CHRONIQUE

Des entrevues avec nos artiste de la région, des rencontres culturelles et plus encore !

Par Julie Lambert, 12/08/2020

Le Pub O’Callaghan ouvrira ses portes à nouveau en 2021

Le milieu culturel sorelois a poussé un soupir de soulagement la semaine dernière après l’annonce de la réouverture du mythique Pub O’Callaghan, situé au coin des rues Augusta et du Prince. Le Sorelois Louis-René Lafond a annoncé dernièrement l’acquisition du commerce qui subira une belle cure de jouvence et qui pourra, dès le printemps 2021, accueillir à nouveau les amateurs de musique.

Le copropriétaire du Pub O’Callaghan depuis 10 ans, Alexandre Gauthier, avait avisé sa clientèle en juin dernier qu’il mettait la clé sous la porte en raison des mesures gouvernementales mises en place pour contrer la propagation de la COVID-19. La réouverture des bars et des salles de spectacle était trop difficile pour certains commerces en raison des restrictions gouvernementales et le respect de la distanciation sociale.

Attristé par cette nouvelle, Louis-René Lafond a décidé d’embarquer dans l’aventure de l’entrepreneuriat en se portant acquéreur du irish pub qu’il fréquente en tant que client depuis une quinzaine d’années.

« Mon père étant un entrepreneur, il touchait un peu à tout. J’ai toujours été attiré par ce milieu et j’avais le désir de devenir mon propre patron. Je voulais me lancer en affaires depuis longtemps et l’occasion s’est présentée quand j’ai appris la fermeture du Pub. Je ne voulais pas voir disparaître cet endroit », explique l’homme de 36 ans.

Pour voir son projet devenir réalité, plusieurs rénovations seront effectuées au cours des prochains mois, souligne-t-il. Il refera notamment les deux planchers du bâtiment, la fenestration et déplacera les toilettes du rez-de-chaussée à l’étage afin de permettre l’agrandissement de cet espace pour accueillir les clients.

« C’est une bâtisse centenaire, mais il n’y a pas de problèmes majeurs dans la structure et les fondations sont bonnes. Ce qu’il faut, c’est amélioré la configuration. Avant, nous étions vite entassés et les nouvelles mesures gouvernementales nous obligent désormais à garder une distance entre les clients. Je veux préserver l’essence du pub et seulement améliorer son aménagement, ajoute l’entrepreneur. C’est un risque calculé. Je veux prendre mon temps pour voir comment la situation évoluera au cours des prochains mois et profiter de cette période pour faire les rénovations. »

S’il sait qu’il prend un risque surtout pendant cette période de pandémie et alors que plusieurs commerces se trouvent en difficulté, Louis-René Lafond est certain que les amateurs de musique et la clientèle seront au rendez-vous lors de l’ouverture prévue au printemps prochain, soit en février ou en mars.

« Ce que je veux, c’est garder l’âme du bon vieux Pub O’Callaghan. J’ai rencontré la quinzaine d’employés et ils veulent revenir parce qu’ils aiment travailler à cet endroit. C’est une belle grande famille. Je veux aussi conserver la musique. Je vais garder les spectacles puisque c’est une des meilleures salles privées de la région. J’allais au Pub pour ça. C’est un endroit où les artistes, autant de la relève que déjà établis, peuvent faire leurs premiers pas ou tester du matériel. C’est important que cette vocation demeure », conclut-il.

Retour

Cette page a été lue 1576 fois.