! », comme elle dit. À voir Stéphanie Lapointe sur scène, que ce soit lorsqu’elle reprend Joni Mitchell ou Claude Dubois ou lorsqu’elle déballe les chansons offertes par Daniel Bélanger ou Mara Tremblay, on découvre sans aucun doute cette lumière, comme une aura, la lumière des vieilles âmes.



Chloé Sainte-Marie — 1er et 2 août
C’est d’abord au cinéma que Chloé Sainte-Marie apparaît. Puis, bombe, la voilà qui chante, avec une sincérité et une sensibilité désarmantes, les poèmes de Gaston Miron, de Roland Giguère, de Patrice Desbiens, ou de son conjoint Gilles Carle. Paradoxalement, c’est en laissant parler les mots — tantôt en français, tantôt en mohawk ou en innu —, en s’effaçant devant eux, que cette ambassadrice inégalée de la poésie québécoise réussit à s’imposer si fort, que ce soit sur disque ou sur scène.



Yann Perreau, Perreau et la lune — 3 et 4 août
Les poussières de Nucléaire maintenant retombées, le dynamique auteur-compositeur Yann Perreau fait autant fureur avec son nouveau spectacle. Au clair de la lune, notre ami Perreau reçoit pour un « tête-à-tête à trois » entre lui, son unique musicien et le public. Une formule intimiste qui a séduit tout le monde. L’artiste est déjà réputé pour ses spectacles intenses ; imaginez donc ce que c’est quand le Perreau nouveau donne l’impression qu’il chante juste pour nous ! On se l’arrache !





Cabaret JPR, 22 h
Tout en chanson,
en collaboration avec ARTV
et CIBL 101,5 FM



Barbara Carlotti. Première partie : Mick est tout seul
du 26 (19 h 30) au 29 juillet
Quelque part entre Leonard Cohen et Joni Mitchell, entre Françoise Hardy et l’autre Barbara, Barbara Carlotti chante l’amour avec mélancolie, élégance, sobriété et une voix des plus prometteuses. Des chansons douces-amères où la musique s’inspire du folk, du jazz, du classique et de la pop, pour un résultat qui ne se situe dans aucun courant actuel. En première partie, un autre coup de cœur avec Mick est tout seul, le solitaire sorti de Mickey 3D.



Tricot machine. Première partie : Avec pas d’casque
du 1er au 4 août

« Quelque part entre les Beatles et Passe Partout », dixit la chanteuse. Un ovni, donc, qui nous entraîne dans un univers étrange de chansons douces, candides, accrocheuses, qui à défaut de la redéfinir, chantent la québécitude autrement. Un univers fraîchement gravé sur album éponyme, en mars 2007, sous l’étiquette Grosse Boîte. Catherine Leduc et Matthieu Beaumont font dans la chaleur et l’intimité, font de Tricot machine quelque chose d’unique. Ils sont deux et même un peu trois, à cause de Daniel, le frère de Matthieu, qui compose des textes. Et ils seront onze aux Francos, onze musiciens sur scène. Drôle de duo, vraiment.





Spectrum, 23 h
série Hip Rap Rock Molson Dry
,
présentée en collaboration avec MusiquePlus, NIGHTLIFE Magazine et CISM 89,3 FM



Anis / Marc Déry — 27 juillet
Aussi beur que titi parisien, aussi blues que hip-hop, aussi reggae que soul, Anis a un goût évident des mots et des cultures (il puise d’ailleurs son nom qui signifie « le compagnon » dans l’arabe littéraire), de la société, de ceux qui l’entourent. Il chante et écrit avec une fraîcheur étonnante, une gouaille bienvenue, un léger penchant crooner. On dit qu’il est irrésistible, sur scène ! Marc Déry, un autre irrésistible confirmé, poursuivra la soirée avec ses chansons qui ont le don de vous séduire en moins de deux, de vous sauter affectueusement À la figure ! Et on ne peut prétendre connaître Marc Déry tant qu’on ne l’a pas vu sur scène !



Plastiscines / Call Me Poupée — 28 juillet
Quatre jeunes et jolies filles, même pas la vingtaine, et déjà parmi les meilleurs groupes de la nouvelle scène rock parisienne ! Un premier album, LP1, chez Virgin, tout frais sorti, qui montre qu’elles ont écouté les Ramones, The Clash, White Stripes, B-52’s… Mais un style bien à elles : Katty, Marine, Zazie et Louise savent écrire des chansons, à la fois très rock et très pop, qui vont sans conteste modeler le nouveau rock français. Et pour un plaisir complet, on aura droit au Call Me Poupée nouveau, avec quelques musiciens supplémentaires et beaucoup de décibels ! Ceux qui, l’an dernier aux Francos, ont vu les inimitables Ken Fortrel et Poupée et leur mélange de rock’n’roll, de western et de Gainsbourg (!), savent très bien qu’on ne sait absolument pas à quoi s’attendre. Et tout le plaisir est là !



Rocé / NulSiDécouvert — 29 juillet
Après un Top Départ, il jette encore tout le monde par terre avec son Identité en crescendo, un hip-hop à tendance jazz, truffé d’échantillonnages. Identité : la sienne propre, mais aussi celle d’un rap qu’il trouve sclérosé par ses clichés et ses codes, une musique à contre-courant devenue consensus. En crescendo, parce qu’elle s’affirme, parce qu’il l’affine, donne à son rap de nouvelles perspectives, de nouvelles avenues. Bref, il « sort le rap de l’enfance », comme il dit. Et nous, on lui dit chapeau. Suivra NulSiDécouvert pour faire honneur à la scène hip-hop montréalaise, avec son heureux mélange de hip-hop cuivré pas si loin d’un Zappa… Le groupe, qui a trouvé le hip-hop qu’il « cherchait », enrichit considérablement le genre. Malgré ce qu’on prétend, c’est vraiment bon quand on le découvre...



Renan Luce / Pépé 100 % Bœuf — 31 juillet
Renan Luce
? Méfiance ! Une voix douce, les chansons aussi. Des chansons gentilles, à la poésie effervescente, des rimes fignolées avec affection, des mots rafraîchis. Une gueule d’angelot. Avec son premier album, il se prétend Repenti. Eh ben non : il a mis la France sens dessus dessous, et s’apprête à faire de même avec nous. Quelques-uns l’ont entendu lors d’une visite discrète au Québec et depuis, ils rêvent aux prochaines Francos, à l’affût de l’étonnant auteur-compositeur-interprète français. Une découverte qui fera parler ! En deuxième partie, Pépé et son album 100 % nouveau, 100 % Bœuf, pour lequel il s’est permis des musiciens et un studio. Un nouveau chapitre différent, plus country-folk, mais toujours aussi festif et contagieux, avec des airs qui restent en tête et des paroles percutantes ! On a hâte de s’en payer une tranche !



Bienvenue à Slam Cité / Abd Al Malik — 1er août
L’événement slam de l’année ! Une soirée qui débutera avec Ivy et sa bande, qui nous souhaitent la Bienvenue à Slam Cité et nous prouvent qu’à Montréal, le slam se porte très bien ! Quant à Abd Al Malik, une fois sorti du groupe rap N.A.P (New African Poets), il a pris seul la route du slam. CeFrançais chrétien d’origine congolaise doit son nouveau nom à sa conversion — radicale — à l’islam. Heureusement, la découverte du soufisme et de la tolérance a influé sur sa musique : le slam islamique, d’accord, mais en militant pour la paix. À l’écoute de son CD Gibraltar, nul doute que celle-ci a trouvé un ambassadeur de première, un véritable roc.



Le Maximum Kouette / Le Nombre — 2 août
Après avoir notamment ricoché sur le punk, le ska et le reggae, Le Maximum Kouette trouve sa véritable voix avec un rock plus brut, incisif et charmeur. Au départ exclusivement composé de filles — à l’époque où La Grande Sophie et Louise Attaque étaient également des nouveaux venus —, la formation s’est « androgynisée » avec l’arrivée du batteur et des cuivres. Il faudra venir aux Francos pour comprendre toute l’ampleur de l’énergie contagieuse du groupe parisien ! Surtout que Le Nombre viendra finir la soirée avec son rock déguisé en tonne de briques qui a ébranlé le Québec, la France et les États-Unis ! Pour ceux qui n’ont pas peur de se faire décoiffer…



Valérie Leulliot / Urbain Desbois — 3 août
Après 10 ans, elle n’est plus Autour de Lucie et a pondu son premier album solo, Caldeira, une œuvre bien sûr plus intimiste, pleine de surprises — dont l’excellente chanson écrite par Miossec. Un album qui, l’air de rien, vous séduit avec ses refrains qui s’avèrent obsédants, ces petites chansons pop qu’on fredonne à notre insu… Caldeira signifie « chaudron », celui des vulcanologues, c’est-à-dire l’éruption interne d’un volcan. Bref, quelque chose que l’on couve, un bouillonnement interne plein de surprises… Aussi, grand retour du poète-guitariste Urbain Desbois, avec son premier spectacle à Montréal après son récent album, La gravité me pèse, chez Audiogram. On a hâte de redécouvrir sa plume unique, ses mots étonnants, son regard strabique sur la vie, qui lui trouve de nouveaux angles. Totalement inclassable !



Florent Marchet / Michel Faubert - 4 août
Pour son deuxième album — et sa première visite à Montréal —, Florent Marchet se fait son cinéma : Rio Baril, un album-histoire avec un héros et tout et tout, sur fond de film western. Une orchestration, des arrangements, qui ne sont pas sans rappeler un peu Morricone. Pourtant, on reste bien dans le domaine de la chanson, mais une chanson où la musique est très importante. Un genre de folk lumineux. Quant à Michel Faubert, ce charbonnier momentanément sorti de l’enfer, il nous annonce La fin du monde, son plus récent album, mis en lumière par Jérôme Minière.





Voilà l’ensemble de la programmation en salle des 19es FrancoFolies de Montréal ; celle des quelque 150 spectacles extérieurs gratuits sera annoncée le 11 juillet.



Écouter les FrancoFolies partout au Québec !
Pour écouter toute la musique des Francos, on pourra se brancher dès le 1er mai sur la toute nouvelle chaîne de musique Galaxie FrancoFolies de Montréal en exclusivité sur Vidéotron. Cette chaîne mettra en vedette les artistes et groupes présentés dans le cadre des FrancoFolies 2007. Galaxie FrancoFolies de Montréal sera disponible exclusivement aux abonnés d’illico télé numérique à la chaîne 546 et aux abonnés Internet haute vitesse de Vidéotron, à l’adresse zonehautevitesse.com.



Billets mis en vente ce samedi, à midi
Les billets pour tous les spectacles des 19es FrancoFolies de Montréal seront mis en vente dès ce samedi, 28 avril, à midi. On pourra se les procurer aux guichets du Spectrum de Montréal (318, rue Sainte Catherine Ouest). Les billets du Spectrum, du Métropolis et du Club soda sont aussi offerts chez Ticketpro au ticketpro.ca, 514 908 9090 ou 1 866 908 9090, sans frais. Pour les concerts présentés à la Place des Arts, les billets sont disponibles au 514 842 2112, au 1 866 842-2112 sans frais, ou au pda.qc.ca et chez Admission — admission.com, 514 790 1245 ou sans frais, 1 800 361 4595. Finalement, les billets du Cabaret JPR sont disponibles chez Admission.
Il est à noter qu’un service d’accueil touristique, facilitant la vie des festivaliers désirant organiser leur séjour aux Francos, est disponible sur notre site web, à la rubrique « Information touristique » ou francofolies.com/forfaits.



Pour tout savoir sur les Francos
Le dépliant officiel gratuit des Francos présente tous les renseignements de la programmation en salle de cette 19e édition des FrancoFolies de Montréal. Tiré à 175 000 exemplaires, on peut se le procurer dès aujourd’hui dans les salles de spectacles, chez la plupart des disquaires et des libraires, dans les lieux publics et dans les principaux commerces du centre-ville de Montréal. À l’extérieur de la région métropolitaine, on peut commander un exemplaire gratuit par la poste. On peut également joindre la ligne Info Francos Vidéotron en composant le 514 876 8989 ou, sans frais, le 1 888 444 9114, ou encore visiter le francofolies.com. Pour tout savoir avant tout le monde, on peut s’inscrire à l’Infolettre Spectra et recevoir chez soi toute l’information concernant les primeurs aux FrancoFolies.
C’est un rendez-vous pour la 19e édition des FrancoFolies de Montréal, qui aura lieu du jeudi 26 juillet au dimanche 5 août 2007.



- 30 -

Renseignements (public) :
Ligne Info Francos Vidéotron
514-876 8989 ou sans frais 1 888 444 9114
francofolies.com









< - RETOUR - >