Les Castors célestes

29 Octobre 2005 - Les Castors célestes

Voici un disque assez particulier que j’ai reçu en début septembre. L’album éponyme Les Castors célestes est l’enregistrement de 12 pièces que j’aime décrire comme Le quotidien en deux temps deux mouvements.

Le disque début avec une espèce de java sur Le p’tit bar, une énoncé du genre de personne que l’on peut retrouver au P’tit bar. Dans ce premier mouvement on retrouve aussi un p’tit air country accrocheur qui raconte les péripéties d’un trip de char. Not’ char est tout à fait charment. Il y a aussi la pièce avec un titre plus long que la toune, Latoundupitoupilapitoune est un 33 secondes en or.

En deuxième mouvement, on débute par Comme Nous, un tango intéressant où Sylvie Royer s’amuse avec son timbre de voix. Les Bohémiens est un blues de fond de bars boucaneux qui viens me chercher et Sur les ailes du temps est un folk latino à la Gilles Rivard avec un très beau texte qui charme notre ouïe. Je termine avec Légende Andalouse et La fête à la Ganja, qui sont deux airs gitans qui met en évidence la voix exceptionnelle de Sylvie Royer. La pièce de l’album selon moi est Maliotenam, un petit crescendo qui est la chanson la plus longue du disque, mais la plus profonde.

Enfin, voici un petit album intéressant, qui nous offre deux temps deux mouvements. Les Castors céleste, Sylvie Royer et Thierry Fortuit, sont en préparation de nous offrir un deuxième disque, mais leur album éponyme est une bonne carte de visite pour découvrir un jeune groupe au son particulier, qu’il faut découvrir en naviguant sur le http://www.quebecpop.com/CastorsCelestes/ .







< - RETOUR - >