Hubert Lopez Heredia




Les premiers tableaux du peintre date de son enfance. Son père lui même artiste peintre lui enseigne très jeune une certaine technique académique qu'il perfectionne par des cours aux Beaux Arts . Sa soif de découverte l'oriente peu à peu vers des procédés nouveaux d'expression qui l'emmène vers l'art abstrait dès les années 60. C'est dans les années 70 qu'il invente « l'Expansion dans l'abstraction florale », par de nouvelles formes de projections spontanées qui lui font découvrir de nouveaux paysages, et où, l'éclaboussure, l'accident, deviennent éléments plastiques garantissant la spontanéité…..importance première de la matière…

Sa rencontre en 1972 avec Hans Hartung, peintre gestuel, maître de l'abstraction lyrique, le conforte dans sa détermination, et trois ans plus tard, a fin d'avoir la paternité, il dépose un brevet d'invention pour un procédé de peinture artistique authentifiant sa théorie de « l'expansion dans l'abstraction de l'art floral » et « l'expansion dans l'abstraction de l'art » en général .

Fidèle au mode d'expression qu'est la peinture à l'huile, dans les limites géométriques du support, le peintre apporte par la violence de la projection et l'explosion de ses couleurs, l'expansion qui dépasse les limites de la toile par l'imaginaire, et qui contraste avec la douceur du thème de l'art floral.

Chaque oeuvre, par le hasard de la projection de ses couleurs, est unique.




PRIX ET DISTINCTIONS



Diplôme des arts, sciences, lettres n° 17692

Diplôme des palmes d'argent de l'ordre de l'encouragement   public n° 72-416

Diplôme de l'Ordre du Mérite n°1137

Cruz de Caballero al merito Belgo-Hispano n° 1139

Nombreux prix d'exposition de groupe en France et à l'étranger

La cote des peintres, Akoun 2002, pour un tableau - 15 p

La cote des peintres Artists-Price, pour un tableau 120 p.

"La peinture n'est pas seulement une affaire de couleurs et de pinceaux, c'est aussi une chose de coeur et de tête. C'est un art de création spontanée, presque d'improvisation, où participent le matériel et l'outil choisis à la convenance de chacun, en donnant à l'oeuvre peinte une certaine apparence que l'on peut appeler style.
- «Raoul Dufy »




EXTRAIT DE PRESSE
DU MAGAZINE CIMAISE N° 273
HUBERT LOPEZ HEREDIA
Intègre et avec humilité…

Hubert Lopez Heredia donne à l'art abstrait une nouvelle orientation qui est très personnelle. Inventeur, dépositaire d'un brevet, il expérimente les formes, les matières et couleurs en mettant au point de nouveaux procédés d'expression.

Né en 1936, Hubert Lopez Heredia peint depuis toujours, très jeune son père lui-même artiste peintre lui enseigne l'art figuratif et académique, qu'il perfectionne dès l'adolescence par des cours aux Beaux Arts. Sa première période dans les années cinquante fut figurative et de style académique, elle le captive jusqu'à la maîtrise de ces techniques. Mais peu à peu, sa soif de découverte l'oriente dés les années soixante vers l'Art abstrait où, « l'apprit se substitue à la découverte, à l'innovation des formes libres, aux sensations, aux transcendances ».

En 1972, un heureux hasard de la vie lui fait rencontrer un grand Maître de l'abstraction lyrique, Hans Artung. Très vite les deux hommes sympathisent allant même jusqu'à échanger leurs oeuvres. De leurs discussions sur l'art de la peinture et de sa peinture, il lui démontre que l'on peut aussi substituer le pinceau traditionnel a l'outil ; d'autres l'ont fait aussi avant lui comme Raoul Dufy. De cette rencontre, va naître pour Hubert Lopez Heredia une nouvelle ère de recherches et de découvertes; s'étant libéré dés les années Soixante des formes figuratives et conventionnelles, c'est sous l'influence de Hans Hartung, qu'il se libère maintenant des techniques traditionnelles.

Dans son atelier de Nice, il se passionne pour de nouvelles formes d'expressions plus spontanées, plus intuitives, de peintre il devient aussi alchimiste, dans ses toiles, il incorpore l'épaisseur de la matière qu'il sculpte, leur donnant une troisième dimension. C'est à cette époque qu'il invente « Une vision unique de l'art floral ». Il dépose en 1975 un brevet d'invention d'un procédé de « Peinture artistique authentifiant sa théorie de l'expansion dans l'abstraction florale », ce qui lui apporte la paternité et l'exclusivité de ce style unique.


UNE QUÊTE INTÉRIEURE ORIGINALE
S'il met en place un procédé technique élaboré et construit en théorie, Hubert Lopez Heredia, n'en attend pas moins de la peinture qu'elle le surprenne et surprenne aussi le spectateur. La spontanéité du geste et la force réelle de la liberté de création sont ses leitmotive. Chaque oeuvre devenant unique, un élan du cœur, et une quête intérieure s'installent entre l'artiste et son oeuvre.

L'abstraction de l'art floral représente pour le peintre une aventure picturale inédite, son acharnement au mode d'expression qu'est la peinture à l'huile, et dans les limites géométriques du support, il apporte alors par la violence de la projection et l'explosion de ses couleurs, l'expansion qui dépasse les limites de la toile par l'imaginaire et qui contraste avec la douceur du thème floral.

LE PLAN SE TRANSFORME EN ESPACE VITAL
Il touche le spectateur par la mise en harmonie de l'espace de la toile d'où surgissent les flammes de la création ; comme une répercussion de visions aquatiques, spatiales, terrestres, voir mystiques. Le plan se transforme en espace vital, il mue sous le pinceau et l'outil ; les projections de couleurs, en un souffle s'assemblent, la matière épaisse et palpable dessine des formes empreintes de lyrisme, donnant une vraie profondeur à la réalité picturale.

PAS SEULEMENT UNE AFFAIRE DE COULEURS
Les couleurs riches et nuancées , expriment la joie de vivre et la plénitude de la nature ; diversité des couleurs froides - bleus et violets pour la touche mystérieuse, intensité des couleurs chaudes - rouges - oranges et jaunes - comme un rappel à la terre nourricière. Les rehauts de blanc suggèrent l'infiniment grand de la voie lactée, l'ordre dans le big-bang de la création, pour une dimension intersidérale ; effets de brillant et de mat, travail en aplats et en reliefs, recherche de transparence ou chaque couche de peinture superposée fait vibrer la précédente ; le rouge fait chanter le bleu, le rose fait danser le vert……

GRIFFURES, PROJECTIONS, HACHURES….
Les matières, épaisses, en pâte ou fines, en glacis, accentuent les effets de couleur. griffures, projections, hachures donnent à la peinture à l'huile toute sa sensualité ; les outils glissent sur la pâte et lui donnent du sens. L'oeil s'aventure dans les méandres de la lumière, il y pénètre, il se fait le véhicule du corps qui se transporte au - delà de la toile, dans la puissance du geste vers un au-delà serein.

UNE INSPIRATION POUR LE POÈTE
La visualisation des oeuvres de Hubert Lopez Heredia procure une grande sensation de paix. Elle est un hymne aux possibles de la vie, un brasier de couleurs, une explosion de sensations pures.

La Peinture de Hubert Lopez Heredia est une source d'inspiration aussi pour le poète. La richesse de son expression et l'universalité de sa démarche, nous rappelle que le lien est fort entre l'écrit et le geste pictural. La force de l'oeuvre peinte rejoint la force du verbe dans une symbiose de création, comme deux sœurs jumelles en parfaite harmonie.


VERS UN INCONSCIENT COLLECTIF
Hubert Lopez Heredia fait appel aux sens, à tous les sens ; il puise dans nos propres émotions subjectives notre capacité à transcender, à voir, à sentir, à toucher. Comme un chef d'orchestre, il place les éléments, dirige les instruments, les outils de l'émotion en une entité homogène et construite. Le spectateur pénètre dans un monde qu'il reconnaît ; il devient alors créateur à son tour, il s'approprie l'œuvre d'art qui élève son état de conscience vers un inconscient collectif. Une prise de position de la nature profonde de l'être.

L'artiste a acquis dans le monde une réelle notoriété. Très en vogue aux États-Unis, ses oeuvres sont visibles à Miami et à Fort Lauderdale depuis septembre 2002, puis à travers différentes villes du Monde pour une importante exposition itinérante programmée durant les cinq prochaines années qui relieront ensemble Boston, Las Végas, New York, Pékin, Shanghai, Sydney, Berlin, Madrid, Barcelone, Milan, Paris…





Photos / texte : Hubert Lopez Heredia avec autorisation d'utilisation pour Centrart © 1997-2006