COMMUNIQUÉS

Communiqués, appels de dossiers et aricles à saveur culturelle.

Par Maurice Parent, 03/12/2021

Découvertes archéologiques majeures à la Maison des gouverneurs : mise à jour des vestiges d’un possible banquet princier ?

Les fouilles archéologiques effectuées l’été dernier à la Maison des gouverneurs de Sorel-Tracy ont permis la mise au jour d’une formidable collection d’artéfacts. L’archéologue Yves Chrétien a présenté le fruit de ses recherches lors d’une conférence prononcée le 2 décembre devant des citoyens de Sorel-Tracy. Selon l’hypothèse avancée par le spécialiste, les objets déterrés pourraient être liés à un événement historique majeur de l’histoire de Sorel-Tracy, comme la visite à Sorel en 1787 du prince William Henry, qui deviendra plus tard roi du Royaume-Uni. C’est d’ailleurs à la suite de son passage à Sorel que la ville change de nom pour s’appeler « bourg William Henry » jusqu’en 1860.

La fouille systématique d’une grande fosse à l’avant de la Maison des gouverneurs a permis la découverte de latrines du 18e siècle dans lesquelles les participants à un banquet ont disposé de déchets domestiques en grande quantité. L’archéologue y a retrouvé entre autres, de nombreuses bouteilles de vin de Porto et/ou de sherry, des fioles de grappa italienne dont une intacte, des restes de tonnelets de rhum, ainsi que de la vaisselle, comme des piles d’assiettes encore superposées et dans un état de préservation remarquable. De grands plats de préparation en terre cuite commune, des plats de services en creamware, de même qu’une importante quantité de verrerie de table incluant au moins dix carafes, ont aussi été déterrés. Selon l’archéologue, l’étude approfondie des vestiges trouvés renforce sa théorie selon laquelle ils proviennent d’un événement ponctuel de grande envergure, comme un banquet princier.

À son avis, ces artéfacts seraient le résultat d’un comportement volontaire de l’époque où le fait de jeter la vaisselle après le repas plutôt que de la laver, donnait une impression de richesse et d’opulence. Selon M. Chrétien, on cherchait certainement à impressionner les invités par ce comportement, ou peut-être même un invité en particulier comme le prince William Henry en 1787.

Comme le traitement des artéfacts et leur reconstitution demandent des soins particuliers, la Ville de Sorel-Tracy évaluera les meilleures manières de les mettre en valeur.

Rappelons que le projet d’aménagement paysager des Jardins de la Baronne, inaugurés le 11 septembre 2019, avait requis de procéder à des recherches archéologiques au préalable, car le potentiel de découverte y était très élevé. À la recommandation de l’archéologue, la Ville de Sorel-Tracy a décidé de poursuivre ces fouilles archéologiques l’été dernier.

Ce projet est réalisé grâce au soutien financier du gouvernement du Québec et de la Ville de Sorel-Tracy dans le cadre de leur Entente de développement culturel.

Voir aussi: https://www.quebecscience.qc.ca/sciences/restes-somptueuse-reception-1780-sorel/

-30-

Source :
Division des communications
Sorel-Tracy

Retour

Cette page a été lue 110 fois.

Nombre de pages lu à ce jour sur le site 472065