Accueil | Artistes : Arts de la scène - Littérature - Arts visuels | Inscrivez-vous ici | Recherchez dans ce site


Sylvio Gagnon

 artiste peintre
 

Un peintre des quatre saisons…
Quand on quitte le confort douillet d'un poste au sein du gouvernement dans le but de se livrer entièrement à la peinture, c'est que la passion outrepasse la raison. Né en 1939, à Hearst en Ontario, Sylvio Gagnon n'a que trop imaginé sa terre d'origine sur toile pour contenir davantage son envie de la transposer en pigments dans toute son essence boréale.

De fait, ce sont les années 1970 qui ont vu naître le talent indéniable de cet artiste peintre. Il n'a pas hésité un seul instant à parfaire sa technique de manière autodidacte et à côtoyer des artistes de renom en vue de repêcher, ça et là, ce je-ne-sais-quoi qui distingue admirablement bien son œuvre. Sylvio Gagnon ne nie pas l'influence majeure du Groupe des Sept dans son évolution picturale. Et bien qu'omniprésente, cette influence auxiliaire ne lui sert maintenant qu'à peaufiner son style propre.

Pourrait-on qualifier Gagnon de téméraire, lui qui peint sur le motif, de manière inconditionnelle, beau temps mauvais temps? Sans doute puisqu'il subit les affres de l'hiver pour éviter de peindre à partir de photos. Il aime repérer et peindre ces paysages encore vierges de toute indiscrétion humaine, ces endroits inaccessibles et sauvagement gardés où il peut, sans inhibition aucune, traduire sur toile son amour des vastes horizons.

L'œuvre de Sylvio Gagnon évoque une gourmandise inassouvie dans la spontanéité du geste, la franchise des tonalités et la liberté du sujet et de la composition. On n'y décèle aucune demi-mesure, aucune économie de moyens. Le rendu va droit au but dans un délicieux manège qui attire l'œil de l'observateur, indéniablement. D'aucuns le diraient osé de puiser ainsi au rayon des roses puissants, des violets pervers et des couleurs carrément primaires. Mais la recette est la sienne et elle lui sied à merveille!




Sylvio Gagnon, ermite des paysages encore sauvages, d'une part, amoureux des gens, d'autre part, s'avère prolifique puisqu'il produit plus de 200 tableaux chaque année dont, hormis le paysage, certains évoquent avec parcimonie la présence de l'homme. D'autres relatent joliment maisons et jardins, et d'autres encore, des scènes de marché et de café. Avec détachement, un tableau achevé ne représente pour lui que l'amorce du prochain, qu'un prétexte pour parfaire sa démarche créative.

Ayant peint en Amérique du Nord et en Europe, la belle diversité des tableaux de Sylvio Gagnon, huiles ou pastels, ornent les murs de galeries, d'entreprises et de résidences d'ici et d'ailleurs.




Peintre des quatre saisons, s'il en est un, Sylvio Gagnon se décrit ainsi :
L'essentiel pour moi est de jouir pleinement du moment présent et de l'exprimer dans mon œuvre.

Lise Goulet, chroniqueuse, Magazin'Art



Le Suzor Côté Outaouais, article paru le 25 janvier 2003,
France Pilon, Le Droit
Consulter ici





|    Courriel de l'artiste Courriel de l'artiste   |    Site Internet de l'artiste Site de l'artiste   |    Page précédente Page précédente   |    Vers le haut Haut de page   |

Photos / texte : Sylvio Gagnon
avec autorisation d'utilisation pour Centrart © 1997-2012
Artiste inscrit(e) depuis : février 2001    |   Dernière mise à jour : juillet 2012