Bianca Pittoors


Comment une jeune femme rousse, dynamique, originaire du Manitoba est-elle devenue la meilleure chanteuse de jazz à Ottawa?

Elle entreprît un voyage.

Bianca Pittoors, une francophone de Winnipeg, passa son enfance à se préparer pour un voyage qui lui ferait visiter des merveilleux paysages musicaux, culturels et artistiques. Choyée par une mère pianiste, Bianca découvrit très jeune la magie de Billie Holiday, Sarah Vaughan et Ella Fitzgerald. Encore enfant, elle regrettait de ne pas être née quarante ans plus tôt. Mais heureusement pour les mélomanes d'Ottawa, Bianca est bien de notre époque!

Quittant le Manitoba, Bianca voyagea vers l'Est pour nous apporter sa riche et dynamique approche au jazz où l'on retrouve son amour de la tradition fusionné avec les influences d'artistes éclectiques comme Joe Jackson et Lyle Lovett. Grande passionnée, elle adore explorer, découvrir et créer des sons nouveaux qui ne cessent d'étonner les auditeurs. Inspirée par son mentor, Ranee Lee, Bianca se consacre à défricher les régions nouvelles de Planète-Jazz.

Séduit par son sourire et sa sensualité, le public suit d'emblée Bianca dans ses voyages musicaux, se laissant transporter par ses sonorités magiques. " Bianca s'est méritée le titre de meilleure chanteuse de jazz d'Ottawa pour une raison toute simple, " déclare Robert Fontaine, chroniqueur de musique et de cinéma à CBC Radio et Radio-Canada. " C'est qu'elle sait plaire au public. Le public aime son timbre de voix…et adore l'ambiance qu'elle sait créer ". Le trio de Bianca s'est mérité le titre de Meilleur Groupe de Jazz d'Ottawa à l'été de 1999 lors d'une compétition musicale parrainée par la brasserie Carlsberg.

Ses études au Banff Centre for Performing Arts avec la légendaire Sheila Jordan et avec Jay Clayton ainsi que le temps passé avec Micheline Scott ont valu à Bianca une mesure d'expérience qui vaut son pesant d'or. Son premier CD " Influences " affiche un répertoire éclectique regroupant certains des classiques du jazz qui ont posé les bases de son style désormais épanoui. Son plus récent disque " JazzVoyage ", apporte une nouvelle composante, Française celle-là, à son répertoire pour souligner ses antécédents bilingues ainsi que la richesse de son bagage culturel. Le 10 mars 2000 à la Maison Maxime, Bianca vous offre la première de " JazzVoyage " savoureux tour de chant qui sera également enregistré par la chaîne culturelle de Radio-Canada pour une diffusion ultérieure.




Bianca Pittoors remporte un franc succès devant une salle comble

Ottawa, Ontario (7 avril 2000) La Maison Maxime affichait complet vendredi soir le 10 mars. Ce populaire café situé à Gatineau n'avait jamais rien vu de tel pour un artiste de la région. En effet, tous les yeux étaient braqués sur la scène où évoluait Bianca qui présentait pour la toute première fois son nouveau spectacle, JazzVoyage.

Le public était tout à fait emballé par la musique et la présence de Bianca qui présentait ses chansons avec humour et bonne humeur, mais ce qui étonnait le plus c'était la portée et la qualité du répertoire. " Je ne serais pas surprise de la voir se mériter un Juno très bientôt " déclara Susan Clarke qui faisait partie du public. " Elle possède une voix d'une extraordinaire versatilité. Toute cette soirée était comme une série de merveilleuses aventures musicales ".

Radio Canada était sur les lieux afin d'enregistrer le spectacle. Le réalisateur André Massicotte s'affaire maintenant à produire une émission spéciale d'une heure consacrée aux meilleurs moments de la soirée. M. Massicotte est bien connu dans le milieu de la musique pour son flair et pour l'appui qu'il accorde à des artistes qui sont souvent " sur le point " de percer. L'émission sera diffusée le lundi de Pâques ou plus tard au cours de la saison. Restez à l'antenne!

" J'étais très heureuse de voir la réaction du public ", de déclarer Francine Plouffe, la propriétaire de la Maison Maxime. " Bianca dégage une merveilleuse énergie sur scène qui rejoint le public. Elle nous a livrée une performance sensuelle. Je n'ai reçu que des commentaires positifs après le spectacle ".





Photo / texte : Bianca Pittoors avec autorisation d'utilisation pour Centrart
© 1997-2005 Centrart Enr.