Colleen Power

13 Novembre 2006 - Terre-Neuvienne

Après deux albums dans sa langue maternelle, avec quelques inscriptions dans celle de molière, voici que cette Terre-neuvienne nous propose un premier disque dans la langue qui passionne son coeur. Colleen Power nous offre Terre-Neuvienne comme pour satisfaire une flamme intérieure pour l’autre solitude du Canada.

Elle débute avec Terre-Neuvienne, un groove intéressant qui décrit ses origines. Elle poursuit avec une chanson des plus accrocheuses. Danger Danger vous reste maladivement dans la tête longtemps. Un des bijoux de ce disque est une chanson qu’elle a appris en immersion à Trois-Rivières en 1994. Si fragile de Luc de Larochellière est interprété ici de façon remarquable.

Quelques autres bonne pièces du disques à noter seraient, Vol de Terre-Neuve; un blues avec une bonne passe de B3, Char; un bon folk accrocheur et Boite en plastique; une chronique sociologique sur le monde du clavardage et l’excès de l’ordinateur. La pièce du disque selon mois serait Drapeau Noir. Une belle mélodie d’influence irlandaise sur l’histoire de cette île territoriale et son destin. Un texte historique puissant.

Un premier disque entièrement en français pour cette anglophone de Saint Jean Terre-Neuve. Comme elle le mentionne dans son livret, le français n’est pas sa langue maternelle, mais celle de son coeur. Je dirais tout de même que Colleen Power se débrouille assez bien. Son accent à quelque chose de charmant et la musicalité du disque est très bien rendue grâce à l’apport de plusieurs instruments comme l’Orgue Hammond, le Dobro et la mandoline. La découverte en vaut le plaisir sensoriel. Cette anglo-saxon nous charme avec sa flamme intérieure pour la langue de Molière. Découvrez Colleen Power en visitant le http://www.colleenpower.com .







< - RETOUR - >